Le premier site d'information dédié aux victimes d'escroqueries financières.

Petites arnaques n°268 : Sfmsas.net

Arnaques Actus décembre 9, 2018 08:38 aucun commentaire

Alerte de
Marc BOUZY
à propos de Sfmsas.net

Dans un récent article, nous insistions sur le fait qu’il faut toujours prendre avec réserve une société d’intermédiation, même quand cette société prétend être régulée parles autorités du marché financier. Le site Sfmsas.net nous donne des raisons de rappeler une fois encore cette recommandation. À ceci près que ce n’est pas vraiment d’usurpation de nom qu’il s’agit ici. Ce que l’on retrouve ici c’est une drôlerie que nous voudrions partager avec vous.

Une société régulée, vraiment ?

La société SwissAssets Fx qui est le nom de cette société prétend qu’elle est régulée et autorisée à conduire des activités d’intermédiation financière. Cette autorisation lui aurait été donnée par une institution suisse dénommée :Swiss Securities and Exchange Commission. Le numéro de licence est 092/08. Il y a dans cette allégation deux mensonges. Le premier est que cette société n’est aucunement régulée. Elle n’a reçu aucune licence en Suisse pour agir en qualité d’agent d’intermédiation sur le marché financier. La preuve est que l’autorité de régulation des marchés financiers en Suisse, FINMA l’a inscrite sur sa liste noire.

Le deuxième mensonge de ce site est qu’il n’existe ni en Suisse ni nulle part ailleurs une institution de régulation qui porte le nom de Swiss Securities and Exchange Commission. La seule institution dont le nom se rapproche quelque peu de ce prétendu régulateur, c’est Securities and Exchange Commission (SEC) qui est le régulateur du marché financier aux États-Unis. Mais de toute évidence, ce n’est pas du régulateur américain que parle ce site.

Cette société n’existe pas en réalité, et n’est de toute façon pas régulée. Le fait qu’elle prétende être régulée et que le régulateur l’inscrive plutôt sur la liste noire fait bien une ironie et plus encore une preuve que les responsables de ce site sont de mauvaise foi, que l’intention est clairement celle d’escroquer les personnes qui accorderaient leur confiance à cette société.

Enfin, il ne faut pas croire que l’usage du mot Swiss soit anodin. En effet, la Suisse a un service banquier très développé et l’on sait que le pays attire les investisseurs de tous pays. Par conséquent, les services financiers helvétiques sont vus comme les plus sérieux au monde. L’idée des escrocs ici est de joindre le nom Swiss à leur entité afin de pouvoir ainsi se faire passer pour une grande plateforme financière du pays spécialisé dans les services de ce genre. Bref, il s’agit simplement de se faire passer pour une grande firme suisse de services banquiers.

Que retenir ?

Il faut retenir ce que nous avions dit tout au début de cette chronique : lorsqu’une société prétend qu’elle est régulée, il faut davantage faire attention. Il y a en effet le cas très fréquent de ceux qui se font passer pour une société très célèbre et qui profite de la notoriété de cette société pour attirer des investisseurs.Nous venons de voir avec Sfmsas.net que l’on peut se retrouver avec des sociétés qui prétendent être régulées par un régulateur fictif qui n’existe nulle part. Dans les deux cas, il n’y a qu’une façon d’éviter de se faire escroquer : faire des vérifications avant d’investir.

Broker Defense Si vous êtes victime de cette entité, nos avocats référents ont déjà mis en place des démarches sur le plan pénal et sur le plan civil dans le cadre de ce type d’escroquerie. Plusieurs recours sont envisageables et des fonds ont pu être récupérés grâce à l’action des avocats de BROKER DEFENSE. N’hésitez pas à nous contacter au +33 (0) 9 77 218 278 ou via notre formulaire afin que nous puissions dans un premier temps étudier et échanger gratuitement sur votre litige.

Check and Pay : service de vérification Pour éviter à l’avenir une nouvelle escroquerie financière nous avons mis à votre disposition un service de vérification. Cet outil indispensable s'appelle CHECK AND PAY, avant de faire un virement bancaire ou un paiement CB vous pourrez vous assurer que vous n’êtes pas manipulé par une organisation criminelle.

Un petit click vaut mieux qu’une grande claque

CHECK AND PAY a été développé pour prévenir tous risques d’escroqueries financières.

Cet articlé a été écrit par Marc BOUZY

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter