Le premier site d'information dédié aux victimes d'escroqueries financières.

Arnaque n°723 : Swiss500.com

Arnaques Actus mars 16, 2020 12:16 aucun commentaire
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est team-portrait-nicolas-150x150.jpg.

Alerte de
Nicolas Gaiardo
à propos du site
Swiss500.com

Vous ne connaissez pas Swiss500 ? C’est que vous êtes bien sous informé. C’est la plateforme ultime de trading en ligne. Elle compte 20 232 994 déposants dans le monde. Du moins c’est bien l’impression que ce site vous donne : il s’agirait d’une plateforme très célèbre. Cependant, tout n’est pas faux au sujet de ce site. Par exemple, sa célébrité est bien réelle. Swiss500.com est tristement célèbre et représente le modèle parfait du site de cybercriminalité en ligne.

Fausse régulation

Tous ceux qui se sont intéressés à ce site sont frappés par sa prétention selon laquelle la firme Swiss 500 serait enregistrée à la FINMA de la Suisse qui est l’autorité de régulation des marchés financiers de ce pays. La firme serait aussi régulée par le Swiss Federal Department of Finance.

Mais ce n’est pas tout. À la partie supérieure de la page d’accueil, il est clairement mentionné que la firme est régulée par la Cysec, le régulateur chypriote.

Il y a un lien attaché au groupe de mots « CYSEC regulation ». Quand on clique sur ce lien, cependant, on retrouve la page suivante :

Évidemment, on aurait pu s’attendre à voir la page du site du régulateur chypriote attestant de ce que cette firme est vraiment détentrice d’une licence délivrée par ses services. Une chose est aujourd’hui certaine : lorsqu’un site prétend faussement être régulé, c’est qu’il est créé par des escrocs. Et swiss500.com confirme suffisamment la règle. Nous ne trouvons aucune preuve de sa régulation par la Cysec, en revanche, nous avons une preuve que Swiss500 n’est pas régulé par la FINMA : Ce site est inscrit sur la liste noire de la FINMA. Il est impossible que le régulateur se dédise, qu’après avoir accordé la licence à une firme, il la dénonce.

Retenons à cette étape de cette analyse que ce site a menti sur ses rapports avec les régulateurs, qu’il a été rattrapé par ces mensonges quand la FINMA l’a inscrit sur sa liste noire. L’autre question que nous nous sommes posée est celle de savoir s’il existe seulement une firme SWISS 500.

SWISS 500, la grande absente du site swiss500.com

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, le site swiss500.com fait peu cas de la firme dont il est censé être la plateforme. La seule affirmation au sujet de SWISS500 est fausse : c’est la prétention selon laquelle la firme serait régulée. On retrouve aussi une adresse de siège social, indiquant que la société est installée en Suisse. Là encore, la FINMA oppose un démenti. Sur sa page consacrée au site swiss500.com, le régulateur suisse déclare qu’il n’y a pas de firme portant ce nom et qui soit inscrite au registre des sociétés de ce pays. La conséquence que l’on peut en tirer c’est que définitivement, il n’y a pas une véritable société derrière ce site.

Cette opinion est renforcée par l’anonymisation du WHOIS du site. L’internaute qui enverrait de l’argent aux personnes auxquelles ce site appartient n’a aucun moyen de vérifier l’identité de son interlocuteur.

Arnaque confirmée. À éviter.

Broker Defense Si vous êtes victime de cette entité, nos avocats référents ont déjà mis en place des démarches sur le plan pénal et sur le plan civil dans le cadre de ce type d’escroquerie. Plusieurs recours sont envisageables et des fonds ont pu être récupérés grâce à l’action des avocats de BROKER DEFENSE. N’hésitez pas à nous contacter au +33 (0) 9 77 218 278 ou via notre formulaire afin que nous puissions dans un premier temps étudier et échanger gratuitement sur votre litige.

Check and Pay : service de vérification Pour éviter à l’avenir une nouvelle escroquerie financière nous avons mis à votre disposition un service de vérification. Cet outil indispensable s'appelle CHECK AND PAY, avant de faire un virement bancaire ou un paiement CB vous pourrez vous assurer que vous n’êtes pas manipulé par une organisation criminelle.

Un petit click vaut mieux qu’une grande claque

CHECK AND PAY a été développé pour prévenir tous risques d’escroqueries financières.

Cet articlé a été écrit par Nicolas Gaiardo

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicités


Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


je vérifie

Offres spécifiques en matière de gestion des litiges dans le domaine de l'investissement et des escroqueries financières.

Découvrir les offres

Nous soutenir

Votre soutien nous est précieux dans la lutte contre toutes ces arnaques. Warning Trading a besoin de vous.

Contactez Broker Defense

Du lundi au vendredi
de 8 à 11h et de 13h à 17h
09 77 21 82 78
Appel non-surtaxé. Coût d'une communication ordinaire depuis la France
+33 9 77 21 82 78
Coût d’une communication internationale depuis l’étranger
Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter