Ayomi, les méthodes de cette start-up du financement participatif intriguent

Enquêtes et Décryptages Philippe Miller Publié le 15 octobre 2021 à 14:46    Temps de lecture: 14 min
logo ayomi

A la suite de signalements de clients mécontents, nous nous sommes intéressés à Ayomi. Effectivement, le fonctionnement de cette start-up du financement participatif laisse perplexe.

“Mes proches ont cru que mon ordinateur avait été piraté”

Au départ de notre enquête: des signalements de clients mécontents. Ayomi leur promet une aide à “la levée de fonds aux entreprises de toutes tailles et de tous secteurs jusqu’à 2 500 000€”.

Ayomi pdf
Extrait d’un document commercial d’Ayomi

La recette Ayomi, c’est de récupérer le carnet d’adresse du client et de le “valoriser” grâce à l’intelligence artificielle. “Ayomi identifie les investisseurs potentiels au sein des différents canaux de communication d’un entrepreneur et de ses associés (mails / réseaux sociaux).” est-il expliqué dans un support de communication.

Un logiciel maison permet de sélectionner les profils du réseau du client pour mieux distinguer ceux qui ont le plus de chance d’investir et de concevoir une approche sur mesure, qui aura le plus de chances possibles de le décider à investir. Mais dans bien des cas, cela ne se serait pas tout à fait passer comme prévu…

Ayomi exemple mail
Exemple de mail adressé par Ayomi pour approcher des investisseurs potentiels

Voulez-vous être mis en relation avec d'autres victimes ?

Vous êtes victime de AYOMI et vous souhaitez être mis en relation avec d’autres victimes ? Laissez-nous vos coordonnées en remplissant ce formulaire et vous serez mis automatiquement en contact. Nous mettrons également à la disposition de la police ou de la gendarmerie vos coordonnées si nous sommes sollicités.

“Quand ils ont commencé à contacter mon réseau, certains de mes proches ont cru que mon ordinateur avait été piraté” raconte un client pour décrire la qualité du travail accompli. Un autre surenchérit: “c’était du spam, récurrent et inefficace”. Tous nous ont demandé de préserver leur anonymat.

logo Warning Trading

Informer pour mieux vous protéger

Continuez à lire votre article pour 5 euros

J'achète
J'ai lu et j'accepte les conditions générales de vente
Philippe Miller

Cet article a été écrit par Philippe Miller
Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Jean Dupont
Jean Dupont
11 jours il y a

Reçu ce jour un mail de Ayomi, ces nuisibles utilisent même les conséquences de la crise sanitaire pour trouver des pigeons: “Bonjour, Cela fait quelques temps que nous suivons XXXXX (nom de ma société, trouvée sur le RCS). Une vie plus normale reprend à présent ! Comment avez-vous organisé votre accélération commerciale ou le redémarrage de votre activité? Je suis Chargé d’Affaires chez AYOMI ( pour rappel : AYOMI est une Banque d’Affaires/Fintech qui finance 5 sociétés tous les jours pour des montants jusque 500K)“.

Un mensonge dès la première phrase! Non, ces gens ne suivent pas ma société, ils ne savent rien d’elle ni de l’impact de la crise sur ses activités! Du coup j’ai été voir qui était cette “banque d’affaires”… Seule info disponible facilement sur ayomi: leur site web. Et surprise, surprise (enfin, pas vraiment…), ce n’est PAS une banque non plus! Leur métier, c’est de faire de la communication… or ce qui est évident après un seul mail spam, c’est qu’ils sont très très mauvais ! Seul un dirigeant totalement crédule peut s’y laisser prendre.

Et donc j’ai cherché le nom / SIRET de la société : totalement inconnu. SIRET absent de leur site web, comme d’ailleurs toutes les mentions légales… Société absente à l’adresse indiquée à Paris. On trouve seulement sur usine-digitale le nom du dirigeant, qui semble avoir créé une holding à l’adresse indiquée, mais celle-ci est fermée depuis 2020…

Je ne comprends pas qu’une société fantôme de ce type qui raconte à des dirigeants de sociétés qu’ils sont “une banque d’affaire” et qu’ils “financent” des projets puisse continuer ses activités.

Jean Dupont
Jean Dupont
Répondre à  Jean Dupont
10 jours il y a

Alors je viens de trouver des avis sur trustpilot, c’est édifiant. Il y a 2 sortes d’avis: ceux à 1*, et ceux à 5*. Sauf que ceux à 1* sont détaillés et circonstanciés, et ceux à 5* sont sur 1 ligne, mais il y a pire: l’avis suivant :

“Cela s’est très bien passé: simple, fluide et efficace, je recommande.”

a été déposé à l’identique exact le 15/08 par Amadeo (1 avis), le 6/08 par kevin dupont (1 avis), le 5/08 par Sam (1 avis)…

Sérieux ? Ils ont pris un stagiaire pour mettre de faux avis sur trustpilot au mois d’août ???

Mais sur trustpilot on trouve enfin le nom de la société, trouvé par quelqu’un qui a aussi remarqué l’illégalité de leur site: IPOOME. Et quand on cherche IPOOME + AYOMI sur google curieusement on retrouve le site d’Ayomi, parce que… ils ont laissé le nom de la société dans le TITRE de la page “gdpr” qui n’est d’ailleurs PLUS référencé sur leur site ! Voir https://ayomi.fr/gdpr/

Du coup je suis allé voir sur les archives Internet (https://web.archive.org/), sur la page de 2020 on avait bien les mentions légales et même la tête des dirigeants, les petits coquins ont supprimé tous ces petits détails inutiles…

Alors détail rigolo, ils étaient hébergés dans le datacentre d’OVH qui a brûlé en mars, cf. page du 10/03/2021…Le site n’a été de retour que le 25 mai, et totalement remanié!!! Oserais-je supposer que ces amateurs n’avaient pas de sauvegarde propre ? Les mentions légales sont toujours référencées sur la page à ce moment là, d’ailleurs. Elles sont en fait toujours en ligne ici https://ayomi.fr/legal/ mais le lien a été enlevé du bandeau, comme pour le gdpr.

Alors IPOOME: capital social 1243,55€… curieusement enregistrée en 2018, pas à Paris mais à Issy… Pas bon tout ça…

Publicités

Du lundi au vendredi
de 8 à 11h et de 13h à 17h
09 77 21 82 78
Appel non-surtaxé. Coût d'une communication ordinaire depuis la France
+33 9 77 21 82 78
Coût d’une communication internationale depuis l’étranger
Devenez Contributeur - Warning Trading
Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter
2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x