Le trading sur cryptomonnaies une aubaine pour les escrocs du forex ?

Nouvelle tendance dans le monde du trading sur internet: les crypto-monnaies. Des sites véreux apparaissent pour escroquer des particuliers. Ils y trouvent un avantage: récupérer l’argent extorqué sur des monnaies virtuelles est beaucoup plus facile.

Tous les courtiers chypriotes s’y mettent…

Etoro, Avatrade, Plus500… Pratiquement tout le gratin des sites chypriotes de trading propose désormais de trader sur les crypto-monnaies: Bitcoin, Ether, Dash… L’existence de ces monnaies virtuelles est rendue possible par la coordination de nombreux ordinateurs, travaillant ensemble grâce à des protocoles informatiques qui permettent de tracer tous les échanges et rend ce système pratiquement inviolable. Totalement décentralisé, ce système monétaire échappe totalement à l’autorité des Etats et ne repose que sur la confiance de ses utilisateurs. Les crypto-monnaies peuvent être converties en monnaie traditionnelle via des plateformes d’échanges. Leurs cours sont libres, fluctuant en fonction de l’offre et de la demande. Le bitcoin, le plus célèbre d’entre eux, s’échange au moment de la rédaction de cet article aux environs de 5000 euros. Il y a un an seulement, il était bien au-dessous de la barre des 1000 dollars.

Pas étonnant que cette volatilité ait donné envie aux sociétés de trading de proposer une offre sur les monnaies virtuelles. Le fonctionnement est globalement le même que pour le forex : vous pariez qu’une monnaie va descendre ou monter. Si vous gagnez votre pari, vous gagnez de l’argent. Le courtier, la société qui vous permet de trader, n’est pas obligée d’acheter réellement des bitcoins, du Dash ou de l’Ether. Elle s’engage seulement à vous payer si vous gagnez votre pari. Et comme vous perdez 9 fois sur 10, elle a plutôt intérêt à ne pas en acheter réellement. Même sur des monnaies virtuelles, le trading aussi est virtuel…

… même les courtiers non régulés

Comme pour le forex et les options binaires, se développe également une offre de trading sur des sites fantômes, installés dans des Etats fantômes et dont la durée de vie se compte en semaines ou en mois. Le temps d’extorquer des dizaines de milliers d’euros en attendant d’être repérés et bloqués par les autorités. Et recommencer avec un nouveau site et un nouveau nom. Les enquêtes sur ces sites n’aboutissent pratiquement jamais car ils sont enregistrés sous des fausses identités ou dans des Etats complices qui refusent hypocritement de les contrôler.

Chez Warning Trading, nous commençons à recevoir des appels de victimes des courtiers de ce genre comme cryptoepargne.com, simplefx.com, tradecoinclub.com, bittrex.com… Comme pour les sites de forex, nous avons découvert qu’il existe des fournisseurs de plateformes « clé en main », comme Hello Coin, une société essentiellement chypriote, qui vend par ailleurs des plateforme de trading forex qui ont servi à de nombreuses escroqueries.

L’aspect graphique rudimentaire de ces sites et leur expression écrite très pauvre, rappellent beaucoup leurs homologues du forex : beaucoup de photos achetées sur des banques d’images, aucun nom propre d’individu, le champs lexical des jeux d’argent et du traitement de faveur réservé aux VIP, des faux témoignages qui sont en réalité 3 articles de presse sortis de leurs contexte.

Pour ces sites-escrocs, le trading sur les monnaies virtuelles a un avantage supplémentaire : il permet de récupérer et blanchir plus facilement l’argent extorqué. Même si les transactions sont tracées, le système n’est contrôlé par aucune autorité. On peut changer des bitcoins en euro sur de nombreuses plateformes situées dans le monde entier.

Inutile de chercher le nom des propriétaires de ces sites de trading sur crypto-monnaies, ils passent par des serveurs installés dans des Etats complices, qui protègent leur identité. Mais pour l’un d’eux nous avons trouvé des coïncidences curieuses.

Des liens avec l’arnaque au diamant?

Sur son site internet, Cryptoepargne se présente comme un un site appartenant à la société « Ashi SL », qui serait domiciliée en Espagne, à Bilbao, San Vicente 81, Vizcaya. Nous n’avons pas trouvé de société dénommée « Ashi SL » au registre espagnol du commerce et des sociétés. Mais nous avons trouvé qu’un autre site d’investissement se prétend être logé à la même adresse : www.origin-diamonds.com, une liste qui vous propose de gagner de l’argent en spéculant sur des pierres précieuses. Ce site se présente comme appartenant à la société « Ashi-Phar SL », un nom très proche de la maison mère de cryptoepargne, Ashi SL.

Les deux sites se ressemblent décidément beaucoup : même genre de photos, même promesses, même discours creux. Et probablement même genre d’escroquerie au faux investissement. L’arnaque au diamant est également une arnaque contre laquelle nous avons publié plusieurs articles. Origin-Diamonds et Cryptoepargne seraient-ils tenus par la même équipe?

Appel à victimes

Nous pensons que l’offre de trading sur monnaies virtuelles n’est que le début d’une grande vague d’arnaques comparables à celle du forex et des options binaires. Dans les semaines et les mois qui viennent, des particuliers vont certainement découvrir qu’ils ont perdu tout ce qu’ils pensaient avoir investi. C’est pour cette raison que nous lançons un appel aux victimes d’escroqueries au bitcoin  et à ceux qui risquent de très vite déchanter. Si vous avez ouvert un compte sur l’un de ces sites, il est très probable que vous ne réussissiez jamais à récupérer votre argent. N’hésitez pas à nous contacter pour obtenir des informations.

Nicolas Gaiardo

Un article de
Nicolas Gaiardo

Dans le même genre

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 commentaires

  • GAMOT le 14 octobre 2017 at 15 h 12 min Répondre

    Très bon article merci à Warning-trading de denoncer l’arnaque sur la crytomonnaie BITCOIN

  • GAMOT le 2 novembre 2017 at 11 h 43 min Répondre

    Bravo et encore Bravo à Warning-trading pour cet article qui reflète vraiment la réalité des arnaques. Quand les AMF vont-il vous faire de la publicité sur leur site car ces vous Mr Gaiardo qui m’avait fait découvrir comment agisse les escrocs depuis leurs Call Center

  • BOST le 2 novembre 2017 at 14 h 00 min Répondre

    Bonjour,
    J’ai souscrit sur le conseil de Myalgotrade à l’achat de 0,25 btc au taux de 4000$ il y a environ 1 mois. Maintenant le btc est à 7000$ mais Myalgotrade ne répond plus. Que faire? Merci de vos conseils.
    JR BOST

    • Nicolas Gaiardo le 2 novembre 2017 at 16 h 37 min Répondre

      Cher BOST, dans l’état actuel des éléments que vous mentionnez il est préfereble de nous telephoner afin de mieux comprendre votre litige ou nous soumettre votre litige ici

  • Marchjand Jean François le 2 novembre 2017 at 15 h 20 min Répondre

    Bjr, (Débutant). Si j’ai bien compris vous pensez que les options binaires sont des arnaques en tant que telle.
    Que tous produits quels qu’ils soient, devises, indices, métaux, crypto, etc.. sur des sites douteux, sont arnaques.
    Ma question: (il y a un doute dans mon esprit), est-ce que vous considérez comme une arnaque le marché du Forex en tant que tel sur un site exempt de tous soupçons ??? (Toutes les régulations possibles)
    Je vous remercie.

    • Nicolas Gaiardo le 2 novembre 2017 at 16 h 54 min Répondre

      Jean François, c’est une excellente question que vous me posez et je vous remercie de me laisser y répondre sans langue de bois. A la question : Le marché du FOREX en tant que tel sur un site régulé exempt de tous soupçons est-il une arnaque ? Ma réponse est clairement NON. Cependant au regard de l’étude de l’autorité des marchés financiers (AMF) présentant cette activité comme dangereuse pour l’investisseur particulier, dans le sens ou quand 90% de ces derniers perdent 90% de leur capital en 90 jours, j’ai le droit de me poser la question si cette industrie a une utilité voire un intérêt public. Pour conclure ! Certes il y a irréprochabilité sur le plan légal mais sur le plan moral j’ai certains doutes….

  • Gérard le 4 novembre 2017 at 11 h 31 min Répondre

    Bonjour, Bravo pour votre travail. Vous êtes surs de vous sur le caractère « arnaques » de la plate-forme Bittrex ? Ou n’est-ce pas un imitateur qui aurait acheté un nom de domaine un peu similaire ?

    • Marchand Jean François le 7 novembre 2017 at 9 h 58 min Répondre

      Merci d’avoir répondu de façon précise et sans langue de bois.
      J’apprécie.


Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


je vérifie

Résoudre un litige

Les courtiers savent profiter de la situation ; la grande majorité d'entre eux gagnent de l'argent sur les pertes de leurs clients !

  • Impossible de retirer des fonds ?
  • Comptes gérés perdants ?
  • Refus d'enregistrer vos gains ?
  • Professionnel indélicat, injoignable ?

Derniers articles

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter