Les Traders de crypto-monnaies, des victimes faciles pour les escrocs

Actualité,International mai 29, 2018 07:20 aucun commentaire

Après le diamant et les options binaires, les escrocs se reconvertissent sur le secteur des crypto-monnaies en plein essor depuis plusieurs mois. Les plateformes d’échange ne constituent plus le seul support d’arnaque pour les criminels qui s’attaquent également au minage de crypto-monnaies.

Ce n’est pas un hasard si les escrocs agissant pour la plupart depuis Israël se lancent sur le marché des crypto-monnaies. En effet, celui-ci attire un nombre croissant d’utilisateurs qui y placent des sommes d’argent toujours plus élevées. La principale cible des escrocs sont les utilisateurs novices et en détresse qui sont potentiellement les plus influençables.

Les arnaques aux crypto-monnaies se multiplient

Récemment, le FBI a publié une mise en garde contre une nouvelle forme d’arnaque : les escrocs se font désormais passer pour des membres des équipes de support des plateformes d’échange de crypto-monnaies. Cela leur permet par la suite de détourner les accès et clés privées des utilisateurs qui font appel à eux. Le processus de l’arnaque est le suivant : les imposteurs publient de faux numéros téléphoniques de contact du support des plateformes d’échange et diffusent de la publicité pour promouvoir ce service. Ils n’ont plus qu’à attendre qu’un utilisateur en détresse les appelle. Pour faciliter la résolution du problème, le centre de plainte de l’agence américaine en charge de la criminalité en ligne (IC3) précise que « le support frauduleux demande l’accès au portefeuille virtuel de la victime et transfère la monnaie virtuelle de la victime vers un autre portefeuille pour une conservation temporaire pendant la maintenance ». Evidemment, la monnaie virtuelle n’est jamais restituée à la victime.

Israël cherche à taxer les ICOs

Les arnaques aux crypto-monnaies se traduisent également par l’intermédiaire des ICOs (Initial Coin Offering). Le volume financier levé par ce système sera bientôt identique aux fonds générés grâce au crowdfunding en 10 ans ! En 2017, on comptait plus de 200 ICOs par jour. En Israël, les montants levés par les startups grâce aux crypto-monnaies sont stupéfiants. Toutefois, ce formidable moyen de financer l’innovation est souvent utilisé pour financer les escroqueries. Les crypto-devises constituent un phénomène particulièrement inquiétant. En effet, les personnes à l’initiative du projet d’ICO incitent les utilisateurs à acheter des Tokens en leur laissant croire que sa valeur va augmenter. Cependant, dans la plupart des cas, on ne sait pas qui se cache derrière le projet ni si les objectifs de financement et de développement indiqués sont réels. Une fois que la startup a réuni les fonds suffisants, rien ne l’empêche de fuir avec l’argent. Il est donc important de bien se renseigner sur le projet d’ICO avant d’investir.

Début 2018, le gouvernement israélien a manifesté son intention de taxer les ICOs. Le directeur de l’Autorité fiscale israélienne, Moshe Ashe, a expliqué qu’en taxant les ICOs, le gouvernement cherche la transparence dans le système. Les détenteurs de jetons d’ICO seront imposés lorsqu’ils vendront leurs ICOs. Toutefois, cela ne dissuadera pas les escrocs qui pourront toujours arnaquer les utilisateurs étrangers.

Le minage de crypto-monnaies, un business pour les cybercriminels

Selon le site Crypto Aware dédié à la sécurité des crypto-monnaies, l’équivalent de près de 1,7 milliard de dollars de crypto-monnaies a été dérobé depuis juin 2011. La tendance s’est encore accélérée ces trois derniers mois durant lesquels 40 % de ces sommes ont été perdues. Plusieurs techniques sont employées pour piéger les utilisateurs non avertis. L’une d’entre elles consiste à miner des crypto-monnaies à l’insu des internautes. Cette arnaque n’est pas récente mais se multiplie et certains en profitent pour remplacer la publicité en ligne par le minage. C’est par exemple le cas du site The Pirate Bay qui a reconnu avoir utilisé les ordinateurs de ses visiteurs pour miner des crypto-monnaies sans avoir obtenu leur autorisation.

Les arnaques aux crypto-monnaies sont de plus en plus nombreuses. Pour éviter de perdre toutes leurs économies, les particuliers ont tout intérêt à redoubler de prudence.

Nicolas Gaiardo

Un article de
Nicolas Gaiardo

Dans le même genre

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Victime d’une arnaque financière

Nos avocats référents spécialisés dans la cybercriminalité vous accompagnent dans toutes les démarches précontentieuses et contentieuses.

  • Actions précontentieuses
  • Contentieux devant les tribunaux
  • Dossier Pénal
  • Avocats Français et Européens

Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


je vérifie

Derniers articles

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter