Le premier site d'information dédié aux victimes d'escroqueries financières.

Arnaques aux cybermonnaies avec usurpation d’identité de Nicolas Sarkozy et Bernard Tapie

Actualité, France, Vous informer janvier 2, 2019 07:02 aucun commentaire


Les arnaqueurs vendant de fausses monnaies virtuelles comme le Bitcoin ne manquent pas d’imagination pour tromper toujours plus d’épargnants. Dernière innovation machiavélique à date : des publicités mensongères avec Nicolas Sarkozy et Bernard Tapie vantant les mérites de leurs produits. Décryptage


Des usurpations d’identité des personnalités


« Bernard Tapie dévoile son secret pour faire fortune » , « Enfin guéri du cancer, Bernard Tapie vient d’annoncer qu’il s’apprête à investir 30 millions d’euros dans une société de cryptomonnaie », « 560.000 Français quittent leur emploi après que Nicolas Sarkozy a investi dans la société Crypto France Capital » ces slogans mensongers ont été diffusés sur le Web pour tromper des investisseurs en quête de placements atypiques.
Même si une recommandation d’investissement sur les cybermonnaies émanant de Bernard Tapie ou Nicolas Sarkozy peut prêter à sourire, ces fraudeurs n’hésitent pas à usurper leurs images capter l’attention et tromper les internautes.
Ces publicités mensongères ont d’ailleurs été retrouvées sur des sites d’informations très consultés comme Coindesk ou CCN.
Ces usurpations d’identité ne sont d’ailleurs pas forcément détectables pour certains internautes quand on sait que des clubs de football européen de renom, des joueurs de football ou des animateurs de télévision très connus ont déjà donné leur image pour faire de la publicité à des placements financiers atypiques et très risqués (Forex, options binaires, CF etc.).
De l’autre côté de l’atlantique, des arnaques au Bitcoin sont distillées sur le réseau social Twitter avec l’usurpation de l’identité du PDG de Tesla, Elon Musk. Depuis plusieurs mois, le réseau rencontre des difficultés à faire cesser ces arnaques de grande ampleur sur des faux comptes Twitter mis en avant par le système de posts sponsorisés. De plus, les hackers ont réussi à donner plus de réalisme à la tromperie en utilisant d’autres comptes twitter certifiés qui répondaient au twitter frauduleux de l’arnaque au Bitcoin.

Et les poursuites ?

L’autorité des marchés financiers français (AMF) a fait placer sur liste noire le site de la société. De plus, plusieurs utilisateurs se sont plaints du service sur les différents forums de finance en ligne.
Soulignons par ailleurs que même si ces publicités mensongères peuvent apparaître grossières au premier abord, ces manipulations finissent par porter leurs fruits : entre janvier et août 2018, 31 millions d’euros ont été perdus par les Français suite à des arnaques de ce type aux fausses monnaies virtuelles.
De plus, les faux courtiers ou faux vendeurs de cybermonnaies deviennent de plus en plus pugnaces étant donné la hausse du préjudice médian des victimes. Depuis le début de l’année, le préjudice moyen est passé de 5 000 euros à plus de 24 000 euros à la fin du mois d’août.
L’avocat de Bernard Tapie, contacté par les journalistes des Echos, a indiqué que son client souhaitait porter plainte contre les auteurs pour utilisation de son image et fraude.
De son côté, Nicolas Sarkozy a fait savoir, par l’intermédiaire de son attaché de presse, qu’il réfléchissait au dépôt d’une plainte.

Cet articlé a été écrit par Olivia Boer

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter