Google décide d’interdire les publicités liées aux crypto-monnaies

Actualité,France,International mars 15, 2018 07:23 commentaires

Alors que la rumeur circulait depuis plusieurs jours déjà, c’est désormais officiel : Google va bannir les publicités liées au Bitcoin et autres crypto-monnaies à partir de juin 2018.

Google a annoncé dans une note de blog publiée ce 14 mars que toutes les publicités concernant les crypto-monnaies et contenus associés seront interdites dès le mois de juin prochain. Les entreprises, qu’elles soient légitimes ou frauduleuses, ne pourront donc plus faire de la pub pour les options binaires, les crypto-monnaies ou encore les paris financiers, sur leur propre site comme les sites tiers.

Interdire les publicités concernant les produits non régulés ou spéculatifs

La nouvelle politique de restriction publiée par Google en lien avec les produits et services financiers sera applicable dans quelques semaines. Elle vise à interdire la promotion des options binaires, des crypto-devises et les contenus associés, y compris les ICO. Les publicités liées aux produits financiers spéculatifs comme les CFD, les opérations de change à report tacite, sont également bannies.

« Nous n’avons pas de boule de cristal pour savoir ce que l’avenir sera concernant les crypto-monnaies, mais nous avons observé que ça nuisait aux consommateurs ou du moins que ça avait un potentiel pour nuire. Nous avons donc décidé de prendre une approche extrêmement prudente sur la question », affirme Scott Spencer, directeur des annonces de Google, interrogé par CNBC.

Après Facebook, ce bannissement de Google laisse à l’industrie des crypto-monnaies peu de solutions pour communiquer et attirer des investisseurs. Toutefois, ce n’est pas une mauvaise nouvelle car cette annonce devrait contribuer à réduire le nombre d’arnaques sur Internet. Il faut rappeler que ces dernières années, l’industrie frauduleuse des options binaires et crypto-monnaies a fait de nombreuses victimes qui y ont laissé toutes leurs économies.

Une certification par Google exigée pour les annonceurs

Google précise que les annonceurs devront être certifiés avant de pouvoir faire de la publicité sur AdWords. Celle-ci ne sera disponible que dans certains pays. Les annonceurs devront remplir des conditions strictes : obtenir l’agrément des autorités financières ou des pays concernés, veiller à ce que leurs publicités soient conformes aux politiques AdWords, être en conformité avec les normes légales en vigueur, notamment celles relatives aux produits financiers spéculatifs complexes. Les annonceurs auront la possibilité de faire cette demande de certification auprès de Google lorsque le formulaire d’application sera rendu disponible.

Suite à la publication de son rapport annuel sur la confiance et la sécurité, le géant tech affirme avoir supprimé plus de trois milliards d’annonces qui violaient ses règles en matière de publicité en 2017, soit presque le double par rapport à l’année précédente. Le filtrage opéré par Google est réalisé avec l’aide d’une nouvelle technologie lui permettant d’appliquer ses politiques au niveau des URL des sites. Celle-ci a permis la suppression de plus de deux millions d’URL par mois. Par ailleurs, 320.000 mauvais éditeurs ont été supprimés et bloqués ainsi que 750.000 applications mobiles.

« Le travail de protection de l’écosystème publicitaire ne s’arrête pas là, il se poursuit. Au fur et à mesure que les tendances des consommateurs évoluent, que nos méthodes de protection du Web s’améliorent, les escroqueries en ligne s’améliorent », conclut Scott Spencer.

Nicolas Gaiardo

Un article de
Nicolas Gaiardo

Dans le même genre

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter