01NET relaie notre action en contentieux

Le magazine 01NET publie dans son numéro 834 du 06 au 19 janvier 2016 une mise en garde contre l’escroquerie à la fausse récupération de fonds et relaie à cette occasion l’action contentieuse mise en place par nos avocats partenaires, les cabinets DELVISO et ANFFREY & DELFOUR, assistés par notre équipe WARNING TRADING – BROKER DEFENSE.

L’histoire : un retraité escroqué par le CEDIE

Dans son article intitulé Trading en ligne : le piège des faux sauveteurs, le magazine 01NET relate l’histoire de Paul, un retraité qui s’est fait escroquer par deux fois. D’abord escroqué par un site de trading frauduleux il y a un an, Paul se voit aujourd’hui arnaqué par une entité de fausse récupération de fonds, le CEDIE, que nous avons déjà dénoncée.

Le décryptage : l’arnaque à la fausse récupération de fonds

Afin de comprendre cette double escroquerie, cette double peine, 01NET a fait appel à Nicolas GAIARDO, CEO du groupe de lutte contre la cyber-criminalité NET AND LAW et fondateur du portail WARNING TRADING.

Nicolas GAIARDO explique que ces entités de fausse récupération de fonds sélectionnent leurs victimes dans une base de données de personnes ayant déjà fait l’objet d’escroqueries financières par le passé. Cette base de données contient 500 000 victimes, dont près de 100 000 francophones.

L’escroquerie à la fausse récupération de fonds consiste pour les escrocs à se faire passer pour des organismes sérieux – des banques, des cabinets d’avocats, voire la Brigade financière ou encore l’AMF ou la CySEC – et de demander de l’argent aux victimes présentes dans cette base de données afin prétendument de leur permettre de récupérer les sommes préalablement perdues.

La riposte : l’action contentieus

01NET met ainsi en garde le public contre ce type d’escroquerie et souligne que seules la justice et la police sont habilitées à vous contacter directement. La seule solution est de porter plainte pour escroquerie et abus de confiance.

Face à la difficulté de faire aboutir ces procédures, 01NET relaie l’action contentieuse mise en place par nos avocats partenaires, les cabinets DELVISO et ANFFREY & DELFOUR, assistés par notre équipe WARNING TRADING – BROKER DEFENSE. Maître Anne Bernard-Dussaulx explique en effet que ces escrocs sont basés à l’étranger, à Chypre et en Israël, et que notre action contentieuse conjointe consiste à demander réparation aux banques bénéficiaires, lesquelles ont manqué à leur devoir prudentiel envers leurs clients.

Comment se joindre à notre action ?

Tous les clients de WARNING TRADING – BROKER DEFENSE concernés par cette action recevront ou ont déjà reçu une convention d’honoraires des cabinets DELVISO et ANFFREY & DELFOUR. Notre action contentieuse groupée propose une offre tarifaire adaptée à tous les profils de litiges en s’appuyant sur nos recommandations, afin qu’elle convienne au plus grand nombre. En effet, notre proximité avec nos clients nous permet de nous rendre compte de la situation financière difficile de nombreuses victimes.

Nicolas Gaiardo

Un article de
Nicolas Gaiardo

Tout a commencé le jour où l'entreprise pour laquelle je travaillais est entrée en bourse. En l'espace de quelques jours je venais de toucher du doigt ce monde financier. Avec un petit [...]

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


 JE VÉRIFIE 

Résoudre un litige

Les courtiers savent profiter de la situation ; la grande majorité d'entre eux gagnent de l'argent sur les pertes de leurs clients !

  • Impossible de retirer des fonds ?
  • Comptes gérés perdants ?
  • Refus d'enregistrer vos gains ?
  • Professionnel indélicat, injoignable ?

Derniers articles

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter