Le premier site d'information dédié aux victimes d'escroqueries financières.

BOURSIKOTONS : le spectre de la méfiance plane

S’il est vrai que le coton se caractérise par sa couleur immaculée, symbole de l’innocence et de la pureté, Boursikotons plateforme en ligne de trading, accumule des tâches qu’il est important de souligner et qui poussent au questionnement.

Des tâches sur le «Koton » boursier

L’absence flagrante de contenu dans la rubrique « Mentions légales » sur le site internet https://boursikotons.fr/ fait tâche d’encre sur l’image de ceux dont la prétention (en considération de la connotation de leur nom) serait celle d’être une entité de confiance.

En effet, la rubrique « Mentions légales » dont la mise à jour constante a pourtant été rendue obligatoire par le Règlement européen relatif à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données, du 25 mai 2018, reste jusqu’ici vide et donc ne fournit aucune information rassurante.

Pour rappel, les mentions légales fournissent des informations succinctes sur l’entreprise (numéro d’enregistrement, date de création légale, siège social, adresses géographique et postale, nom du ou des dirigeants) et permettent ainsi une certaine transparence vis-à-vis des tiers, dans l’administration de l’entreprise. 
L’absence de contenu dans cette rubrique sur le site internet de Boursikotons invite à la méfiance, dans la mesure où elle témoignerait du manque de sérieux de cette organisation et de la volonté manifeste de ses administrateurs à agir dans l’ombre dans le seul but de profiter de la crédulité de nombreuses personnes à la quête d’une meilleure situation sociale.

Aussi, l’examen de son nom de domaine www.boursikotons.fr ne laisse transparaître aucune information sur l’identité de ses responsables, tout ayant été fait sous anonymat. Chose étrange pour des personnes qui sans doute prétendent n’avoir rien à se reprocher.

Une offre qui fait peur, un duo qui dépouille

Suivre Boursikotons c’est faire confiance à l’entité VANTAGEFX, institution financière installée aux Îles Caïman (paradis fiscal de notoriété publique) et jusqu’ici sans aucune autorisation européenne d’exercer.

En effet, Boursikotons est pour VANTAGEFX un apporteur d’affaire, rémunéré au nombre de clients acquis.

VANTAGEFX régulée hors Europe auprès de la CAYMAN ISLANDS MONETARY AUTHORITY, ne possède aucun agrément pour offrir ses produits aux résidents des pays de l’Union européenne.

Outre, il s’agit d’une entité qui offre ses services avec des restrictions liées aux territoires, du fait de certaines sanctions dont elle a fait l’objet à l’initiative de certains gouvernements. VANTAGEFX n’offre donc pas ses services aux ressortissants des territoires suivants :

Afghanistan, Australie, Bélarus, Birmanie, Burundi, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Égypte, Érythrée, Iran, Iraq, EIIL (Daech) et Al-Qaida Liban, Libye, Mali, Corée du Nord, République de Guinée, République de Guinée -Bissau, Russie, Crimée, Sébastopol, Somalie, États-Unis d’Amérique, Soudan du Sud, Soudan, Syrie, Tunisie, Ukraine, Venezuela, Yémen, Zimbabwe.

En plus de ces pays, il faut compter les pays membres de l’Union Européenne, VANTAGEFX n’étant pas régulée en Europe.

Suivre Boursikotons en investissant votre capital sur le courtier VANTAGEFX reviendrait donc à prendre le risque de confier son porte-monnaie d’une part à une entité fantôme (Boursikotons), d’autre part à une entité non régulée en Europe, située dans un paradis fiscal, bannie de nombreux Etats.

Le doute par le questionnement

Le tableau ci-dessus peint au son d’une alarme pousse logiquement à l’inquiétude et au questionnement : l’entité Boursikotons est-elle licite et régulée ? Ses performances sont-elles réelles ? Sous quel couvert son nom de domaine www.boursikotons.fr  est-il enregistré ? Quel est le véritable dessein de ses administrateurs ?

Bref, ce « Koton » est-il aussi blanc qu’il prétend l’être ?

La méfiance reste donc de rigueur.

Cet articlé a été écrit par Nicolas Gaiardo

Répondre à Nicolas Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 commentaires

  • Defrouel le 29 mai 2019 at 10 h 37 min Répondre

    À noter quand même qu’il faudrait vous aussi faire un travail plus consciencieux car les pays cités sont en fait des pays dans lesquels VANTAGE a fait soi même le choix de ne pas accepter les avoirs, notamment car il s’agit de pays n’étant pas assez transparents vis-à-vis de la lutte anti terroriste. C’est ainsi par exemple que la Tunisie, pays pourtant proche de la France, est blacklisted par 90% des brokers…. Je parle pas de la Syrie, de l’Irak, l’Afghanistan, la Libye, etc. Donc accuser c’est bien mais vérifier c’est encore mieux. Par contre effectivement il s’agit d’un broker non regulé en Europe. Et s’ils ont une offre aux isles cayman, c’est aussi parce qu’ils sont régules en Australie et que sous cette licence ils ne peuvent accepter les européens eu égard au levier proposé. Ils ont ainsi pris une licence au cayman pour donner le choix à leurs clients européens de rester ou pas. Et sachez par ailleurs que les cayman abritent 80% des hedge funds de la planète….

    • Nicolas Gaiardo le 29 mai 2019 at 12 h 40 min Répondre Rapporter un abus

      Merci pour votre commentaire qui complète et confirme notre inquiétude quant au risque de perte en capital d’un investisseur Français qui ne pourra pas solliciter l’assistance du régulateur. Je ne le répéterais jamais assez, dans ce marché toxique et dangereux il n’y à aucune raison d’utiliser un courtier non régulé en France. Et encore moins aux îles CAÏMAN qui selon l’organisation non gouvernementale « Oxfam » est ‘l’un des pires paradis fiscaux du monde dans le cadre du blanchiment d’argent.

  • Bastos le 29 mai 2019 at 19 h 06 min Répondre

    Parmi toutes les arnaques présentes en France dans le monde du trading, vous auriez pu en prendre à la pelle. Vous avez préféré prendre un bon gars qui n’a rien demandé à personne… Lancer comme ça des interrogations sans même avoir essayer pour avoir ne serait ce qu’une preuve … Un gars gratuit qui marche à l’affiliation depuis peu. Comme tout vrai trader, des bons et des moins bons résultats … Mais bon je me répète, c’est toujours plus facile de dire, sous couvert d’interrogations, que Mr est une arnaque…

    • Nicolas Gaiardo le 30 mai 2019 at 7 h 01 min Répondre Rapporter un abus

      Bastos, nous intervenons sur toutes les arnaques sans distinctions.Votre procès d’intention ne tien pas vis à vis de Warning trading qui consacre tout son temps de lanceur d’alerte dans la lutte contre les escroqueries financières, depuis plus de 6 ans. Cependant, nous serions très heureux de pouvoir nous entretenir avec ce jeune trader anonyme afin de lui laisser un droit de réponse tout en lui posant les questions essentielles en matière de régulation et de securité vis à vis de ses suiveurs.

      • Bastos le 30 mai 2019 at 17 h 59 min Répondre Rapporter un abus

        Pourtant je cherche. Rien sur BKR Trading, rien sur Micka.. qui ont des communautés bien plus importantes que ce jeune homme. Ou alors j’ai mal cherché et dans ce cas je m’en excuse d’avance.
        Et pour finir, quand on sort un article sur quelqu’un, on commence par le rencontrer peut être non ?? Pas juste en visitant un site sans mentions légales. Bref je l’ai suivi quelques temps pour voir. Il fait de bonnes choses, de moins bonnes, mais il est très jeune, il apprend encore. Et ça il le dit assez souvent. Pareil pour ce qui est de vivre du trading, il le répète à qui veut l’entendre dans son groupe. Je n’ai aucune raison de le défendre. Mais quand je vois le nombre d’arnaque que compte Snapchat qui paye des personnages de télés pour leur faire de la pub, et que je tombe sur un article sur un des rares à ne pas tricher…

  • Ancien membre le 29 mai 2019 at 19 h 41 min Répondre

    Un pur « Modération » qui a commencé à faire des bilans seulement après un an et demi d’existence J’ai moi même rejoins sa communauté il y a 3 mois, en ne prenant que 1.5% de risque par position, Son bilan est négatif mais il ne parle que des gains donc les nouveaux se font plumés rapidement, et personne ne reste longtemps Et d’ailleurs il parle de votre article, il ne parle que de ses mentions légales, pas de son incompétence et ses résultats trafiqués lol

    • Nicolas Gaiardo le 30 mai 2019 at 7 h 09 min Répondre Rapporter un abus

      Bonjour Jacques, nous serons ravis que notre article permet de mettre à jour les conditions générales d’utilisation et les mentions légales de boursikotons. Pour le reste nous ne pouvons que déconseiller les services d’un courtier non régulé en france. Quant aux doux rêves de vivre du trading sur CFD et Forex, je laisse le soin à nos lecteurs d’en juger par eux mêmes. Le bon sens doit être de rigueur…

  • Nicolas le 29 mai 2019 at 20 h 20 min Répondre

    bonjour à tous faites très attention à ce pseudo trader, dans son groupe de telegramm nous pouvons voir qu’il est encore débutant dans le trading, il envoie déjà des alertes alors que lui même ne sait vraiment comment se comporte le marché financier. Ces prises de positions sont incompréhensible avec des tailles de lots plus importantes sur certains actif, il fait des screen de son téléphone et on voit même pas de SL ou alors quand il est dans le rouge, il modifie son SL aucune gestion de risque du grand n’importe quoi, il se pourrait même qu’il soit encore en démo…..
    En conclusion ne lui faites pas confiance, il vous fera perdre vôtre capital.

Publicités


Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


je vérifie

Offres spécifiques en matière de gestion des litiges dans le domaine de l'investissement et des escroqueries financières.

Découvrir les offres

Nous soutenir

Votre soutien nous est précieux dans la lutte contre toutes ces arnaques. Warning Trading a besoin de vous.

Contactez Broker Defense

Du lundi au vendredi
de 8 à 11h et de 13h à 17h
09 77 218 278
Appel non-surtaxé. Coût d'une communication ordinaire depuis la France
+33 9 77 218 278
Coût d’une communication internationale depuis l’étranger
Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter