La PDG d’une société d’options binaires israélienne arrêtée à son arrivée à NYC

Actualité,International octobre 23, 2017 07:28 commentaire

Lee Elbaz, PDG de Yukom Communications Ltd. est accusée d’avoir volé des millions de dollars à ses clients. Lors de son arrivée aux Etats-Unis au mois de septembre elle s’est retrouvée encerclée par des agents du FBI.

Lee Elbaz est la présidente d’une société d’options binaires israélienne gérant les sites Internet BigOption.com et BinaryBook.com. Elle est soupçonnée d’avoir fait de fausses déclarations concernant la sécurité des investissements réalisés via la plateforme. Les préjudices subis par les investisseurs s’élèvent à plusieurs dizaines de millions de dollars.

La PDG de Yukom Communications Ltd. risque 40 ans de prison

L’industrie largement frauduleuse des options binaires en Israël suit son cours. Les autorités israéliennes ne semblent toujours pas décidées à y mettre fin. En février 2017, le FBI a toutefois indiqué qu’il avait commencé à enquêter sur ce sujet. Le 14 septembre dernier, Lee Elbaz, la PDG d’une société d’options binaires israélienne a pris un vol pour se rendre à New York. Lorsqu’elle a atterri à l’aéroport, elle s’est retrouvée encerclée par des agents du FBI. Ces derniers ont présenté un dossier pénal à la Cour de district du Maryland dans lequel ils l’accusent de fraude informatique et de conspiration en vue de commettre une fraude informatique. Le FBI a réussi à obtenir un mandat d’arrêt le jour-même.

Lee Elbaz risque 40 ans de prison pour ces deux chefs d’accusation. Depuis son interpellation à l’aéroport de New York, la jeune femme a déposé une caution de 1,8 million de dollars et est désormais assignée à résidence à domicile chez sa tante qui vit aux Etats-Unis. Jusqu’à son procès, il lui est interdit de pratiquer toute activité liée aux options binaires et de communiquer avec un témoin, un suspect ou des victimes.

Des centaines de sites créés en Israël au milieu d’une impunité totale

David Bitan, le président de la coalition, ne semble pas enthousiaste à l’idée de présenter le projet de loi visant à interdire l’industrie des options binaires en plénière de la Knesset pour un vote final. La raison ? Une famille liée à SpotOption, le fournisseur de plateformes qui coopérait avec Yukom Communications, est l’un de ses soutiens importants au Comité central du Likud, l’organe qui sélectionne les futurs candidats à la Knesset du parti.

L’attestation émise le 14 septembre par le FBI précise qu’un ancien employé de SpotOption a affirmé que le fournisseur de plateformes se situe physiquement en Israël alors même que le site mentionne sa localisation au Royaume-Uni, à Chypre et à Hong Kong, sans aucune mention d’Israël. Dans les documents que s’est procurés le FBI, SpotOption révèle que le site internet BinaryBook.com a empoché plus de 30 millions de dollars par an ces trois dernières années.

Les autorités israéliennes n’ont cessé de fermer les yeux sur des pratiques qui correspondent à une fraude évidente, et cela pendant plusieurs années. Elles n’ont arrêté que 12 individus liés à l’industrie frauduleuse aux options binaires et tous sont désormais en liberté. Des milliers d’Israéliens ont occupé des postes de direction au sein d’entreprises frauduleuses et n’ont jamais été sanctionné pour avoir escroqué des particuliers.

Nicolas Gaiardo

Un article de
Nicolas Gaiardo

Dans le même genre

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 commentaire

  • Gamot le 23 octobre 2017 at 13 h 50 min Répondre

    Merci pour l’information je connais tout cela.Mais que faire les états sont de connivence avec le monde de l’escroquerie financière


Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


je vérifie

Résoudre un litige

Les courtiers savent profiter de la situation ; la grande majorité d'entre eux gagnent de l'argent sur les pertes de leurs clients !

  • Impossible de retirer des fonds ?
  • Comptes gérés perdants ?
  • Refus d'enregistrer vos gains ?
  • Professionnel indélicat, injoignable ?

Derniers articles

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter