Le marché des Small Caps

Qu’est-ce qu’une Small Cap ?

Une Small Cap est une société à petite capitalisation que l’on peut classer en trois catégories.

  • Small Cap : capitalisation boursière comprise entre 1 milliard et 300 millions d’euros
  • Micro Cap : capitalisation boursière comprise entre 300 millions et 50 millions d’euros
  • Nano Cap : capitalisation boursière inférieure à 50 millions d’euros

La capitalisation boursière d’une société se calcule en multipliant le cours de l’action (prix) par le nombre d’actions en circulation.

Exemple de Small Cap : Viadeo
Le réseau social destiné aux professionnels Viadeo est côté à la bourse de Paris (Euronext) pour une valorisation boursière de 63 millions d’euros.

Les Small Caps ont des tailles très variables (un rapport supérieur à 1:10 entre les plus petites et les plus grandes) et sont réparties par leurs fonctions et leurs capitalisations dans différents indices ; comme le « Compartiment C », « Alternext », le « Marché Libre » ou encore « CAC SMALL » de la bourse de Paris.

Pourquoi les Small Caps ?

Big Caps vs Small Caps
Les Big Caps (par opposition aux Small Caps), issues du CAC 40 et même de l’indice 120 (les plus grosses capitalisations de la bourse de Paris) sont considérées comme étant peu risquées par les investisseurs. Ce sont souvent des pépites nationales ou des sociétés reconnues par le grand public dans la vie de tous les jours. Ces sociétés sont cotées depuis de nombreuses années et ont prouvé leur solidité et leur capacité à traverser les périodes de conjonctures économiques difficiles. De plus, elles sont suivies par un grand nombre d’analystes et de courtiers et elles n’ont donc aucun problème de liquidité.

En ce qui concerne les Small Caps, ce sont souvent des sociétés moins solides et en plein développement. Si on reprend l’exemple de Viadeo, cette société relativement récente (date de création 2004) recherche encore son positionnement exact et son modèle économique. Les investisseurs ont peu de visibilité sur ce type d’entreprise internet dont les cours de cotation sont réputés pour être très volatiles. Enfin, comme les volumes échangés sur cette valeur sont faibles, il peut exister un problème de liquidité que ce soit à l’achat ou à la vente.

Intérêt pour les Small Caps
Cependant depuis quelques années, les particuliers s’intéressent de plus en plus au marché des Small Caps car celui-ci est potentiellement très rémunérateur. Les indices boursiers de référence et les études à ce sujet depuis les années 90 confirment tous ce point : les Small Caps offrent des écarts de cours (de 100% à 1000%) et des performances globales supérieurs aux Big Caps.

Investir sur les Small Caps peut alors s’avérer extrêmement payant, d’autant plus qu’en tant que « petit porteur », vous n’avez pas de problème de liquidité contrairement aux gérants et autres gros investisseurs. Logique, des petits ordres n’ont pas besoin de contrepartie importante pour être exécutés sur une valeur.

Un autre atout des Small Caps est la compréhension de leur métier. Il est en effet bien plus aisé de comprendre leur activité et de se forger une opinion sur les valeurs. La société Viadeo, c’est un réseau social pour les professionnels. On visualise facilement cette activité. Ce type de petite société a une grande réactivité et peut s’adapter rapidement au marché. Un autre avantage non négligeable.

Les perspectives de croissance sont également beaucoup plus vigoureuses et dynamiques. De fait, une Small Cap opère souvent sur des niches, et leur PDG est très fortement engagé dans le capital de la société. Cette forte implication est primordiale car elle tend à rassurer les investisseurs, ce qui n’est pas le cas pour les grosses capitalisations dont le PDG ne détient qu’un nombre d’action symbolique mais qui par contre se garantit un parachute « doré » quels que soient les résultats…

En conclusion, le fait de s’intéresser aux Small Caps n’est pas innocent en soi ! Cela signifie que l’investisseur est à la recherche de gains importants et de retours rapides. Cela signifie aussi prendre plus de risques sur ses investissements. Risques qui peuvent toutefois être « maîtrisés » en appliquant certaines techniques.

 

Nicolas Gaiardo

Un article de
Nicolas Gaiardo

Dans le même genre

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


je vérifie

Résoudre un litige

Les courtiers savent profiter de la situation ; la grande majorité d'entre eux gagnent de l'argent sur les pertes de leurs clients !

  • Impossible de retirer des fonds ?
  • Comptes gérés perdants ?
  • Refus d'enregistrer vos gains ?
  • Professionnel indélicat, injoignable ?

Derniers articles

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter