L’Ecosse : un refuge pour les entreprises d’options binaires frauduleuses ?

Actualité,International janvier 2, 2017 10:45 commentaire

Près d’une trentaine d’entreprises d’options binaires ont été créées en Ecosse notamment à cause de la présence d’une faille dans la loi britannique. Si cela peut être difficile à croire, l’Ecosse est pourtant devenue un paradis fiscal pour le Forex.

Alors qu’elle est connue pour être un Etat de droit aux règles solides, l’Ecosse est aujourd’hui le refuge de sociétés frauduleuses d’options binaires, dont une majorité sont israéliennes. Les entreprises qui profitent de cette faille de la loi britannique sont les partenariats écossais limités ou SLP (Scottish limited partnerships). Leurs propriétaires peuvent ainsi rester anonymes et ne payer aucun impôt comme s’ils n’effectuaient pas d’activité commerciale sur ce territoire qui réunit l’Angleterre, l’Ecosse, le Pays de Galles et l’Irlande du Nord.

Le nombre de SLP augmente au Royaume-Uni

Après avoir découvert les avantages de cette structure, les non-résidents se sont tournés en masse vers les SLP. En effet, les SLP ont la personnalité légale indispensable pour gérer et posséder des avoirs mais les obligations fiscales reposent sur ses partenaires, souvent basés dans des juridictions traditionnelles comme au Belize ou au Panama. A ce jour, ces sociétés ont pris part à plusieurs scandales, notamment lors du vol d’un milliard de livres sterling à des banques situées en Moldavie. Elles ont également permis à certains escrocs de vendre des armes en Ukraine, d’échanger des films piratés ou encore des images d’enfants abusés.

Les SLP constituent de réelles vitrines pour les escrocs et leur permet de vendre tout et n’importe quoi à un prix aberrant. Si l’ensemble des entreprises frauduleuses d’options binaires n’a pas encore découvert le potentiel des SLP, ce n’est peut-être plus qu’une question de temps.

Une trentaine de SLP servent de vitrines aux sites d’options binaires frauduleux

Trente SLP servent de façades aux sites d’options binaires frauduleux. Ces structures sont également utilisées pour couvrir les systèmes de paiement non régulés. Les autorités écossaises restent préoccupées par la multiplication de ces structures. En effet, ces autorités contrôlent leurs propres lois mais pas celles concernant la formation des entreprises, l’Ecosse étant dépendante du Royaume-Uni. Cependant, pour une fois les ministres britanniques ont trouvé un terrain d’entente avec l’Ecosse sur le fait que le pouvoir des SLP est alarmant.

L’Ecosse, désormais considérée comme un paradis fiscal le restera-t-elle encore longtemps ? Ben Wallace, le ministre britannique de la Sécurité, a récemment déclaré que « les évaluations des renseignements que j’ai reçues de nos agences sont très préoccupantes. » Reste à espérer que d’autres entreprises d’options binaires ne s’emparent pas de cette faille pour arnaquer davantage de victimes. En effet, pour le moment les SLP ne sont encore pas connues de tous, mais cela pourrait rapidement changer si le gouvernement n’agit pas. Alors que les escrocs ont déjà un large panel de stratégies pour escroquer la population, l’essor des SLP ne devrait pas simplifier les choses.

Nicolas Gaiardo

Un article de
Nicolas Gaiardo

Dans le même genre

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 commentaire

  • luc le 5 janvier 2017 at 23 h 10 min Répondre

    sympa le nouveau format


Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


je vérifie

Résoudre un litige

Les courtiers savent profiter de la situation ; la grande majorité d'entre eux gagnent de l'argent sur les pertes de leurs clients !

  • Impossible de retirer des fonds ?
  • Comptes gérés perdants ?
  • Refus d'enregistrer vos gains ?
  • Professionnel indélicat, injoignable ?

Derniers articles

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter