Retour des arnaques à la romance

Actualité,France,VOUS INFORMER novembre 12, 2018 11:05 aucun commentaire

Qui n’a jamais reçu dans sa boite mail une invitation de la part d’un ou d’une inconnu(e) pour faire connaissance ? Avec l’essor des réseaux sociaux et des sites de rencontres, les arnaques aux sentiments ne cessent de prendre de l’ampleur. Décryptage et recommandations.

Le scénario bien rodé des « arnacoeurs »

Tout commence par une mise en relation virtuelle sur un réseau social ou un site de rencontre. L’homme ou la femme qui vous sollicite a un profil charmant qui peut correspondre à vos attentes de célibataire. Au fil des messages textes et des conversations téléphoniques, une véritable relation de confiance s’installe et la future victime fait rentrer l’arnaqueur dans son quotidien. Les compliments et déclarations d’amour vont bon train.
Quelques semaines plus tard, l’arnaqueur avance un motif de chantage financier.

Certains prétexteront ne pas avoir assez d’argent pour se payer un trajet pour venir vous rencontrer, d’autres vous diront avoir reçu un héritage, mais que pour le percevoir il faut avancer une somme d’argent qu’ils n’ont pas actuellement en leur possession. D’autres encore prétendront avoir une maladie plus ou moins grave qui leur occasionne des soins de santé qu’ils ne peuvent plus rembourser.

Comme vous l’aurez compris, ces arnaqueurs ne reculent devant rien et tentent de vous soutirer de l’argent en faisant appel à votre bon cœur.

Ces « romance scam » ou « love scam » vont quelques fois encore plus loin en vous faisant venir dans leurs pays. En vous isolant ainsi géographiquement, ils réussiront à abuser davantage de votre confiance et empathie.

Des dénonciations encore trop peu nombreuses

L’été dernier, un réseau officiant en France depuis la Côte d’Ivoire a été démantelé par l’OCLTIC (Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication), rattaché à la Direction Centrale de la police judiciaire (DCPJ). Bilan ? 27 victimes et près de 90 000 euros versés aux escrocs.

En 2017, la plateforme de signalement de contenus illicites du Ministère intérieur, Pharos, a reçu 153 000 signalements, 79 000 pour escroquerie dont 877 était des escroqueries aux sentiments et 2 384 des chantages à la webcam. Les victimes sont souvent des femmes âgées entre 40 à 65 ans.

« Souvent les victimes ne se signalent pas: elles sont toujours enferrées dans l’histoire, y croient toujours ou alors elles ont honte », le plus souvent, c’est un proche qui appelle », explique François-Xavier Masson de l’OCLTIC à l’AFP.

Pour encourager les victimes à faire des signalements, une nouvelle plateforme de plainte en ligne devra voir le jour d’ici 2019. Nommée Thésée pour « Traitement harmonisé des enquêtes et signalements des e-escroqueries », cet outil en ligne exemptera les victimes de se déplacer dans un commissariat pour les infractions relevant du piratage de la messagerie, du rançonlogiciel, du chantage en ligne ou des arnaques à la romance.

Surtout, restez prudent face à toutes sollicitations envoyées par mails. Au premier semestre 2018, 46 % des mails envoyés par les pirates du web étaient des arnaques à la romance.

Cet articlé a été écrit par Nicolas Gaiardo

Dans le même genre

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter