Début du procès de la Landsbanki Luxembourg

Actualité,International août 4, 2017 09:00 aucun commentaire

Le procès d’une escroquerie de grande ampleur s’est ouvert début mai 2017 en correctionnelle. La filiale luxembourgeoise de la Landsbanki est soupçonnée d’avoir arnaqué des centaines de clients en France, y compris des personnalités.

La Landsbanki est accusée d’avoir proposé des prêts de plusieurs dizaines de millions d’euros particulièrement risqués à ses clients, entre 2006 et 2008. S’ils acceptaient d’hypothéquer leur logement, les clients de la banque recevaient une partie du prêt, le reste étant investi sur les marchés. Le chanteur Enrico Macias faisait lui aussi partie des victimes.

Des centaines de propriétaires arnaqués par la Landsbanki.

L’affaire commence en 2007 lorsque des propriétaires de biens immobiliers de valeur en France demandent du soutien auprès de la Landsbanki Luxembourg. Cette dernière fait signer des offres de prêt alléchantes aux emprunteurs en échange du placement de leurs logements sous hypothèque. Grâce à ce montage financier, les propriétaires obtiennent un prêt correspondant à la valeur de leur maison ou appartement, d’un montant minimal de 500 000 euros. Parmi les emprunteurs, le chanteur Enrico Macias a besoin de 35 millions d’euros pour rénover sa villa tropézienne. Comme les autres clients de la banque, il reçoit une fraction de la somme empruntée en argent, une autre sous la forme de placements. La Landsbanki lui cède ainsi 9 millions d’euros, le reste étant placé sur un contrat d’assurance vie. Les riches propriétaires n’ont pas été les seuls séduits par ces prêts. Des retraités et personnes percevant de faibles revenus sont aussi concernées.

Cependant, la banque aurait oublié de préciser deux points essentiels à ses clients : sa mauvaise santé financière et les risques liés à l’opération. En 2008, la maison-mère est emportée par la crise financière des subprimes puis nationalisée. Sa filiale, la Landsbanki Luxembourg, fait faillite et sa liquidatrice entend bien recouvrer les sommes versées aux épargnants. Enrico Macias doit 30 millions d’euros à la banque. Comme les autres emprunteurs, il ne pouvait débourser une telle somme et avait donc fait appel en 2014.

Ouverture du procès de la Landsbanki Luxembourg.

Les plaignants estiment ne pas avoir été informés des risques qu’ils encouraient. La plupart d’entre eux ont tout perdu. Le procès pour escroquerie de la filiale de la banque islandaise a débuté le 2 mai 2017. Neuf personnes ont été jugées par le tribunal correctionnel de Paris, dont le patron de la banque. Le 23 mai dernier, le Parquet a requis des peines de prison avec sursis et des amendes à l’encontre des dirigeants de la Landsbanki. Trois ans de prison et 300 000 euros d’amende ont été requis contre l’ancien patron de la maison-mère, Bjorgolfur Gudmundsson. Le Parquet a également demandé la confiscation des créances. Si la banque est reconnue coupable, les épargnants pourront espérer ne pas perdre leur logement. Plus de 110 clients demandent actuellement réparation, pour un préjudice total évalué à 40 millions d’euros. Le tribunal correctionnel rendra sa décision le 28 août prochain.

Nicolas Gaiardo

Un article de
Nicolas Gaiardo

Dans le même genre

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


je vérifie

Résoudre un litige

Les courtiers savent profiter de la situation ; la grande majorité d'entre eux gagnent de l'argent sur les pertes de leurs clients !

  • Impossible de retirer des fonds ?
  • Comptes gérés perdants ?
  • Refus d'enregistrer vos gains ?
  • Professionnel indélicat, injoignable ?

Derniers articles

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter