23 TRADERS, courtier douteux à la régulation exotique

L'avis de l'expert juin 13, 2016 17:20 aucun commentaire

 

J’hésite à ouvrir un compte chez 23 TRADERS. Ils sont régulés mais ne parlent pas français.

 

Marc BouzyRéponse de
Marc BOUZY
à propos 23TRADERS

Nous n’avions pas entendu parler à ce jour de 23TRADERS. A première vue, ils donnent une impression correcte, étant donné que leur site est en tout point identique aux sites de courtiers régulés. Nous ne retrouvons aucun symptôme habituel des arnaques aux faux investissements.

Et pourtant… Leur régulation est totalement exotique. Si le Vanuatu est un cas unique dans l’histoire car il a fait l’objet d’une colonisation conjointe franco-britannique sous la forme du condominium des Nouvelles-Hébrides qui a perduré jusqu’en 1980, nous ne pouvons pas savoir quelle est la force de cette régulation. Il n’en demeure pas moins que le Vanuatu n’est pas réputé pour sa place financière et que les courtiers les plus sérieux n’ont pas fait le choix de se réguler dans ce pays.

Le Vanuatu reste réputé avant tout pour être un paradis fiscal et un pavillon de complaisance. Force est de constater que le droit local n’offre pas les garanties suffisantes.

Analysons la situation. Déjà le montage est baroque pour ne pas dire douteux. Nous avons23TRADERS qui est une marque détenue par Hermes Ventures, société basée à St Vincent et Grenadine, dans les Caraïbes, et qui a une régulation du Vanuatu. Les paiements sont réalisés via une filiale britannique de Hermes Ventures. De plus le fournisseur technologique est Spot Option, que nous retrouvons fréquemment dans des affaires de courtiers non régulés. Il faut noter que Hermes Ventures était précédemment mentionné comme étant une société basée à Anguilla.

Anguilla ou St Vincent et Grenadine ? Ces deux pays sont proches, mais il faut choisir, c’est l’un ou l’autre. Ce flou est un point douteux.

En plus la communication sur le site est trompeuse et biaisée car seuls les gains sont mis en avant de manière décomplexée, à commencer par des gains de plus de 500 $ à la minute !!! C’est purement mensonger, et ce n’est pas leur abondante documentation vidéo de formation qui rendra ce mensonge crédible. Egalement ils pratiquent une politique éhontée de bonus faramineux dont le seul but est d’imposer un volume de trade colossal à leurs clients pour les autoriser à effectuer le moindre retrait. De plus ils vous fournissent un service de signaux, service dont la qualité reste à vérifier.

Avec un tel courtier, l’histoire est claire. Vous avez une société qui n’a pas pu se réguler ailleurs que dans un paradis fiscal notoire, qui utilise des méthodes marketing et commerciales déloyales vis-à-vis de ses clients. Le résultat semble évident, et la grande majorité de leurs clients devraient se retrouver en situation de litige. Si cela est votre cas, il est possible de mener des actions efficaces dans le cadre d’un litige pré contentieux.

Check and Pay : service de vérification Pour éviter à l’avenir une nouvelle escroquerie financière nous avons mis à votre disposition un service de vérification. Cet outil indispensable s'appelle CHECK AND PAY, avant de faire un virement bancaire ou un paiement CB vous pourrez vous assurer que vous n’êtes pas manipulé par une organisation criminelle.

Un petit click vaut mieux qu’une grande claque

CHECK AND PAY a été développé pour prévenir tous risques d’escroqueries financières.

Marc BOUZY

Un article de
Marc BOUZY

Diplômé en sciences économiques, j'apporte une vision originale et claire sur des sujets complexes.

Dans le même genre

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


 JE VÉRIFIE 

Résoudre un litige

Les courtiers savent profiter de la situation ; la grande majorité d'entre eux gagnent de l'argent sur les pertes de leurs clients !

  • Impossible de retirer des fonds ?
  • Comptes gérés perdants ?
  • Refus d'enregistrer vos gains ?
  • Professionnel indélicat, injoignable ?

Derniers articles

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter