Israël, la plaque tournante de la criminalité internationale

Actualité,International mars 19, 2018 10:19 aucun commentaire

Cinq personnes ont été condamnées en Israël pour avoir participé à l’arnaque au président contre des entreprises étrangères : deux immigrants italiens, un Américano-Israélien, un Israélien de nationalités française et canadienne, un citoyen arabe d’Israël.

Cette nouvelle condamnation prouve que le pays attire massivement les acteurs du crime organisé international. Selon le journaliste belgo-israélien Serge Dumont, les centres d’appels français en Israël sont également impliqués dans la fraude de grande ampleur organisée.

Cinq hommes condamnés pour « arnaque au président »

Freddy Hazan, ancien entrepreneur dans le secteur de la construction, Ben Hoffman, un immigrant israélien provenant de Californie, Sami Das, originaire de la ville de Tira, Enzo Bondi et Yitzhak Sonino, ont tous été condamnés à quelques mois de prison pour avoir participé à une arnaque au président. Les trois premiers ont été arrêtés fin 2016 lors d’un raid policier ciblant une quinzaine de résidents dont la plupart sont des francophones soupçonnés d’avoir dirigé un centre d’appels secret, selon les informations du Times of Israël. Parmi ces 15 personnes figuraient notamment les deux fils de Freddy Hazan et Simon Dov Chikli, le frère de Gilbert Chikli qui purge sa peine de prison en France. En décembre 2017, Freddy Hazan, Ben Hoffman et Sami Das ont été condamnés pour fraude aggravée, conspiration en vue de commettre un crime, usurpation d’identité, faux et usage de faux. Les charges retenues à leur encontre montrent qu’ils auraient escroqué plus de 75 sociétés basées à l’étranger pour plusieurs milliards de dollars et pendant plusieurs mois en utilisant de fausses identités. Ben Hoffman était auparavant l’employé de Sami Das dans une entreprise frauduleuse de trading Forex. Quelque temps après, Ben Hoffman a fait la connaissance de Freddy Hazan. Tous deux se sont fait passer pour de hauts cadres et ont pris contact avec des sociétés étrangères en demandant à leurs employés de transférer d’importantes sommes d’argent vers des comptes bancaires à l’étranger qui leur appartenaient.

En décembre dernier, deux autres personnes : Enzo Bondi et Yitzhak Sonino, ont été condamnées pour une arnaque similaire. Ils ont été employés par Henri Oumissi, Daniel Alon, Jeremy Laloum et Mordecai Lalouche parce qu’ils parlaient couramment italien. Le procès des conspirateurs est d’ailleurs en cours. Ils auraient contacté plusieurs sociétés en Europe en se faisant passer pour des fournisseurs pour leur indiquer que leurs coordonnées bancaires avaient changé. Enzo Bondi et Yitzhak Sonino avaient pour rôle de se renseigner sur les sociétés basées en Italie, trouver les noms de leurs responsables, des employés et leurs coordonnées. La condamnation de ces deux hommes ne représente toutefois que deux affaires parmi celles traitées par la justice israélienne. En 2016, la police israélienne a par exemple arrêté un autre réseau de fraudeur, précisant que l’argent du gang était transféré sur des comptes offshore afin d’être rapatrié vers Israël grâce à l’aide de prestataires financiers en lien avec des organisations criminelles.

Israël, terre promise du crime organisé

Israël est incontestablement la terre promise de la criminalité internationale organisée. La majorité des escrocs se réfugient sur ce territoire pour éviter les poursuites pénales ou pour poursuivre leurs activités criminelles en toute impunité. Si le pays attire autant c’est aussi pour des raisons fiscales. Il faut rappeler que de nombreux criminels ont pu bénéficier de la loi israélienne de 2008 qui dispense les nouveaux immigrants de payer des impôts ou même de déclarer leurs revenus à l’étranger, comme l’indique Serge Dumont, auteur du livre La criminalité organisée en Israël.

Selon Serge Dumont et plusieurs autres sources, il existe un lien entre les escrocs à l’origine du système de Ponzi du Sentier, les escrocs de la TVA, de l’arnaque au président et les centres d’appels francophones qui couvrent de multiples secteurs allant des assurances, aux options binaires, sans oublier les crypto-monnaies. Des centaines de Français auraient déjà fait du crime leur carrière en agissant depuis Israël. Il apparaît également que le nombre de nouveaux immigrants embauchés par ces escrocs serait de plusieurs milliers. L’économie illicite qui englobe à la fois le terrorisme, le trafic de drogue, le trafic d’organes, le blanchiment d’argent, les arnaques sur Internet, représenterait 8 à 15 % du PIB mondial, selon certaines estimations !

Début 2018, le chef sortant de l’Autorité israélienne des titres, Shmuel Hauser, a indiqué que les crypto-monnaies étaient en phase de devenir la prochaine industrie des options binaires. En effet, plusieurs entreprises ont réorienté leurs centres d’appels existants et offrent désormais des Bitcoins en utilisant de faux noms et en faisant de fausses promesses aux utilisateurs.

Nicolas Gaiardo

Un article de
Nicolas Gaiardo

Dans le même genre

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Victime d’une arnaque financière

Nos avocats référents spécialisés dans la cybercriminalité vous accompagnent dans toutes les démarches précontentieuses et contentieuses.

  • Actions précontentieuses
  • Contentieux devant les tribunaux
  • Dossier Pénal
  • Avocats Français et Européens

Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


je vérifie

Derniers articles

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter