L’AMF réclame 800.000 euros de sanction contre le courtier IG Markets

Actualité,France mai 25, 2018 08:50 aucun commentaire

L’Autorité des marchés financiers (AMF) a requis une amende de 800.000 euros et un avertissement à l’encontre du courtier IG Markets.

Le courtier en ligne aurait commis plusieurs manquements et notamment la publication de fausses informations de nature à induire en erreur ses clients. L’amende requise représente 11 % du chiffre d’affaires de la succursale française d’IG.

L’AMF dénonce des « manquements graves »

Le gendarme financier reproche au courtier en ligne IG Markets d’avoir davantage mis en avant sur son site les potentiels retours sur investissement que les possibles pertes sur les CFD. Pour rappel, ces produits financiers risqués permettent de spéculer sur l’évolution des marchés. Le représentant du collège de l’AMF dénonce des « manquements graves » et se dit « extrêmement préoccupé ». En effet, IG Markets aurait fait de la promotion active de produits financiers à risques auprès d’un large public qui n’est a priori pas formé à l’utilisation des CFD.

Le courtier est également mis en cause pour ne pas avoir fait part de conflits d’intérêts à ses clients, pour diverses lacunes dans ses recommandations d’investissement, pour des insuffisances dans les questionnaires destinés aux clients. IG Markets aurait enfin « manqué de diligence » dans les demandes de transmission de documents par l’Autorité des marchés financiers.

86 % des clients en perte

Lors de son contrôle, l’AMF a constaté que 86 % des clients du courtier IG Markets avaient enregistré des pertes pour un montant moyen de 5.000 euros.

Le montant de l’amende requise par la Commission des sanctions s’élève à 800.000 euros, soit 11 % du chiffre d’affaires de la succursale française d’IG dont la maison-mère est cotée à la Bourse de Londres. Il s’agit selon la défense, d’un « coup de tonnerre suscitant l’incompréhension ».

Ce n’est pas la première fois que l’AMF sanctionne aussi lourdement des courtiers. En décembre 2017, le gendarme avait infligé une amende de 900.000 euros à l’encontre de la société de courtage française Kepler Cheuvreux pour des défaillances de son organisation, et une amende de 450.000 euros à l’encontre d’un vendeur actions de Louis Capital Markets pour manquement d’initié.

Nicolas Gaiardo

Un article de
Nicolas Gaiardo

Dans le même genre

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Victime d’une arnaque financière

Nos avocats référents spécialisés dans la cybercriminalité vous accompagnent dans toutes les démarches précontentieuses et contentieuses.

  • Actions précontentieuses
  • Contentieux devant les tribunaux
  • Dossier Pénal
  • Avocats Français et Européens

Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


je vérifie

Derniers articles

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter