Une séance consacrée au Forex organisée par une Commission de la Knesset

Actualités,International 3 janvier 2017 commentaire

Face aux actions insuffisantes du gouvernement pour contrôler l’industrie des options binaires, une séance sur le Forex a été programmée par une Commission de la Knesset. Cette dernière a eu lieu le 2 janvier 2017 à 11 heures.

La Commission de Contrôle de l’Etat de la Knesset a un rôle bien particulier. En effet, c’est elle qui supervise le travail de l’Etat et qui est responsable de la branche exécutive. Ainsi, la Knesset a pour mission de détecter les signes de corruption ou de négligence de la part du gouvernement. C’est actuellement Karine Elharar (Yesh Atid) qui est à la tête de la commission. Cette dernière a décidé d’organiser une séance sur le Forex après avoir constaté l’inactivité du gouvernement face à cette industrie frauduleuse.

L’action insuffisante du gouvernement pour contrer la fraude aux options binaires

Karine Elharar – membre du Yesh Atid et député au parlement israélien, la Knesset

Pour Elharar, il est inacceptable que des milliers de personnes soient victimes de la fraude israélienne. Si les options binaires ont déjà été interdites en Israël, il faut selon elle, faire de même avec les autres pays. La prochaine séance de la commission a été créée pour « garantir que cette activité soit arrêtée et que toutes les institutions [juridiques] coordonnent leurs efforts à cette fin. », affirme la présidente de la Knesset dans le Times of Israël. Selon le journal, plusieurs personnes auraient été convoquées à cette séance dont les représentants de l’Autorité des titres israélienne, de la police, du bureau du procureur de l’Etat et du bureau du procureur général.

Durant cette séance, la commission exposera les différentes actions qui ont déjà été menées pour lutter contre la fraude aux options binaires. L’objectif est de mettre en place une nouvelle législation efficace avec une mise en commun des efforts de chacun. La séance a été ouverte au public, à condition de s’inscrire à l’avance.

 

Vers une nouvelle législation ?

Shmuel Hauser, le président de l’Autorité des titres israélienne (ATI) a été clair en affirmant récemment que les sites frauduleux de transaction en ligne vont « payer un prix très élevé » pour ce qu’ils ont commis. Il souligne également que le travail dans la lutte contre la fraude aux options binaires a d’ores et déjà commencé. Effectivement, 21 plateformes de transactions en ligne ont effectué une demande de licence à l’ATI. Après examen, cette dernière n’en a attribué que six, considérant que les 15 autres ne remplissaient pas suffisamment les critères. Selon Shmuel Hauser, il est indispensable de sanctionner la vente agressive de produits toxiques au public sur le territoire israélien.

Aujourd’hui, plusieurs milliers d’israéliens travaillent dans le domaine de la vente illégale d’options binaires qui fait chaque jour de nombreuses victimes. Au mois de novembre 2016, le président de l’ATI avait déclaré travailler sur la formulation d’une loi visant à interdire les entreprises d’options binaires basées en Israël de cibler n’importe quel individu dans n’importe quel pays, sachant que ces entreprises ont déjà l’interdiction de cibler les israéliens.

Nicolas Gaiardo

Un article de
Nicolas Gaiardo

Tout a commencé le jour où l'entreprise pour laquelle je travaillais est entrée en bourse. En l'espace de quelques jours je venais de toucher du doigt ce monde financier. Avec un petit [...]

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 commentaire

  • Peace Burger le 10 janvier 2017 at 14 h 10 min Répondre

    Bonjour,
    Félicitations à toutes ces personnes qui osent affronter un gouvernement en leur signalant que leur insuffisance d’actions est néfaste non seulement pour leurs propres ressortissants mais aussi pour les autres victimes dans le monde (en écosse et ailleurs !).
    En ce début d’année, je me permets de vous souhaiter une excellente année 2017 en espérant que des solutions financières pourront être trouvées pour tous ceux qui ont presque tout perdu !


Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


 JE VÉRIFIE 

Résoudre un litige

Les courtiers savent profiter de la situation ; la grande majorité d'entre eux gagnent de l'argent sur les pertes de leurs clients !

  • Impossible de retirer des fonds ?
  • Comptes gérés perdants ?
  • Refus d'enregistrer vos gains ?
  • Professionnel indélicat, injoignable ?

Derniers articles

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter