Comment Cmccapital.net est tombé dans les filets de la FCA et de l’AMF ?

Usurpation d'identité Nicolas Gaiardo Publié le 4 mai 2021 à 09:13    Temps de lecture: 3 min
Comment Cmccapital.net est tombé dans les filets de la FCA et de l’AMF ?

Si à priori le site Cmccapital.net peut sembler crédible et digne d’intérêt pour faire du trading, il suffit d’en parcourir les pages pendant quelques minutes pour se rendre compte qu’il n’a rien de fiable. Au contraire, tous les voyants sont au rouge pour prouver que le site est une arnaque. D’ailleurs, 2 autorités de régulation indiquent clairement que c’est le cas.

Un problème de logique

Cmccapital.net serait la propriété d’une entreprise qui serait enregistrée. Le site ne tarde pas à fournir des informations juridiques à propos de cette entreprise. Par exemple, il en avance le numéro d’enregistrement et le numéro de téléphone. Et c’est là que le bât blesse.

En effet, alors que la société est censée se trouve au Royaume-Uni, le seul numéro de téléphone qui est communiqué sur le site internet est un numéro français. Il est donc clair que le site a été conçu dans le but de séduire le public français. Autrement dit, ses créateurs feignent d’être au Royaume-Uni, mais leur cible, c’est d’abord et avant tout les épargnants français.

En dehors du numéro de téléphone, il faut remarquer que Cmccapital.net est un site internet en français. Or, comme nous l’indiquions, ses créateurs disent être au Royaume-Uni. En toute logique, il y a un problème de logique qui se pose.

La FCA dénonce l’arnaque

Il ne faut pas laisser les arnaqueurs vous éblouir parce qu’ils ont bien meublé leur plateforme. Tout ce qu’ils font, c’est de la rendre pratique, ergonomique et attirante dans le but d’extorquer de l’argent aux honnêtes gens et pour ce faire, ils usurpent l’identité d’une firme.

Sur le site internet, on lit « CMC Capital développé par CMC Capital Limited ». C’est donc pour dire que la plateforme Cmccapital.net est la propriété de la firme CMC Capital Limited. Mensonge ! Il suffit de consulter le site internet de la Financial Conduct Authority pour le découvrir. Le régulateur met en garde contre la plateforme en indiquant qu’elle est une usurpation d’identité.

Il peut arriver que les escrocs changent d’identité et se présentent aux épargnants comme des professionnels de l’investissement. Pour éviter ce piège aux investisseurs, la FCA mentionne les numéros de téléphone qui sont utilisés par les escrocs de Cmccapital.net, et tiens, on retrouve dans la liste le « +33 1 47 03 36 24 », le même numéro que la plateforme mentionne.

L’un des numéros de téléphone qu’indique la FCA est utilisé par le site Cmccapital.net. Preuve de l’arnaque.
L’un des numéros de téléphone qu’indique la FCA est utilisé par le site Cmccapital.net. Preuve de l’arnaque.

Mise en garde de l’AMF

La Financial Conduct Authority n’est pas la seule institution à avoir mis en garde contre la fausse plateforme. L’Autorité des marchés financiers a, elle aussi, inséré le site sur sa liste noire.

Conclusion : Cmccapital.net est une belle arnaque montée de toutes pièces et de façon professionnelle par des escrocs rompus à la tâche. Ne vous laissez pas prendre au piège.

Nicolas Gaiardo

Cet article a été écrit par Nicolas Gaiardo
Nicolas est un journaliste engagé dans la lutte contre les escroqueries financières et passionné du monde de la finance. "Débusqueur" des dernières arnaques astucieuses dans des produits financiers dits atypiques, il se fait un point d'honneur à vous en faire profiter.

Publicités

Contactez Broker Defense

Du lundi au vendredi
de 8 à 11h et de 13h à 17h
09 77 21 82 78
Appel non-surtaxé. Coût d'une communication ordinaire depuis la France
+33 9 77 21 82 78
Coût d’une communication internationale depuis l’étranger
logo balance ton escroc

Devenez annonceur

Cet emplacement publicitaire est libre.

Si vous souhaitez acheter cet emplacement publicitaire sur notre site. Vous trouverez la marche à suivre dans ce document.
N'hésitez pas à nous contacter pour plus de précisions.

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter