3 individus, cerveaux d’une arnaque aux faux investissements détenus dans une prison Bulgare

Face à la recrudescence des escroqueries financières, de plus en plus nombreuses, la direction générale bulgare de lutte contre la criminalité organisée, DGLCCO et le Parquet de Sofia ont élaboré une action sans précédent, afin de démanteler une organisation criminelle spécialisée dans les escroqueries financières, par le biais de plateformes de trading.

Les trois personnes qui ont été interpellées par la police Bulgare sont un Israélien, un Serbe et un Bulgare administrant pas moins de sept sites Internet proposant des produits financiers (métaux rares, pétrole, or, etc.) . Suite à une garde à vue prolongée au cours d’une opération de la DGLCCO,  le Tribunal pénal a procédé le 31 octobre 2018 à leur mise en détentions provisoire dans l’attente de leur jugement. Par chance le jour même des interpellations le cerveau de cette organisation était présent dans les locaux pour contrôler l’activité, ce dernier faisant le voyage chaque mois depuis Israël.

Une Organisation bien rodée

Deux centres d’appels avaient été ouverts, depuis lesquels des commerciaux soi-disant gestionnaires de fortune opéraient sans licence, et démarchaient des investisseurs en les séduisant par des promesses de gains rapides, faciles et surtout sans risques. Les victimes, effectuaient dans un premier temps de petits dépôts par carte bancaire via des terminaux de paiement (carte bleu), suivi de virements bancaires plus importants. Plus les clients investissaient d’argent, plus les bénéfices s’affichaient sur leur écran ouvert sur l’une des plateformes incriminées les mettant ainsi en confiance. En réalité, l’argent était contrôlé par ces escrocs et transféré immédiatement vers des comptes offshores détenus dans des banques peu regardantes. Au moment où le client voulait retirer ses fonds, il était tout simplement averti que son argent avait été perdu et que son conseiller venait d’être licencié pour cette raison. Il lui était alors proposé comme seule et unique solution de se refaire en réinvestissant de nouveau dans l’espoir de récupérer ses pertes.

D’après des sources proches de l’enquête, certains salariés embauchés par ces sociétés n’étaient pas toujours au courant de leur implication dans cette escroquerie financière. Face aux questions d’employés suspicieux le gérant procédait immédiatement à leur licenciement, sachant que les contrats de travail en Bulgarie autorisent l’employeur à remercier le salarié dans les six mois qui suivent son embauche.

Plus de 400 000 euros ainsi dérobés

au stade de l’enquete , 17 victimes ont été identifiés. Le plus gros montant versé par l’un d’entre eux s’élève à 330 000 USD. Les enquêteurs disposent de preuves confirmant que ce réseau criminel a détourné plus de 400 000 euros . Cependant suite à une large communication dans les médias le nombre de victimes s’étant signalées risque d’augmenter, ainsi que le montant total dérobé par ces escrocs.

Lors d’une conférence de presse, les enquêteurs ont donné des détails sur le stratagème de l’arnaque . « Vous recevez l’appel d’un commercial d’un des deux centres d’appels, qui vous propose d’acheter des produits financiers, l’objectif étant de convaincre l’interlocuteur sur d’hypothétiques profits. En l’espace d’une année, ils ont pu générer un profit d’un millions de lévas bulgare», a constaté  le procureur Monsieur GUESHEV.

« Les victimes ont été complètement manipulées, convaincues abusivement qu’ils investissaient réellement sur les marchés financiers avec des instruments financiers et après avoir fait de nombreux virements, malheureusement il était impossible de retirer ses gains »  ajouté le procureur en charge, Madame Vanya CHRISTEVA.

« Les courtiers font croire à leurs victimes qu’ils sont basés au Royaume-Uni, dans une entreprise sérieuse« , a commenté Yavor KOLEV, chef du Service Cybercriminalité à la DGLCCO.

« Ces personnes ont une large expérience dans les arnaques financières. Ils opèrent de Bulgarie et ils ont pu acquérir des revenus considérables. La maison mère, une coquille vide basée en Ukraine, distribuait les profits dans le monde entier», a encore révélé Yavor KOLEV.

L’enquête suit son cours, Me Georgieva, avocate au barreau de Sofia est présente depuis le début de la procédure pour de nombreuses victimes Bulgares mais aussi Françaises.

Cet articlé a été écrit par Nicolas Gaiardo

Dans le même genre

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 commentaires

  • JACOB le 30 novembre 2018 at 15 h 37 min Répondre

    Connaissez-vous les noms des sites incriminés par ces escrocs? sites de diamants+…… je suppose

    • Nicolas Gaiardo le 3 décembre 2018 at 9 h 05 min Répondre

      Bonjour, cette affaire d’escroquerie n’est pas liée à l’arnaque au diamant. Deux sites internet ressortent de l’enquête à savoir 10brokers et MRT Mrkets. Nous invitons toutes les victimes de ces deux entités à contacter BROKER DEFENSE au +33 9 77 218 278

  • MAZIOL le 6 décembre 2018 at 11 h 27 min Répondre

    Bonjour
    J’ai été victime d’arnaque de la part du site Collins gestion.
    Fait-il partie des sites incriminés?

    • Nicolas Gaiardo le 6 décembre 2018 at 14 h 09 min Répondre Rapporter un abus

      Bonjour malheureusement non mais je vous invite à appeler broker defense au 09 77 218 278 si vous avez versé de l’argent dans une banque bulgare

  • Diana Heath le 6 décembre 2018 at 11 h 32 min Répondre Rapporter un abus

    J ai été arnaquee par UTC invest. J aimerais me mettre en contact avec d’autres victimes de cette plate-forme. Merci. Diana

  • Stenger le 6 décembre 2018 at 11 h 41 min Répondre

    Bonjour; je suis interpellé par votre parution. Enfin, il y a des têtes qui tombent, mais la sentence par ex de 5 ans de prison dont 3 avec sursis est scandaleuse. Je confirme votre parution, moi-même ayant été en contact avec une société  » Cryptorama-bank se relevant soit-disant de conformité anglaise avec fausse adresse en Angleterre puis en France à Paris pour cause de Brexit. La démarche décrite est parfaite, puis elle s’accentue par des placements  »juteux » mais bidons.Ces escrocs m’ont pompé une somme allant à 5 chiffres. Mon affaire est pendante devant le tribunal de Nanterre soutenue par une avocate de Broker-défense. Le problème est la poursuite des banques étrangères pas admis par la France. Le résultat est-il à la hauteur des attentes ??

  • ignotis le 6 décembre 2018 at 12 h 29 min Répondre Rapporter un abus

    un peu dans le même ordre de grandeur pour le montant que moi!

  • Visonneau le 6 décembre 2018 at 12 h 46 min Répondre

    Bonjour Mr Gaiardo
    Est-ce TraderXP ne serait-il pas dans cette escroquerie.
    La méthode a été la même.
    Société basée en Angleterre et virements effectués en Bulgarie

    • Nicolas Gaiardo le 6 décembre 2018 at 14 h 03 min Répondre Rapporter un abus

      il ne s’agit pas de la même affaire et vous n’avez d’ailleurs jamais versé d’argent dans une banque bulgare mais d’une banque en Roumanie.Pour le moment nous n’avons pas d’information sur une procédure pénale dans ce pays.

  • Campier le 6 décembre 2018 at 13 h 48 min Répondre

    Arnaqué par bourse-bitcoin.com (par des individus se faisant appeler Marc GILDAS et CASTEL) sur des cryptomonnaies BITCOIN ET RIPPLE et un versement BANCAIRE ayant été fait vers la banque ICARD à Sofia EN BULGARIE les escrocs aux cryptomonnaies sont-ils impliqués dans l’affaire dont vous parlez?

    • Nicolas Gaiardo le 6 décembre 2018 at 14 h 00 min Répondre Rapporter un abus

      il ne s’agit pas de le même affaire, cependant il y a une procédure pénale en cours sur les transactions faites auprès d’ICARD. Il est important de vous manifester auprès des autorités bulgares le plus rapidement possible. Je vous invite à contacter BROKER DEFENSE au +33 9 77 218 278

  • le bert le 6 décembre 2018 at 15 h 06 min Répondre

    C’est le même genre d’escroquerie dont j’ai été victime. 58 000 € engloutis en quelques mois, en suivant aveuglément leurs conseils. Difficile de s’en remettre même après plusieurs années. La plainte déposée au TGI de Paris s’est traduite par un Non-Lieu après 4 ans de procédure. C’était avec Leader Option qui se disait aussi être à la City de Londres.

  • Nifaut le 7 décembre 2018 at 4 h 08 min Répondre

    Je suis concernée par ces escroqueries. J’ai été manipulée par Vendôme Tradition qui m’a soutirée de l’argent que je voulais placer pour ma retraite. J’ai 64 ans et j’espère un jour récupérer mon argent et remercie les personnes qui se démènent pour nous rendre justice.

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter