Un ancien chef du FBI dénonce le laxisme des autorités israéliennes

Actualité,International mars 1, 2018 07:00 commentaires

Joseph Campbell est un ancien chef du FBI qui a dirigé près de 6.000 agents durant sa carrière. Selon lui, la fraude aux options binaires est liée à la criminalité internationale organisée.

Interrogé par le Times of Israël, l’ancien haut fonctionnaire du FBI pointe du doigt la faiblesse des autorités israéliennes. Ce laxisme aurait attiré les réseaux criminels transnationaux organisés en Israël. Il souligne également que l’argent volé aux victimes dans le cadre de la fraude aux options binaires pourrait être utilisé pour financer de multiples activités criminelles comme la corruption ou les trafics d’êtres humains et d’armes.

Le nécessaire renforcement de la réglementation des entreprises en Israël

Si le FBI prend la fraude aux options binaires très au sérieux, ce n’est pas le cas des forces de l’ordre israéliennes, déclare Joseph Campbell au journal Times of Israël. Israël doit inévitablement renforcer son application de la loi et la réglementation des entreprises pour que le crime organisé et la corruption ne prennent pas encore plus d’ampleur dans la sphère politique. M. Campbell indique que l’interpellation de Yossi Herzog, le propriétaire de Yukom Communications a été organisée en coordination avec les autorités israéliennes. « L’enquête a été coordonnée par le département d’État américain et menée conformément aux procédures juridiques israéliennes. Les États-Unis ne pouvaient pas travailler unilatéralement ». Le FBI a établi un groupe de travail conjoint avec la police israélienne et mené une longue enquête pour interroger Yossi Herzog. « Le fait que le FBI ait envoyé une équipe en Israël signifie que les autorités israéliennes et américaines échangent des informations depuis un certain temps, recoupant les informations, analysant les preuves et s’assurant que les règles de procédures sont respectées », ajoute-t-il.

Le FBI consacre des fonds importants pour lutter contre la fraude aux options binaires

Le FBI déploie d’importants moyens pour enquêter sur les affaires de fraude aux options binaires qui font de nombreuses victimes aux Etats-Unis. Selon Joseph Campbell, une partie de l’industrie des options binaires est gérée par le crime organisé. De grosses sommes sont en jeu, ce qui attire les criminels locaux mais aussi les réseaux de mafias du monde entier ! La prochaine priorité du FBI est de rechercher l’argent volé à l’échelle mondiale et la saisie des avoirs des criminels.

L’ancien chef du FBI a refusé de citer les groupes concernés par le crime organisé et qui profitent des options binaires frauduleuses. Il a toutefois suggéré de consulter la liste des Panamas Papers sur laquelle, selon lui, de nombreuses entreprises d’options binaires apparaissent. Les réseaux criminels sont attirés par les territoires sur lesquels ils peuvent agir en toute impunité. « Ils repèrent la corruption et le laxisme des forces de l’ordre. Ils sont très malins. Ils identifient les endroits où ils peuvent opérer et où il est peu probable qu’ils soient identifiés. C’est pourquoi vous avez eu beaucoup de piratage venant d’Europe de l’Est et du Nigeria », précise Campbell. Une chose est sûre, si cette fraude massive reste incontrôlée, les recettes seront utilisées pour financer des crimes encore plus graves. Il est plus que nécessaire pour le pays de mettre en œuvre des réformes visant à limiter le crime organisé et la corruption.

Nicolas Gaiardo

Un article de
Nicolas Gaiardo

Dans le même genre

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires

  • GAMOT le 2 mars 2018 at 16 h 33 min Répondre

    Honte à la FRANCE Honte au AMF de m’avoir laissé Abusé Volé plus de 200.000 € par ces bandits de la cybercriminalité et que mon argent a été utilisé pour le trafic d’être humain me rend malade

    • rudolf daniel le 8 mars 2018 at 16 h 16 min Répondre

      bonjour à vous GAMOT, a moi aussi j’ai été volé par ces truands, de 230 000,00 euros et c’est une honte que personne ne fait rien à ce niveau, pour moi les banque sont aussi fautif, ils devraient savoir à qui on transfert notre argent, et nous mettre en garde sur ces virements, je suis handicapé sur fauteuil, et je pensé faire des revenus supplémentaires car ma retraite est pas très haute. la plainte à la gendarmerie n’a servi a rien, classé sans suite honte !!! je vous souhaite une bonne soirée, et courage!! sincères salutations. daniel

  • GAMOT le 2 mars 2018 at 16 h 42 min Répondre

    La société qui m’a volé se prénomme GMTINVESTING et les traders escrocs s’appelaient Jean Philippe VAR et Jacques Delmas biensur des faux noms 《nom d’escroc》

Victime d’une arnaque financière

Nos avocats référents spécialisés dans la cybercriminalité vous accompagnent dans toutes les démarches précontentieuses et contentieuses.

  • Actions précontentieuses
  • Contentieux devant les tribunaux
  • Dossier Pénal
  • Avocats Français et Européens

Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


je vérifie

Derniers articles

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter