FAUX E-MAILS : nous sommes tous faillibles par excès de confiance

janvier 31, 2017 14:51 aucun commentaire

Pourquoi le phishing (hameçonnage ou filoutage), cette vieille escroquerie aux faux e-mails, fonctionne-t-il toujours aussi bien? Pour répondre à cette question, des chercheurs américains ont mené une expérience sur 600 volontaires. L’idée était de mesurer la capacité de chacun d’eux à différencier, parmi 16 exemples de mails (envoyé par une banque, une assurance, un opérateur télécom ou encore les impôts), un email authentique de celui d’un phishing. En parallèle, les participants devaient évaluer leur jugement sur une échelle de 50 à 100. 50 si leur réponse était hasardeuse sur la fiabilité de l’e-mail, 100 s’ils étaient surs et certains de leur évaluation. Résultats? L’intime confiance qu’ont les internautes dans leur propre jugement pour détecter des faux e-mails n’est qu’un faible indicateur de la réalité. Dans 80% des cas, les participants ont fait preuve d’un trop- plein de confiance. Pire: même les anciennes victimes de phishing ne reconnaissent pas plus facilement ce type d’e-mail. Le meilleur moyen d’apprendre à les détecter reste donc des séances de formation et surtout, de contacter directement par téléphone l’établissement qui vous demande des informations personnelles par e-mail.

Source : J. Wang et al., » Journal of the Association for Information Systems »- Overconfidence in phishing email detection

Cet article a été écrit par Nicolas Gaiardo

Nous soutenir

Votre soutien nous est précieux dans la lutte contre toutes ces arnaques. Warning Trading a besoin de vous.

Formations

Découvrez notre formation :

Comment éviter les escroqueries financières et faux investissements



inscrivez-vous
logo balance ton escroc

Devenez annonceur

Cet emplacement publicitaire est libre.

Si vous souhaitez acheter cet emplacement publicitaire sur notre site. Vous trouverez la marche à suivre dans ce document.
N'hésitez pas à nous contacter pour plus de précisions.

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter