L’ex-bâtonnier de Béziers incarcéré pour escroquerie et blanchiment d’argent

Actualité,France janvier 21, 2019 07:17 aucun commentaire

Un avocat, ancien bâtonnier de Béziers, et sa femme ont été placés en détention provisoire pour escroquerie et blanchiment d’argent.

Jean-Christophe Guigues, avocat et ancien bâtonnier de Béziers dans l’Hérault, a été mis en examen dans une affaire d’escroquerie et incarcéré à la prison de Villeneuve-lès-Maguelone le 21 décembre dernier.

Des mouvements de fonds troublants

Des centaines de milliers d’euros ont été trouvées au domicile et au bureau du doyen de l’ordre des avocats de Béziers, Jean-Christophe Guigues. Les charges qui pèsent sur cet ancien bâtonnier sont particulièrement lourdes : escroquerie, faux et usage de faux, abus de confiance, extorsion, exercice illégal de la profession de banquier, blanchiment d’argent.

L’affaire a éclaté lorsque les associés de Jean-Christophe Guigues ont découvert des fonds suspects sur des comptes ouverts auprès de la Caisse autonome des règlements pécuniaires des avocats (CARPA). Lui et sa femme, secrétaire comptable du cabinet, étaient à l’origine de ces irrégularités.

La détention provisoire de l’ex-bâtonnier et son épouse confirmée

Début janvier, la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Montpellier a confirmé la détention provisoire de Jean-Christophe Guigues et de son épouse, bien que le rôle de cette dernière reste encore à déterminer.

L’ancien bâtonnier de Béziers a fait une demande de mise en liberté ce 3 janvier 2019. Toutefois, cette demande également formée par sa femme a été refusée. L’enquête a été confiée à la division économique et financière du SRPJ de Montpellier. Selon les enquêteurs, Jean-Christophe Guigues aurait blanchi de l’argent dans l’immobilier. Lui et sa femme serait à la tête d’un patrimoine considérable.  

Cet articlé a été écrit par Nathalie JOUET

Dans le même genre

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter