Le premier site d'information dédié aux victimes d'escroqueries financières.

Arnaque n°561: Alerte, des escrocs usurpent le nom de Lloyds Banking services

Arnaques Actus septembre 30, 2019 06:37 commentaires

Alerte de
Marc BOUZY
à propos de
Lloyds Banking services

Cette alerte concerne en premier lieu les personnes ayant été escroquées par le pseudo courtier ldc-crypto.com. Il y a un an que nous avons publié un article au sujet de ce courtier atypique qui arnaque les internautes. À ce jour, quelque 20 personnes en commentaire à notre article ont confirmé avoir été escroquées sur ce site.

Nous avons reçu récemment des informations selon lesquelles ces escrocs reviennent au-devant de la scène en proposant à leurs anciennes victimes de les aider à récupérer l’argent qui leur a été volé. Pour jouer ce tragique jeu de recovery-room, les escrocs se font passer pour Lloyds Banking. Actuellement, il y a un certain Nicolas Bourgeaux qui, se faisant passer pour médiateur de cette institution bancaire, envoie des mails aux anciennes victimes de cette arnaque, ldc-crypto.com.

Une arnaque de récupération doublée d’un clone

Pour convaincre les internautes à faire à nouveau confiance à leurs anciens bourreaux, ceux-ci ont voulu se faire passer pour une autre firme pouvant inspirer du crédit. Lloyds Banking services est tout indiqué pour cela. Il s’agit d’une banque internationale dont le nom est connu de tous. Pour pousser le jeu de la manipulation à l’extrême, les escrocs vont jusqu’à commencer leur mail par un avertissement selon lequel leur firme aurait fait objet d’usurpation : « Nous tenons à vous informer que notre entreprise a été victime d’usurpation d’identité commerciale, qui constitue désormais un délit en tant que tel. (Article 226-4-1 du Code pénal). » Évidemment, c’est bien l’usurpateur qui se présente ainsi comme victime d’usurpation.

Mais comment pouvons-nous être certains qu’il s’agit d’un jeu de manipulation ? Trois indices nous permettent de nous faire une opinion :

  • Les doutes suscités par l’adresse mail du médiateur : « [email protected] ». Nous avons constaté que lloydsbankingservices.com n’est pas un site actif alors que le fameux médiateur est censé y loger ses mails. Il s’agit d’une technique couramment utilisée par les escrocs pour fournir une adresse mail donnant l’impression que l’on a affaire à une firme réglementaire.
  • Le nom de Nicolas Bourgeaux est lui-même usurpé. Nous doutons fort que la personne signant ce mail soit vraiment Nicolas Bourgeaux. Nous avons lancé quelques recherches en ligne sur ce nom et tout indique bien qu’il s’agit là encore d’une usurpation d’identité.
  • Des signes de la mise en œuvre de l’arnaque de type recovery-room. Dans le mail qui nous est parvenu, le médiateur prétend que « Suite à la mise en application de la loi par le TRACFIN ainsi qu’avec l’aide de la BCE et d’Interpol nous avons obtenu le remboursement total des sommes illégalement détournées. Ces fonds sont actuellement en séquestre sur nos comptes et attendent d’être libérés. » Nous avons les deux premiers volets du triptyque classique de ce genre d’arnaque : (i) la première arnaque et l’envoi de mail aux victimes de la part d’une institution prétendant que les fonds perdus sont récupérés ; (ii) l’annonce de la mise sous séquestre des sommes d’argent récupérées. L’étape suivante est toujours la même : il sera demandé que les victimes versent une caution pour que le séquestre soit levé. Si elles versent cette caution, cet argent à son tour disparaîtra.

Broker Defense Si vous êtes victime de cette entité, nos avocats référents ont déjà mis en place des démarches sur le plan pénal et sur le plan civil dans le cadre de ce type d’escroquerie. Plusieurs recours sont envisageables et des fonds ont pu être récupérés grâce à l’action des avocats de BROKER DEFENSE. N’hésitez pas à nous contacter au +33 (0) 9 77 218 278 ou via notre formulaire afin que nous puissions dans un premier temps étudier et échanger gratuitement sur votre litige.

Check and Pay : service de vérification Pour éviter à l’avenir une nouvelle escroquerie financière nous avons mis à votre disposition un service de vérification. Cet outil indispensable s'appelle CHECK AND PAY, avant de faire un virement bancaire ou un paiement CB vous pourrez vous assurer que vous n’êtes pas manipulé par une organisation criminelle.

Un petit click vaut mieux qu’une grande claque

CHECK AND PAY a été développé pour prévenir tous risques d’escroqueries financières.

Cet articlé a été écrit par Marc BOUZY

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires

  • Faubert le 2 novembre 2019 at 9 h 56 min Répondre

    Bonjour,
    MarketsX racheté par Playtech société FTSE 250 cotée à la bourse de Londres est-elle une société fiable? On m’a proposé un mandat de gestion .La personne qui m’a contacté se trouve à Londres son nom est Diane Foresti responsable clientèle .Cordialement .Merci.

    • emelyneb le 4 novembre 2019 at 8 h 38 min Répondre Rapporter un abus

      Bonjour. Je vous invite à la plus grande prudence et de bien vous renseigner sur l’entité qui vous propose cet investissement avant de vous lancer. Il ya beaucoup des escrocs qui usurpent les noms des vrais sociétés. Vous pouvez utiliser le service de vérification CHECK AND PAY https://www.checknp.com/ pour être sûr de la véracité de ces informations.

Publicités


Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


je vérifie

Offres spécifiques en matière de gestion des litiges dans le domaine de l'investissement et des escroqueries financières.

Découvrir les offres

Nous soutenir

Votre soutien nous est précieux dans la lutte contre toutes ces arnaques. Warning Trading a besoin de vous.

Contactez Broker Defense

Du lundi au vendredi
de 8 à 11h et de 13h à 17h
09 77 21 82 78
Appel non-surtaxé. Coût d'une communication ordinaire depuis la France
+33 9 77 21 82 78
Coût d’une communication internationale depuis l’étranger
Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter