IFX Expo International : réunion au sommet pour les traders du FOREX

Actualité,International,VOUS INFORMER mai 22, 2017 09:27 aucun commentaire

Du 23 au 25 mai prochain, 800 entreprises et des centaines de visiteurs sont attendus sur le business floor de la sixième session de l’IFX Expo à Limassol, sur l’île de Chypre. Tous les codes seront présents : plus d’une centaine de stands posés sur une moquette impeccable, programme de conférences avec 56 intervenants, zones de détente, workshop, points presse et boissons chaudes à volonté. Malgré les apparences, ce sommet des professionnels du Forex est une permissivité supplémentaire donnée à ce marché très contestable.

 

Sur le site internet consacré à l’IFX Expo, les organisateurs du salon se félicitent d’avoir connecté, depuis mai 2012, plus de 30 000 participants avec plus de 1 000 fournisseurs dans leurs expositions annuelles se tenant à Limassol et Hong Kong. Ces  rencontres annuelles sont l’opportunité pour les différents acteurs du business (courtiers, avocats, chercheurs, spécialistes du marketing, développeurs, consultants, communicants, journalistes, banquiers, recruteurs, etc.) et même la présidente de la Cysec, Demetra Kalogerou, de faire le point sur la situation du marché des produits financiers risqués. Les technologies, les paiements, les nouvelles règlementations et les développements prévus sont passés en revue. Pour les moins studieux, le site web vantant les mérites de l’IFX Expo tente la carte du divertissement en précisant que Chypre est aussi la ville du bon vin, de la cité de Paphos, des gorges d’Avakas, des croisières en catamaran et même du parachutisme ! Enfin, on ne vous a pas tout dit : il est prévu tous les soirs des fêtes sur la Marina et l’entreprise ecommpay (service de paiement sécurisé en ligne) fournit champagne et cigares cubains. Les organisateurs du sommet, travaillant pour la société CONVERSION PRO, annoncent sur leur site web : un « Divertissement comme nul par ailleurs ». On veut bien les croire !

Limassol, tout un symbole

La ville balnéaire de Limassol, située au sud de Chypre, compte plus de 100 000 habitants dont 10% sont des Russes. C’est la deuxième ville de l’ile, après Nicosie. Dans certains quartiers, les enseignes des boutiques et des bureaux sont en anglais et en cyrilliques. À Limassol, en temps de crise, les Russes qui dépensent sans compter sont plutôt perçus comme une aubaine. Côté business, de nombreux investisseurs tirent profit du statut offshore de Chypre et de ses privilèges fiscaux pour y installer des sociétés. Les trusts ont été hérités par les Britanniques qui ont longtemps occupé l’île.

A Limassol, on peut trouver le plus grand cabinet d’avocats de Chypre, la Neocleous House, spécialisé dans la constitution de trusts. Ainsi, protégée par la législation chypriote, la découverte des véritables détenteurs de biens mobiliers ou immobiliers est rendue quasi impossible. L’île de Méditerranée est devenue en l’espace de quelques années l’eldorado des courtiers en ligne. En grande partie, grâce à la directive Marchés d’instruments financiers (MIF), en 2007 permettant à un établissement agréé par le régulateur de son propre pays de fournir des services dans toute l’Union européenne. Demetra Kalogerou, a déclaré lors d’une conférence de presse que la Cysec a vu les entreprises de ce secteur du trading spéculatif passé de 67 en 2007 à 190 en décembre 2015. Près de 80% de ces sociétés  basées à Chypre opèrent sur le territoire français.

Du beau monde, vraiment?

En survolant, l’ensemble des sociétés présentes lors de ce forum du forex, nous avons retrouvé des noms dont la réputation n’est plus à démontrer comme Rodeler Ltd interdit depuis août 2016 de fournir des services en France ou encore Leverate et SpotOption, prestataire proposant des plateformes de trading clé en main, ayant vendu leurs services à des sociétés peu scrupuleuses et non régulées. Lors d’une discussion avec un journaliste travaillant au sein du quotidien anglophone Cyprus Mail, nous nous sommes rendus compte que le trading spéculatif n’est pas un sujet que la presse chypriote aborde facilement. Comme le pourrait laisser croire ce sommet du Forex, ce marché très lucratif n’est pas bien intégré dans le décor de l’île aphrodisiaque. Selon notre contact, ces personnes sont à éviter. En ayant eu à faire à eux lors de la gestion de l’affaire Iron FX, ce journaliste basé à Chypre nous rapporte que  « Ces personnes me rappelaient la mafia, les trafiquants de drogues ou les trafiquants d’êtres humains. La plupart des gens ici peuvent avoir une opinion différente sur le sujet, mais moi, je ne veux pas être associé à ce type de société ». La machine de guerre du Forex est tellement bien rodée qu’aucun régulateur européen ne s’est aventuré à demander l’arrêt de ce type de manifestation ou de sa promotion.

Nicolas Gaiardo

Un article de
Nicolas Gaiardo

Dans le même genre

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


je vérifie

Résoudre un litige

Les courtiers savent profiter de la situation ; la grande majorité d'entre eux gagnent de l'argent sur les pertes de leurs clients !

  • Impossible de retirer des fonds ?
  • Comptes gérés perdants ?
  • Refus d'enregistrer vos gains ?
  • Professionnel indélicat, injoignable ?

Derniers articles

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter