Comment les escrocs du diamant ont infiltré les médias français

Actualité,France janvier 2, 2018 10:44 commentaires

Le succès de l’arnaque au faux investissements dans le diamant doit beaucoup à l’infiltration par ces sites des chaines de télévision française. Comment les sites de diamants ont réussi à se faire inviter sur un plateau de télévision et à y diffuser des publicités pour des escroqueries en bande organisée. Nous avons remonté leur piste.

Dimanche 10 novembre 2017, dans l’émission Capital sur M6 consacré au faux investissement dans le diamant, un journaliste interviewe une victime. Cette dame,  une cliente de Broker Défense, a été flouée de plusieurs dizaines de milliers d’euros. Point de départ de la tromperie ? Une émission de BFM business diffusée en janvier 2016, Intégrale Placement.  L’animateur, Guillaume Sommerer, reçoit Samuel Baron. Il est présenté comme le « Directeur du développement d’euro-diamant.com« .

La téléspectatrice se sent en confiance. BFM est une chaîne d’information réputée. Si elle fait de la place à un site de placement dans le diamant, c’est qu’on peut lui faire confiance. Elle achète pour 100 000 euros de diamants, d’abord chez un autre site, Diamantin, puis 300 000 après avoir été démarchée par d’autres sites: Patridiam et Tradition Diamant. Certes, ces trois sites n’ont en apparence pas de rapport avec Euro Diamant, le site qui emploie Samuel Baron. Mais nous avons découvert depuis lors qu’ils sont tous liés entre eux, parce qu’ils partagent les mêmes prête-noms, les mêmes adresses postales et informatiques ou les mêmes sociétés-écrans, y compris Euro Diamant.

La victime ne reverra jamais son argent. Sans l’aide de BFM, euro-diamant.com aurait-il réussi à extorquer 400 000 euros à une épargnante pas moins méfiante qu’une autre ? A coup sûr non. BFM s’est faite Manipuler. Est-ce aussi le cas du « Directeur du développement d’Euro Diamant »?

Il s’appelle en réalité Samuel Benbaron. Hasard ou pas, des journalistes de la chaîne d’information en continu israélienne I24 l’ont justement interviewé au cours d’un reportage sur la bourse du diamant de Tel-Aviv, probablement diffusé en février 2016. Samuel Baron y est présenté comme l’un des étudiants de l’école de gemmologie attenante à la bourse et déjà comme employé d’un site de vente en ligne de diamant dont le nom n’est pas précisé. Savait-il dans quel escroquerie en bande organisée il mettait les pieds ? La meilleure façon de convaincre Samuel Baron d’aller sur les plateaux de télévision pour défendre de faux investissements dans le diamant, c’est de lui faire croire qu’il sont vrais. S’il sort à peine d’une école de gemmologie, on peut le deviner assez naïf ou ambitieux pour se laisser convaincre d’accepter une place en or dans une société toute neuve. Impossible de lui demander une explication car il ne répond ni à nos appels ni à nos mails. Ignorant ou pas, comment Samuel Baron a-t-il réussi à se retrouver invité sur le plateau de BFM ?

Les agences de relations presse, chevaux de Troie

C’est une société de relations-presse qui a proposé à BFM business d’interviewer Samuel Baron. Fin 2015, Guillaume Sommerer, le présentateur d' »Intégrale Placement » est contacté par Nathalie Collin qui dirige sa propre agence de communication, Coklicot Communication. Elle lui a déjà proposé plusieurs invités par le passé. A cette époque, on parle déjà pas mal du diamant dans l’actualité parce que son cours connait une forte hausse et parce que, déjà, des escroqueries prennent l’investissement dans le diamant comme scénario. Guillaume Sommerer le fera remarquer à son interlocuteur. Nous avons contacté Nathalie Collin par téléphone pour connaître sa réaction et nous aider à remonter jusqu’à sont client mais elle a refusé de répondre à nos questions. A l’instar de Samuel Baron, il est probable qu’elle était loin d’imaginer les ramifications d’Euro Diamant. « BFM business reçoit environ 1500 personnes par an, et malgré toutes les précautions que l’on prend, on peut effectivement se faire abuser » reconnaît le présentateur d’Intégrale Placement.

Des publicités pour des arnaques diffusées à la télévision

BFM ne s’est pas contenté de recevoir le représentant d’une fausse société d’investissement dans le diamant. La chaîne a également diffusé des publicité pour ces sites, à l’instar de plusieurs autres chaînes françaises des groupes TF1 ou France Télévision. Cette infiltration des canaux de communication télévisée les plus importants de France donne une idée de la puissance financière des escrocs du diamant. Nous avons essayé d’évaluer les montants en jeu en nous adressant aux régies publicitaires concernées mais nous n’avons jamais obtenu de réponse. Nous avons donc essayé d’évaluer nous-même combien l’une de ces campagnes a couté. Par exemple, celle du site Tradition Diamant, qui a fait passé des publicités sur BFM, essentiellement sous forme de parrainage de programme du type « la météo, avec Tradition Diamant ». Il suffit pour cela de consulter la grille tarifaire de NextRégie, la régie publicitaire du groupe NextRadioTV. Nous ne savons pas précisément combien de fois et pendant combien de temps il a été diffusé. Supposons qu’au minimum, ce spot de huit secondes a été diffusé au moins deux fois par heures, à peu près toute la journée pendant un mois. Cela représente un budget très approximatif par mois allant de 300 000 à 500 000 euros. Encore ne s’agit-il que d’une seule campagne sur une seule chaîne pour un seul site internet…

Le site traditiondiamant.com désormais inaccessible, avait élaboré la même stratégie d’entrisme médiatique qu’Euro Diamant, dont le site n’a pas encore été bloqué. Nous nous en étions aperçus à la suite d’un article très critique sur traditiondiamant.com Le propriétaire du site, Joseph Bell, qui s’appelle en réalité Yossi Belhacen, nous avait contacté, furieux, pour nous intimer l’ordre de retirer notre article, qui semblait ruiner son investissement. Finalement, c’est une société de relations publiques, Open2Europe, qui nous avait contacté pour nous convaincre que nos allégation étaient fausses, par exemple en nous envoyant une photo de leurs bureaux. Indirectement, cela nous indiquait que traditiondiamant.com disposait de gros moyens.

Extrait du site d’Open2Europe

Des RP invités à Tel-Aviv par un site d’arnaque au diamant

Open2Europe n’avait pas été embauchée seulement pour nous répondre. D’après des sources internes, jusqu’à ce que traditiondiamant.com cesse subitement de payer ses prestation, Open2Europe devait permettre à ce faux site d’investissement de trouver des journalistes qui auraient accepté de parler de lui. Les marchés espagnols, italiens et anglais sont aussi visés. Pour le Royaume-Uni, le responsable d’Open2Europe a refusé de participer. Avait-il compris le manège ? Pour mettre Open2Europe en confiance, tradition diamant a carrément invité trois salarié de la société à Tel-Aviv, pour visiter les fameux locaux, dans la tour ??? de Tel-Aviv. L’une des employés a elle aussi eu des doutes. Elle en a fait part à sa hiérarchie. Mais on lui a demandé explicitement de fermer les yeux. Tant qu’Open2Europe n’a pas de preuve formelle qu’il s’agit d’une escroquerie, il n’est pas question de renoncer à cet argent. La collaboration prend fin à l’été 2017, quand Tradition Diamant cesse subitement de régler les prestations. Nous avons contacté Open2Europe pour savoir si l’entreprise a porté plainte ou pour nous aider à retrouver leur client. Nous n’avons pas obtenu de réponse.

L’équipe d’Open2Europe à Tel-Aviv, invitée par Tradition Diamant

Toujours d’après des sources internes, Open2Europe n’a pas servi d’intermédiaire pour placer des publicités de tradition diamant sur des chaines de télévision. Joseph Bell-Yossi Belhacen aurait contacté lui-même les chaînes pour leur proposer ses pubs. Nous avons contacté les régies publicitaires de plusieurs de ces chaînes mais elles ont refusé de nous répondre. Reste qu’elles ont accepté de diffuser des publicités pour des escroqueries. Ont-elles manqué à des obligations de vigilance ?

Le forex et les options binaires, déjà, avaient infiltré les médias

Cette stratégie, nous l’avions déjà vue mise en oeuvre par des sites de forex et d’options binaires avant que le gouvernement ne se décide à lutter vraiment contre ces arnaques en bande organisée qui prenaient comme scénario, non pas l’investissement dans le diamant, mais dans le trading sur le marché internationale des change. Plusieurs courtiers chypriotes peu recommandables avaient réussi à faire diffuser leurs spots sur des chaînes de télévision françaises, après avoir réussi à devenir les sponsors de nombreux clubs de foot en Europe. Pour y mettre fin, il avait fallu attendre le vote de la loi Sapin 2, le 9 décembre 2016. Le bilan du forex et des options binaires, c’est 4,5 milliards d’euros extorqués à des Français. En extrapolant, on peut estimer que lorsque les Français auront perdu autant d’euros dans les faubourgs investissements aux diamants, le gouvernement commencera à bouger.

Nicolas Gaiardo

Un article de
Nicolas Gaiardo

Dans le même genre

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 commentaires

  • Марк РОСС le 2 janvier 2018 at 17 h 37 min Répondre

    Bonjour. Très bon article. En février-mars 2017, SOS ARNAQUES a également contacté le CSA sur cette affaire des publicités de TRADITION DIAMANT. Ils n’ont jamais répondu aux messages…

  • Wagner Frederic le 4 janvier 2018 at 16 h 56 min Répondre

    Bonjour
    Je vous remercie encore de m’avoir aidé et vous souhaite une bonne année 2018.

  • VANDER HAM le 4 janvier 2018 at 19 h 43 min Répondre

    Beaucoup de petits Courtiers en mal de gains se sont convertis en Courtier dans les Diamants d’investissements. Il est vrai qu’il n’est pas très difficile ni très long d’appréhender les caractéristiques des diamants (poids, taille, couleur, …) et de se procurer des lots de petits, voire de très petits diamants (entre 0.01 carat et 0,50 carat) d’origine industriel ou des rebuts de la joaillerie. Evidemment leur prix sont très attractifs au départ 200 à 1.000 euros … Mais ces pierres ont un gros défaut pour beaucoup d’entre-elles, elles ne sont pas identifiées ni certifiées par l’un les très petits nombres de Stés de certification, tel le GIA par exemple, presque toute américaine. Ils peuvent aussi proposer des diamants de couleurs, parfois de plusieurs carats, très chers et très difficiles à revendre du fait du prix et souvent car ils ne sont plus à la mode.
    Les vrais diamants d’investissements doivent être obligatoirement acquis auprès de Courtiers patentés, ayant leurs entrés à Anvers, en Inde, etc …, ceux-ci sont très peu nombreux dans le monde.
    De plus, pour être « d’investissement », ils doivent avoir toutes les meilleures caractéristiques possibles (« couleur, taille … ») être d’au moins 1 carat, rond de préférence car ce sont le plus demandés dans le monde, blanc immaculé, et bien sur être accompagné obligatoirement de ce fameux certificat d’authenticité Par exemple par le GIA, sur lequel sont décrits TOUTES les caractéristiques de la pierre. Alors ont peu espérer négocier de bonnes plus values sous 3 à 5 ans … Donc, la plus grande prudence est requise sur l’organisme vendeur et le choix des pierres.

  • de sousa le 4 janvier 2018 at 21 h 40 min Répondre

    On est tombé dans le piège.Avant je leur avait demandé de vendre et de nous rendre notre argent.Ils vendait mais il fallait investir plus fort,ç’est à dire acheter plus cher un autre diamant.Je leur ai dit que du à ma petite retraite j’avais besoin de mes 946 euros.Ils on ignoré ma demande et viennent de téléphoner pour livrer la pierre.J’ai déposè plainte auprès de la gendarmerie.Voilà mon récit

  • HOPIN le 6 janvier 2018 at 8 h 32 min Répondre

    Bonjour, je suis jean-jacques un arnaqué de diamoneo. Cet article est super, concernant diamoneo c’est idem mais par le média France 2 au journal télévisé de Pujadas en avril 2016.
    Je vous invite a vous connecter sur le blog « diamoneo-escroc-ou-pas.simplesite.com »
    afin que vous puissiez commenter l’arnaque du siècle en provenance de Tel Aviv.
    Cordialement


Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


je vérifie

Résoudre un litige

Les courtiers savent profiter de la situation ; la grande majorité d'entre eux gagnent de l'argent sur les pertes de leurs clients !

  • Impossible de retirer des fonds ?
  • Comptes gérés perdants ?
  • Refus d'enregistrer vos gains ?
  • Professionnel indélicat, injoignable ?

Derniers articles

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter