Le premier site d'information dédié aux victimes d'escroqueries financières.

Arnaque n°820 : Idigitale-finance.com

Arnaques Actus juin 22, 2020 18:07 aucun commentaire
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est team-portrait-nicolas-150x150.jpg.

Alerte de
Nicolas Gaiardo
à propos du site
Idigitale-finance.com

Même s’ils ont tendance à aller vers d’autres produits comme le vin, le whisky, le cheptel et autres, les cybercriminels reviennent toujours à la base : les cryptomonnaies. Sachant que ces monnaies électroniques, notamment le Bitcoin, deviennent un must pour de nombreuses personnes, ils en profitent. Ainsi, Digitale-Finance vous promet « un retour garanti et stable sur investissement ». Mais c’est une arnaque. Nous allons vous dire pourquoi.

Incohérence entre l’expérience de l’entreprise et son site

Lorsqu’on souhaite mieux comprendre les monnaies électroniques pour investir, on se tourne vers des entreprises qu’on juge fiables. Cela passe par exemple par leur ancienneté et leur expérience. Conscients de cette habitude des internautes, idigitale-finance.com essaie dès le départ de gagner votre confiance en présentant son équipe.

Le site avance : « Notre équipe de professionnels possède une expérience combinée de plus de 30 ans dans le trading des marchés financiers […] Des compétences exceptionnelles permettent à notre équipe de minimiser le risque et d’extraire des rendements du marché de la cryptomonnaie. » Ici, l’accent est mis sur la prétendue expérience de l’équipe.

On nous dit que l’entreprise a 30 ans d’expérience et a accompagné des investisseurs durant toutes ces années. Cependant, dans le même temps, le copyright qu’avance idigitale-finance.com est 2017. Si l’entreprise avait vraiment 3 décennies d’existence, il est certain que son site devait exister depuis longtemps. Cette incohérence montre que le site ment.

Digitale-Finance : une société sans numéro d’enregistrement

Toujours à propos de son entreprise, idigitale-finance.com prétend qu’elle bénéficie d’un « enregistrement au Royaume-Uni, licences essentielles et relations fortes avec les banques ». Si c’était le cas, le site se serait empressé de fournir les numéros de licence. Par exemple, il aurait donné le numéro de Digitale-Finance auprès de la Financial Conduct Authority. Seulement, nulle part sur la plateforme on ne trouve cette information. Cela laisse déjà planer des doutes sur le prétendu « enregistrement au Royaume-Uni ». D’ailleurs, la FCA ne reconnait pas l’existence de Digitale-Finance.

Idigitale-finance.com avance un siège social. En bas de page, nous lisons « Platz der Republik — Frankfort — Allemagne ». Cette adresse n’en est pas vraiment une puisqu’elle est complète, mais analysons-la quand même. En l’avançant, Digitale-Finance veut faire croire qu’elle dispose de locaux en Allemagne. Si vraiment elle existait dans ce pays, elle serait enregistrée auprès de la BaFin. Or, comme la FCA, la BaFin ne la reconnait pas.

Des chiffres avancés pour tromper l’internaute

Le discours du site permet de se rendre compte qu’il n’est pas fiable. Nous savons tous que le trading est une opération à risque. En outre, quand il s’agit d’utiliser des cryptomonnaies, il faut être prudent. Pour cause, le marché des monnaies électroniques est très volatil.

Sur idigitale-finance.com, les propos se concentrent sur la rentabilité des cryptomonnaies. « Notre équipe de professionnels possède une expérience combinée de plus de 30 ans dans le trading des marchés financiers, ce qui garantit des revenus stables pour nos clients estimés », dit le site. Comment peut-il y avoir des revenus stables, quand on sait que le marché financier reste instable ? Dans la même logique, on comprend que les chiffres censés représenter les bénéfices qu’on peut obtenir avec le Bitcoin sont fictifs.

En dehors de tout ce que nous avons mentionné dans le développement précédent, soulignons que les pages de idigitale-finance.com résultent d’un plagiat. Par exemple, la page sur les produits numériques reprend intégralement un article de LCL. Clairement, on ne peut faire confiance à ce site internet. En conclusion, il constitue une arnaque.

Broker Defense Si vous êtes victime de cette entité, nos avocats référents ont déjà mis en place des démarches sur le plan pénal et sur le plan civil dans le cadre de ce type d’escroquerie. Plusieurs recours sont envisageables et des fonds ont pu être récupérés grâce à l’action des avocats de BROKER DEFENSE. N’hésitez pas à nous contacter au +33 (0) 9 77 218 278 ou via notre formulaire afin que nous puissions dans un premier temps étudier et échanger gratuitement sur votre litige.

Check and Pay : service de vérification Pour éviter à l’avenir une nouvelle escroquerie financière nous avons mis à votre disposition un service de vérification. Cet outil indispensable s'appelle CHECK AND PAY, avant de faire un virement bancaire ou un paiement CB vous pourrez vous assurer que vous n’êtes pas manipulé par une organisation criminelle.

Un petit click vaut mieux qu’une grande claque

CHECK AND PAY a été développé pour prévenir tous risques d’escroqueries financières.

Cet articlé a été écrit par Nicolas Gaiardo

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous soutenir

Votre soutien nous est précieux dans la lutte contre toutes ces arnaques. Warning Trading a besoin de vous.

Publicités


Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


je vérifie

Offres spécifiques en matière de gestion des litiges dans le domaine de l'investissement et des escroqueries financières.

Découvrir les offres

Contactez Broker Defense

Du lundi au vendredi
de 8 à 11h et de 13h à 17h
09 77 21 82 78
Appel non-surtaxé. Coût d'une communication ordinaire depuis la France
+33 9 77 21 82 78
Coût d’une communication internationale depuis l’étranger

Devenez annonceur

Cet emplacement publicitaire est libre.

Si vous souhaitez acheter cet emplacement publicitaire sur notre site. Vous trouverez la marche à suivre dans ce document.
N'hésitez pas à nous contacter pour plus de précisions.

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter