Petites arnaques n°453: Lautorite-qc.com

Arnaques Actus juin 14, 2019 12:46 aucun commentaire

Alerte de
Marc BOUZY
à propos de 
Lautorite-qc.com

Que diriez-vous si les escrocs en venaient à créer un fake site au nom de l’Autorité des marchés financiers de France ? Il faut maintenant se figurer que de l’autre côté de l’Atlantique, c’est désormais chose faite. Le site de l’Autorité des Marchés Financiers du Canada est cloné. À la place du site lautorite.qc.ca qui est le véritable site de l’AMF Canada, les internautes peuvent se retrouver désormais sur un autre site très ressemblant : Lautorite-qc.com.

Il faut se questionner sur les mobiles de cette audace. En fait, les escrocs ont fait ce coup de force afin de rendre plus crédibles « les fraudes au président ».

[email protected], la fausse adresse courriel de l’AMF Canada

On connaissait l’arnaque au président notamment pour toutes les victimes qu’elle a faites dans le rang des PME au cours de ces dernières années. Mais à l’heure où l’on parle beaucoup plus de l’arnaque sur l’investissement, notamment sur les cryptomonnaies, les SCPI et le cannabis, on a presque oublié cette forme d’escroquerie qui pourtant toujours autant. Et c’est au Canada qu’elle reprend avec plus d’ardeur.

Pour ceux qui ont un peu oublié le procédé de cette arnaque, nous vous le rappelons. Un employé d’une entreprise (généralement quelqu’un du service financier) reçoit un mail du président du groupe lui demandant de transférer de toute urgence de l’argent d’un compte de l’entreprise vers un autre compte qu’il lui aura indiqué. Le mail émane bel et bien de l’adresse e-mail du président, sauf que ce dernier n’a jamais rédigé ledit mail. Mieux, le mail met en copie cette adresse mail [email protected] destinée à faire croire audit employé que l’AMF Canada est en copie du mail et que donc c’est sous le couvert de l’autorité de régulation des marchés financiers que l’opération est conduite. Or cette adresse n’est en rien celle de l’Autorité, pas plus que le domaine Lautorite-qc.com ne lui appartient. En conséquence, si l’employé envoie l’argent conformément au mail reçu, les fonds ainsi transférés iront simplement sur le compte des escrocs qui disparaitront dans la nature.

Les victimes potentielles

Dans la forme décrite plus haut, les victimes les plus nombreuses actuellement au Canada sont les assureurs et les intermédiaires en distribution d’assurance. Il est en effet plus aisé de demander à un agent d’une compagnie d’assurance de verser une réparation à un sinistré dont « j’ai déjà traité le dossier ».

Dans un communiqué en date du 10 juin 2019, l’Autorité a mis « en garde les Québécois, et plus particulièrement les assureurs et les intermédiaires en distribution d’assurance, contre les agissements récents d’un ou plusieurs individus qui utilisent actuellement le stratagème de « fraude du président ». »

Ce communiqué précise que plusieurs victimes sont déjà comptées au Canada : « L’Autorité a reçu plusieurs signalements à l’effet qu’un ou plusieurs individus tentent d’extirper des fonds d’entreprises d’assurance par ce stratagème. »

Un risque toujours présent en France

Si l’escroquerie décrite a lieu au Canada, nous pensons qu’il serait imprudent de ne pas rester vigilant ici en France. Il est conseillé de toujours faire quelques vérifications avant de procéder à ce genre de transfert. Pourquoi ne pas appeler le président avant d’opérer l’envoi de l’argent ? Dans tous les cas, la vigilance reste la règle principale.

Broker Defense Si vous êtes victime de cette entité, nos avocats référents ont déjà mis en place des démarches sur le plan pénal et sur le plan civil dans le cadre de ce type d’escroquerie. Plusieurs recours sont envisageables et des fonds ont pu être récupérés grâce à l’action des avocats de BROKER DEFENSE. N’hésitez pas à nous contacter au +33 (0) 9 77 218 278 ou via notre formulaire afin que nous puissions dans un premier temps étudier et échanger gratuitement sur votre litige.

Check and Pay : service de vérification Pour éviter à l’avenir une nouvelle escroquerie financière nous avons mis à votre disposition un service de vérification. Cet outil indispensable s'appelle CHECK AND PAY, avant de faire un virement bancaire ou un paiement CB vous pourrez vous assurer que vous n’êtes pas manipulé par une organisation criminelle.

Un petit click vaut mieux qu’une grande claque

CHECK AND PAY a été développé pour prévenir tous risques d’escroqueries financières.

Cet articlé a été écrit par Marc BOUZY

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicités

Offres spécifiques en matière de gestion des litiges dans le domaine de l'investissement et des escroqueries financières.

Découvrir les offres

Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


je vérifie

Votre soutien nous est précieux dans la lutte contre toutes ces arnaques. Warning Trading a besoin de vous.

Contactez Broker Defense

Du lundi au vendredi
de 8 à 11h et de 13h à 17h
09 77 218 278
Appel non-surtaxé. Coût d'une communication ordinaire depuis la France
+33 9 77 218 278
Coût d’une communication internationale depuis l’étranger
Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter