Comptes gérés sur Finch Markets

L'avis de l'expert avril 18, 2014 18:47 aucun commentaire

LITIGE RÉSOLU : bien que ce litige ait été résolu rapidement grâce à l’intervention de Warning Trading, nous avons reçu de nombreuses autres plaintes. Ce courtier est donc à éviter.

Il y a une dizaine de jours, j’ai eu un appel sur mon portable de M. Balfour qui m’avait au départ proposé le système Finch. Il me disait qu’il y avait eu un malentendu, que les sommes que j’avais demandées ne m’avaient pas été versées car ils n’avaient pas reçu mes justificatifs. J’ai alors pu récupérer mon investissement de 14 000€.

Par Jean-Yvon L.

La première accroche
Se présentant comme commercial et analyste d’une société de placements financiers Finch Markets établie à Neuilly et à Londres, M. Gérald Saillant me contacte.

Il m’explique que la loi à changé et que maintenant les bureaux de trading sont habilités à placer l’argent des particuliers. Pour cela je serai mis en relation avec un gestionnaire de compte M. Marc Dumont qui sera chargé d’optimiser les fonds que je lui remettrai.

Par sécurité le virement se fera de compte à compte car Finch Markets est agréé auprès du Crédit Agricole. Le « Ticket d’entrée » est de 10000€ pour bénéficier d’une gestion personnalisée. Finch Markets : FM retient 4% à la base des gains, le compte est libre de charge, on récupère l’argent déposé sous 3 à 4 jours quand on le souhaite.

Je reçois le 5 février 2014 un mail avec le lien du site. Pour commencer je dois m’inscrire, il me sera ensuite retourné par mail un N° de compte et un mot de passe me permettant d’accéder à tout moment à mes comptes.

Le 11 février, je reçois suite à ma demande de renseignements sur FM un mail de méfiance de mon agence du Crédit Agricole : à leur connaissance, le CA n’a aucun lien avec cet intermédiaire. J’en parle au téléphone à Marc Dumont qui me dit qu’il travaille tous les jours avec des gens du siège du CA à Paris.

Le 13 février je reçois mon mot de passe et mon N° de compte, mon fils Pierre est également intéressé. Une prime de parrainage de 1000€ est proposée si un nouveau compte est ouvert. J’effectue dans la foulée datés du 13 et du 14 avril, 7 virements de 1000€ et 2000€ pour un montant total de 12000€.

Mon fils Pierre effectue également un versement de 10 000€.
Le 19 février je suis averti par mail que mon dépôt à été accepté. Je demande à Marc Dumont de me donner ses coordonnées tél et mail. Il me répond par mail dans la journée. A la date du 07 avril, le compte FM est de 22723 € : 16000 € (déposés) + 1000 € (prime de parrainage) + 5723€ de rendement.

Les doutes
Ce rendement miraculeux me surprend et m’inquiète, un peu tard je décide sur les conseils de mon épouse de faire mon enquête : le 4 avril suite à un mail décrivant mon aventure, M. Gaiardo de warning-trading.com me met en garde, il relève une fausse adresse en France. Ensuite, je contrôle sur les pages jaunes et vérifie en appelant des gens situés à l’adresse mentionnée comme celle de FM à Neuilly : personne ne les connaît à cette adresse correspondant à un immeuble de 10 étages.

Je vais sur le site  « Infogreffe » : FM n’est pas connu et n’est pas enregistré sur le registre de commerce en France. Sur le site de l’Autorité des Marchés Financiers, FM ne figure pas non plus dans la liste des sociétés autorisées.

Ce même jour j’appelle le « Centre Européen des Consommateurs » au 08 20 200 999 qui me conseille de visiter leur site qui propose des contrôles auprès d’organismes agréés : REGAFI et ORIAS, je vais donc sur ces sites : pas connaissance de FM.

Je me rends à la gendarmerie porter plainte car j’ai un faisceau de soupçons, mais le gendarme pense qu’il est normal qu’une société Anglaise (le mandat de gestion expédié en pièce jointe à ma demande par Marc Dumont mentionne une adresse à Londres et un N° de Société Anglaise) ne soit pas connue en France, et ne prend pas ma plainte.

De retour de la gendarmerie, j’expédie donc les coordonnées de la société FM située à Londres par mail à une connaissance qui a une société à Londres, ce dernier m’a répondu le lendemain que la société FM n’existait pas et que le N° de société correspondait à une société de tourisme.

Le 8 avril vers 14h30, j’ai Marc Dumont au téléphone et lui demande de récupérer les fonds déposés au plus vite car j’ai des dépenses imprévues, il me répond alors qu’il a pris de gros investissements et attend les retours sous plusieurs jours et que je risquais des pertes si je prenais mon argent tout de suite, il me donne rendez-vous 24h plus tard pour fixer la somme disponible.

Confirmation de l’arnaque
Le 9 avril vers 14h30, je tente de joindre FM : réponse d’une boite vocale en Anglais qui annonce que la messagerie est pleine. Vers 16h00 nouvel appel, M. Régis de FM décroche et me passe Marc Dumont qui ne peux pas me parler et doit me rappeler sans tarder. Après deux rappels infructueux plus de nouvelles de Marc Dumont.

Finalement il me rappelle et m’annonce que si je veux récupérer mes fonds au plus vite je ne pourrais avoir que 10000€ soit une perte de 6000€ sur ma mise, et si on considère la balance annoncée sur le site à 23000€, c’est une perte de 13000€.

Le 11 avril toujours pas de nouvelles suite à mes appels téléphoniques ni de réponse à mon mail demandant à Marc Dumont quel est le montant qu’il va rembourser, comment et quand arrive la somme.

Réponse de
Nicolas Gaiardo
à propos de Finch Markets

Bonjour,

Cette histoire commence avec un beau mensonge : la loi n’a pas changé, aucun bureau de trading n’est autorisé à gérer directement l’argent de clients particuliers, de plus est s’il n’est pas régulé par une autorité financière. La France étant l’un des pays les plus stricts au monde en la matière, ce qui favorise paradoxalement ces escrocs en raison de l’absence d’offre légale.

Le site internet de FinchMarkets.com est très récent, puisqu’il a été créé en 2013. Il n’y a aucune mention de régulation, ni de nom de société. Et effectivement, l’adresse du service client indiquée est celle d’un centre d’affaire. Très pratique quand on sait que peu feront la démarche de savoir qui occupe réellement ces bureaux.

Je passerai sur l’incompétence de la gendarmerie française, Finch Markets se présentant comme une société anglaise ET française, votre plainte était tout à fait justifiée. On ne peut sérieusement considérer le mandat de gestion de compte, car l’autorité anglaise – FCA – a elle-même émis un WARNING à l’encontre de Finch Markets sur son site officiel : lien.

Comme vous le signalez également, le courtier n’apparaît pas dans la base de données REGAFI, recensant tous les acteurs autorisés à exercer une activité financière en France. Nous sommes dans le cas d’une escroquerie et non d’un simple conflit.

Ce compte géré est assurément un faux : l’argent n’a jamais été investi sur les marchés. Le commercial veut vous faire croire à des plus-values ou des moins-values selon ce qui l’arrange. Vous êtes donc en droit de pouvoir retirer au moins l’intégralité de votre mise de départ.

Un point qui paraît aberrant est le virement de compte à compte au Crédit Agricole. Ceux qui se cachent derrière Finch Markets prennent réellement de gros risques à procéder de la sorte. Mais tant mieux pour vous, cela augmente vos chances de récupérer vos fonds.

Je vous conseillerai donc de voir avec votre conseiller financier s’il ne peut pas négocier une solution à l’amiable rapidement. Bien que le CA ait émis de manière justifiée des mises en garde, il en va tout de même de la réputation de la banque que des sociétés ne puissent pas arnaquer ses propres clients en toute impunité.

Check and Pay : service de vérification Pour éviter à l’avenir une nouvelle escroquerie financière nous avons mis à votre disposition un service de vérification. Cet outil indispensable s'appelle CHECK AND PAY, avant de faire un virement bancaire ou un paiement CB vous pourrez vous assurer que vous n’êtes pas manipulé par une organisation criminelle.

Un petit click vaut mieux qu’une grande claque

CHECK AND PAY a été développé pour prévenir tous risques d’escroqueries financières.

Nicolas Gaiardo

Un article de
Nicolas Gaiardo

Dans le même genre

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


je vérifie

Résoudre un litige

Les courtiers savent profiter de la situation ; la grande majorité d'entre eux gagnent de l'argent sur les pertes de leurs clients !

  • Impossible de retirer des fonds ?
  • Comptes gérés perdants ?
  • Refus d'enregistrer vos gains ?
  • Professionnel indélicat, injoignable ?

Derniers articles

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter