L’AMF inflige 250 000 euros d’amende à Perial Asset Management

Police et Justice Philippe Miller Publié le 7 juillet 2021 à 08:09    Temps de lecture: 3 min
Perial Asset Management

La Commission des sanctions de l’AMF sanctionne la société de gestion Perial Asset Management spécialisée dans l’immobilier pour des manquements à ses obligations professionnelles.

Perial Asset Management gérait 2,755 milliards d’euros d’actifs

Dans sa décision du 2 juillet 2021, la Commission a prononcé à l’encontre de la société de gestion Perial Asset Management une sanction de 250 000 euros. Cette décision peut faire l’objet d’un recours.​​ La Commission a retenu quatre séries de manquements à l’encontre de Perial Asset Management qui gérait au moment des faits 2,755 milliards d’euros répartis dans des sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) et des organismes de placement collectif immobilier (OPCI). La société a depuis lors annoncé dépasser les 4 milliards d’euros d’actifs gérés.

La Commission a d’abord estimé que la procédure d’évaluation des immeubles de la société de gestion était lacunaire et peu opérationnelle, en ce qu’elle ne détaillait pas le rôle de l’évaluateur indépendant, ne mentionnait pas sa présence au comité de valorisation des SCPI et ne prévoyait pas la traçabilité de ses travaux. Elle a également retenu l’absence de traçabilité effective des travaux de l’évaluateur indépendant, tels que celui de s’assurer de la cohérence des méthodes d’évaluation retenues par les experts indépendants.

Vous en savez plus sur cette entité ou sur cette personne ? Veuillez utiliser ce formulaire pour entrer en contact avec un de nos journalistes, ou si vous avez besoin d'une communication plus sécurisée, contactez-nous à l'aide de l'application Signal +33 6 33 78 33 78. Aucun système n'est sécurisé à 100%, mais Signal peut être utilisé pour protéger votre identité en utilisant un cryptage de bout en bout.

Des informations peu claires, inexactes ou trompeuses

Elle a par ailleurs estimé que certains des documents promotionnels diffusés par la société de gestion (plaquette commerciale, vidéos promotionnelles et communications sur les réseaux sociaux) comportaient des informations peu claires, inexactes ou trompeuses, en ce que ces supports mettaient en avant les avantages de l’investissement dans les SCPI au détriment des risques correspondants. De plus, la société ne disposait pas, à l’époque des faits, de procédure relative à la création, à la validation et au contrôle de sa documentation commerciale et ne réalisait pas de contrôle de second niveau en la matière.

La Commission a également sanctionné la société de gestion en raison de différentes défaillances de son dispositif de gestion des conflits d’intérêts. Elle a notamment retenu que la société n’avait pas traité les situations de conflit d’intérêts qui existaient avec des sociétés de son groupe qu’elle avait choisies comme prestataires, qu’elle n’avait pas inscrit ces situations de conflits d’intérêts dans le registre destiné à cet effet, et qu’elle n’avait pas informé les souscripteurs d’un des fonds sur les rémunérations versées à ces prestataires.

Enfin, la Commission a estimé que plusieurs manquements liés au dispositif de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme (LCB-FT) de la société de gestion étaient caractérisés. En particulier, elle a jugé que tant ses procédures internes que les contrôles de second niveau et les diligences mises en œuvre en pratique dans ce domaine étaient lacunaires. La Commission a par exemple relevé que la société n’avait pas collecté l’ensemble des éléments d’information sur ses clients requis lors de l’entrée en relation et a constaté différentes carences quant au système de classification des clients en fonction de leur niveau de risque LCB-FT.

Voulez-vous être mis en relation avec d'autres victimes ?

Vous êtes victime de PERIAL ASSET MANAGEMENT et vous souhaitez être mis en relation avec d’autres victimes ? Laissez-nous vos coordonnées en remplissant ce formulaire et vous serez mis automatiquement en contact. Nous mettrons également à la disposition de la police ou de la gendarmerie vos coordonnées si nous sommes sollicités.

Philippe Miller

Cet article a été écrit par Philippe Miller
Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

Les commentaires sont fermés.

Publicités

Du lundi au vendredi
de 8 à 11h et de 13h à 17h
09 77 21 82 78
Appel non-surtaxé. Coût d'une communication ordinaire depuis la France
+33 9 77 21 82 78
Coût d’une communication internationale depuis l’étranger
logo balance ton escroc
Devenez Contributeur - Warning Trading
Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter