Emmanuel Petit, nouvelle égérie d’UFX

Actualité,France,VOUS INFORMER avril 7, 2017 09:02 aucun commentaire

Mise à jour du 27 juillet 2017 : Nous apprenons que Monsieur Emmanuel Petit aurait rompu son contrat avec UFX. Nous ne connaissons pas les raisons réelles pour le moment et reviendrons vers vous dès que nous aurons plus de précisions. La nature n’aimant pas le vide, nous notons qu’à sa place le Footballeur International Andrés Iniesta vient de reprendre le flambeau. UFX S’attaquerait-il à l’Espagne ?

 

Après Cristiano Ronaldo et XTRADE, c’est au tour de l’ancien milieu de terrain des bleus, Emmanuel Petit, de s’afficher avec un trader en ligne, UFX.COM. En prêtant ainsi son image de sportif professionnel, le vainqueur de la coupe du monde 1998 promet au courtier  un développement conséquent de ses activités en France. Et si certains bleus nous prenaient pour des bleus?

Dans les coulisses de la réalisation du spot publicitaire « Tradez avec des pros », qui s’est déroulée à l’été 2016 à Paris, Emmanuel Petit affirme devant la caméra que la pratique du trading est comparable à celle du sport. Sa vision peu convaincante sur le sujet ? « Contrôler ses émotions et être maitre de son destin sont retrouvés dans le sport comme dans le trading ».

UFX mise sur un marketing sportif

Pour le contexte de l’offre de trading, il est essentiel déjà de rappeler qu’ UFX, est le nom commercial de Reliantco Investments Limited, une firme basée dans la petite ville balnéaire de Limassol à Chypre et réglementée par la Cysec (Cyprus Securities an Exchange Commission). Dans notre dernier avis courtier sur la société, nous soulignions qu’UFX mettait en avant un effet de levier élevé et semblait inciter les traders à prendre des risques trop importants.

Depuis 2013, le courtier en ligne tente de séduire massivement les novices du trading. Pour attirer l’oeil de cette clientèle spécifique, UFX a décidé de s’entourer de sportifs de haut niveau à la retraite. Moins chers et plus disponibles!

En effet, le consultant pour SFR sport et RMC sport, Emmanuel Petit, vient renforcer les rangs des athlètes professionnels qui soutiennent les activités très controversées de la plateforme de trading. Avant lui, c’est l’ancien rugbyman britannique Mike Tindall qui avait signé un accord avec le trader européen en 2013. Coopération apparemment efficace puisqu’en février 2017, le joueur sacré champion du monde de rugby à XV en 2003, signe de nouveau un contrat avec UFX pour une période de 4 ans. « C’est un énorme avantage pour nous d’avoir une vedette sportive, comme Mike au Royaume-Uni » précise dans un communiqué de presse Dennis de Jong, le directeur du management chez UFX.

Pour mettre en place ce partenariat de type sportif en France, le broker a fait appel à un intermédiaire en la société parisienne Starlink Partners dirigée par Jean-Marc Virapin Apou. « Une star dans une campagne de communication est une garantie d’émergence, de différenciation et de buzz assuré » soutient le dirigeant de Starlink Partners dans une interview pour le site web d’actualités réunionnaises clicanoo.re.

Cependant, en regardant le nombre de marques ayant par le passé utilisé l’image d’Emmanuel Petit, nous sommes persuadés qu’il n’a pas dû être très difficile de convaincre l’ancien milieu de terrain! Opel, jeu vidéo FIFA 2000, chips Tuc, Assu 2000, L’Oréal, Pepsi ont déjà porté Emmanuel Petit au rang d’ambassadeur. Nous sommes bien curieux de savoir comment il a rapproché son rang de haut sportif à la marque TUC ou à celle du constructeur automobile allemand…  Au final, peu importe quand on sait que Claudia Schiffer, ambassadrice d’Opel, n’a pas le permis de conduire…

A la frontière avec le sponsoring sportif

Même si le marketing publicitaire utilisant les stars du sport s’est mis tardivement en place en France, comparativement à d’autres pays, le procédé est désormais bien huilé, car lucratif. L’objectif d’un tel marketing publicitaire? Créer de l’identification, c’est-à-dire que le client se compare à son idole et souhaite donc acheter le produit ou le service que ce dernier plébiscite.

Comme nous vous l’avions souligné précédemment dans un article sur le site Warning Trading, l’article 28 de la loi sapin 2 qui sera appliqué dès juin 2017, stipule que les courtiers de CFD, forex et options binaires n’auront plus le droit de sponsoriser les sportifs. En effet, depuis 2012, certaines sociétés de trading se sont hissées au rang de partenaires des plus grands clubs de football d’Europe. En France, sur les cinq sociétés qui sponsorisent des clubs de Ligue 1 (PSG, AS Monaco, OGC Nice, olympique Lyonnais, AS Saint-Etienne), trois ont déjà été sanctionnées. A l’époque, déjà, l’AMF reconnaissait que ces sociétés abusaient de la crédulité du public.

Dans ce cas de figure, ce sont des anciens athlètes de haut niveau qui sont hissés au rang d’ambassadeur et non plus une équipe toute entière.  Une question nous vient à l’esprit : n’est-ce pas finalement un moyen indirect de faire du sponsoring sportif ? Si tel est le cas, nous nous demandons qui abuse de la crédulité des particuliers-investisseurs. UFX en contournant les lois tout en véhiculant une image de partenaire de sportifs et/ou un athlète qui y voit simplement une opportunité de business?

Nicolas Gaiardo

Un article de
Nicolas Gaiardo

Dans le même genre

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


je vérifie

Résoudre un litige

Les courtiers savent profiter de la situation ; la grande majorité d'entre eux gagnent de l'argent sur les pertes de leurs clients !

  • Impossible de retirer des fonds ?
  • Comptes gérés perdants ?
  • Refus d'enregistrer vos gains ?
  • Professionnel indélicat, injoignable ?

Derniers articles

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter