Finance Trade, arnaque discrète aux paiements FIBANK

L'avis de l'expert avril 8, 2016 19:03 aucun commentaire

 

Est-ce que Finance Trade tient la route comme société ou est-ce encore une arnaque ? Je ne sais pas comment me renseigner. Ils m’ont téléphoné et j’ai reçu un mail de Vincent Lafitte.

Par Gilles C.

Réponse de
Marc Bouzy
à propos de Finance Trade

Vous doutez et vous avez raison car vous êtes confronté à une arnaque classique au faux investissement par téléphone, accompagné d’une tentative de retape, c’est-à-dire d’une arnaque à la fausse récupération de fonds.

Le procédé est astucieux. Ils n’utilisent pas de site internet trompeur et n’ont pas recours à une usurpation d’identité d’une société légale et régulée. Leur méthode consiste à utiliser des mots totalement courants qui ne permettront pas de retrouver d’information utilisable. Quoi de plus banal en effet que les mots « Finance » et « Trade » ? Nous avons 917 millions de résultats sur Google…

C’est armé de cet anonymat, somme toute assez relatif car suspect en soi que notre équipe d’escrocs va construire son scénario et tenter de vous enjôler, dans le cas présent pour vous faire croire à la restitution des fonds que vous avez perdus précédemment.

L’étape de mise en confiance réalisée, ils vont ensuite vous faire parvenir leurs coordonnées bancaires, en l’occurrence celles d’un compte tout à fait réel détenu en Bulgarie par la FIBANK.

La FIBANK est un établissement très particulier. La vie nocturne sofiote bruisse de mille rumeurs au sujet de cette banque que les bulgares aiment tant détester. Objet de tous les fantasmes de fin de soirée échangés à mots couverts avec les œillades de circonstance, le sulfureux y côtoie l’incroyable. Hélas pour ce folklore le plus souvent alcoolisé, le temps passe et rien ne se passe, si ce n’est l’obstiné démenti silencieux des faits qui n’arrivent jamais.

Cette banque, au-delà des turpitudes habituelles et normales pour un établissement de cette catégorie fait l’objet d’une espèce de légende urbaine locale aussi stupéfiante qu’infondée.

Il n’en demeure pas moins que dans le cas présent elle a été utilisée par une équipe d’escrocs, et que des recours efficaces sont tout à fait envisageables.

Si vous avez été victime d’escroquerie dont le mode opératoire a utilisé la FIBANK, prenez immédiatement contact avec nos services pour que nous puissions étudier les actions à mener dans votre cas.

Broker Defense Si vous êtes victime de cette entité, nos avocats référents ont déjà mis en place des démarches sur le plan pénal et sur le plan civil dans le cadre de ce type d’escroquerie. Plusieurs recours sont envisageables et des fonds ont pu être récupérés grâce à l’action des avocats de BROKER DEFENSE. N’hésitez pas à nous contacter au +33 (0) 9 77 218 278 ou via notre formulaire afin que nous puissions dans un premier temps étudier et échanger gratuitement sur votre litige.

Check and Pay : service de vérification Pour éviter à l’avenir une nouvelle escroquerie financière nous avons mis à votre disposition un service de vérification. Cet outil indispensable s'appelle CHECK AND PAY, avant de faire un virement bancaire ou un paiement CB vous pourrez vous assurer que vous n’êtes pas manipulé par une organisation criminelle.

Un petit click vaut mieux qu’une grande claque

CHECK AND PAY a été développé pour prévenir tous risques d’escroqueries financières.

Marc BOUZY

Un article de
Marc BOUZY

Dans le même genre

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicités

Offres spécifiques en matière de gestion des litiges dans le domaine de l'investissement et des escroqueries financières.

Découvrir les offres

Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


je vérifie

Contactez Broker Defense

Du lundi au vendredi
de 8 à 11h et de 13h à 17h
09 77 218 278
Appel non-surtaxé. Coût d'une communication ordinaire depuis la France
+33 9 77 218 278
Coût d’une communication internationale depuis l’étranger

Newsletter

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter