Reconversion dans le diamant pour les faux traders

Arnaque financière,L'oeil de WT 27 février 2017 commentaires

Retourner sa veste toujours du bon côté pourrait être l’adage des escrocs aux forex, options binaires et CFD… Face aux pressions grandissantes des institutions sur ce commerce illégal, on assiste à la naissance d’une nouvelle industrie frauduleuse dans le marché du diamant. Enquête.

L’interdiction sérieuse et légale des faux traders n’a commencé réellement qu’en 2016. Écrasés par le rouleau compresseur des gendarmes boursiers européens, les vendeurs de produits financiers obscurs ont dû prendre le virage du diamant. Pourquoi ce nouveau business? Contrairement aux produits risqués à forts leviers négociés sur le marché de gré à gré, investir dans le diamant véhicule encore une image positive. Celle de la valeur sûre, du luxe et de la rareté. Ces derniers mois, on assiste à une recrudescence de mises en garde concernant le faux marché de l’investissement sur le diamant.

Des mises en garde successives

Dès le 6 janvier, l’AMF (Autorité des marchés financiers) a mis en garde le public contre les offres de placements dans les diamants d’investissement. L’avertissement est survenu après que le gendarme boursier ait remarqué une forte augmentation des offres de diamants d’investissement pour le public français, et surtout, en parallèle, un nombre recrudescent de plaintes pour sollicitations agressives.

Le discours commercial offensif n’est pas sans rappeler celui utilisé par les plateformes de trading illégales du Forex ou d’options binaires. Les particuliers ont également fait savoir qu’il leur était impossible de recontacter les démarcheurs et donc d’espérer une récupération de leur argent. En naviguant sur les sites de ces sociétés peu recommandables (Mondial Diamant, Invest Diamond Diamond Thrust, Blue Stone Ltd etc…) on constate que les adresses postales sont souvent fictives. De l’autre côté de la Manche, la FCA (Financial Conduct Authority), le gendarme boursier britannique a mis en garde sa population à l’égard du clone de la firme Diamond Loans basé à Cardiff. La supercherie est facile à mettre en place : créer un blog clinquant (et souvent bancal quand on lit entre les lignes!) sur les avantages à investir dans le diamant, mettre quelques liens sur les médias qui en parlent positivement, placarder les logos des organismes de certification, ouvrir une boîte postale et une ligne téléphonique en VOIP. Le tour est joué et la boutique virtuelle peut commencer à vendre ses diamants imaginaires!

Détourner le diamant est apparemment à la mode!

Qu’en pensent les professionnels du diamants?

Pour David Sussman, président de Steinberg International SAS- Maison Celinni, le phénomène est présent depuis plusieurs années et il s’est certainement amplifié récemment avec les mises en gardes successives des autorités de régulation sur le trading frauduleux. « Vendre du diamant sur du papier est une faible part du marché pour les vrais diamantaires. Depuis 3 ans, la tendance est d’acheter du diamant pour diversifier son patrimoine et les anciens du forex se sont lancés dans le diamant avec des méthodes peu scrupuleuses en trouvant leur fourniture en Israël ou chez des diamantaires » souligne David Sussman. Selon lui, le problème n’est pas forcément dans le produit lui-même, mais dans le système commercial peu scrupuleux mis en place par ces nouveaux marchands de diamants. « Ces  gens surfent sur une vague de peur par rapport aux banques et aux vendeurs agressifs de gestion de patrimoine. C’est de l’abus de confiance et de l’abus de faiblesse à l’égard de personnes qui n’ont pas réfléchi à leur achat de diamant ». Pour rappel, David Sussman nous précise que le diamant est un moyen de diversifier son patrimoine et non un produit d’investissement et que la solution, pour éviter les dérives, serait peut-être de donner un agrément international à chaque diamantaire pour commercer ce produit d’exception. Sans oublier, que nous parlons ici de valeur énorme concentrée sur des diamètres de l’ordre du millimètre! Comme nous vous l’avions déjà mentionné dans notre article en février 2014 , les diamants sont destinés à être montés sur des bijoux et non à utiliser comme une marchandise de spéculation!

Des signes qui ne trompent plus

Pour ne plus se faire piéger lorsque vous souhaitez acheter des diamants, soyez vigilant quant à la proposition du service que vous trouvez sur le net. Si la société vous propose seulement le certificat sans voir directement la pierre précieuse, fuyez de suite! Ensuite, s’il vous est possible de voir la pierre, soyez attentif au certificat. Faites le vérifier. L’industrie du diamant d’Anvers investit beaucoup d’efforts pour informer et sensibiliser sur la nécessité de travailler avec des laboratoires de bonne réputation et surtout, faire des affaires avec des sociétés de confiance. Comme le souligne Edith Castus, responsable de la communication du laboratoire de gemmologie HRP d’Anvers, un certificat n’est pas un simple bout de papier et « Chez HRD Antwerp, nous avons créé un rapport de classement inviolable, en intégrant des fonctions de sécurité exclusives qui ne sont visibles que par une loupe et/ou par une lumière UV. Les éléments de sécurité à vérifier sont le microtexte, l’hologramme, les marques fluorescentes et la structure des lignes ». Selon ce laboratoire le mieux réputé au monde, il est très difficile de tromper un professionnel du diamant avec un rapport de classement falsifié et les problèmes surgissent quand les personnes ne sont pas très bien informées sur les processus de reconnaissance et d’évaluation des diamants.

 

Nicolas Gaiardo

Un article de
Nicolas Gaiardo

Tout a commencé le jour où l'entreprise pour laquelle je travaillais est entrée en bourse. En l'espace de quelques jours je venais de toucher du doigt ce monde financier. Avec un petit [...]

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires

  • frederik le 9 mars 2017 at 10 h 10 min Répondre

    Bonjour,

    TF1 diffuse en soirée une publicité pour un broker concernant le trading du diamant.

    Je suppose que celui-ci est régulé et sans risque d’être un faux broker?

    • Nicolas Gaiardo le 9 mars 2017 at 13 h 32 min Répondre

      Cher frederik, Je trouve consternant que les escrocs au placement diamants n’hésitent pas à acquérir des espaces publicitaires télévisuels. Ceci étant les pilules miracle pour maigrir sont diffusées partout, sans que jamais personne ne soit inquiété, même si les préjudices subis sont sans aucun rapport.

  • PeaceBurger le 9 mars 2017 at 15 h 44 min Répondre

    De nouveau, merci beaucoup de nous mettre sur nos gardes, même si je n’ai pas l’intention et les moyens de me faire de ‘rouler’ une autre fois (on n’est pas ici pour rien !)…
    La justice française, après avoir reçu ma plainte, a simplement classé le dossier sans suite…

  • DAVID le 10 mars 2017 at 11 h 12 min Répondre

    Bonjour,
    Comme par hasard, j’ai été contacté par la société Infinite Diamond (https://www.infinitediamond.com)qui donne l’apparence d’être le profil parfait de l’arnaque…
    Cordialement


Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


 JE VÉRIFIE 

Résoudre un litige

Les courtiers savent profiter de la situation ; la grande majorité d'entre eux gagnent de l'argent sur les pertes de leurs clients !

  • Impossible de retirer des fonds ?
  • Comptes gérés perdants ?
  • Refus d'enregistrer vos gains ?
  • Professionnel indélicat, injoignable ?

Derniers articles

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter