Quand la mise en garde de l’AMF confirme nos avis d’experts

Le Monde du Trading: toute l'actualité avec Warning Trading avril 18, 2019 08:14 aucun commentaire

Le 27 mars 2019, l’AMF et l’ACPR ont publié « la liste des nouveaux sites identifiés proposant en France, des produits dérivés sur cryptoactifs sans y être autorisés. » Et c’est une liste de sites déjà présents dans nos avis sur les sites suspects. Aujourd’hui, en partageant avec vous cette liste nous voulons faire un bref retour sur ces sites et insister sur la nécessité de s’en méfier.

Une mise à jour sur les sites suspects proposant des produits dérivés sur les cryptoactifs

La mise en garde de l’AMF du 27 mars fait uniquement référence à ces sites qui promettent de vous rendre riche en vous offrant d’investir dans les cryptoactifs. Au cours de nos chroniques antérieures, nous avions déjà eu à analyser chacun de ces sites, avant la publication de ce communiqué qui vient comme confirmer nos appréhensions au sujet de ces différents sites. La vérité est que les cryptomonnaies auront été, notamment en 2018 et dans une certaine mesure maintenant encore, le produit idéal que les escrocs mettent en avant pour voler les personnes désirant investir en ligne. Pour ces sites, mais aussi pour ceux qui proposent l’investissement sur d’autres produits, il y a toujours deux techniques majeures qui sont utilisées :

  • L’appât du gain : un taux de rémunération toujours plus élevé que ce qui est raisonnable, avec des bonus, une promesse d’assurance pour le capital et parfois même la prétention d’avoir remporté des trophées d’excellence. Pour être certains de réussir à faire avaler la pilule, les escrocs font aussi croire que « vos fonds sont gardés dans les grandes banques européennes », ce qui est tout à fait faux. Évidemment le contenu est généralement le même, d’un site à l’autre. Par exemple, le site Falcon-wl.com est une recopie intégrale d’un autre site dont nous avions déjà parlé, Fair-oakscrypto.com. Pour la plupart de ces sites, cependant, il n’y a pas d’offre substantielle, juste des promesses d’une rentabilité largement supérieure au livret A. 
  • L’usurpation de nom. Il faut dire que cette technique s’est surtout répandue à partir du deuxième semestre de l’année 2018. Les escrocs ayant compris que les internautes redoublent de méfiance ont changé de stratégie. Il ne s’agit plus de présenter simplement une firme fictive avec un nom original. Les arnaqueurs préfèrent désormais utiliser le nom d’une autre firme, qui soit réelle et qui soit contrôlée par un régulateur de l’espace UE. Généralement ils se réfèrent aux firmes britanniques régulées par la FCA.

Voici la liste de ces sites :

Les sites de cryptoactifs, mais pas seulement

Au cours de la mise à jour récente de ses listes noires, l’AMF a également mis à l’index plusieurs sites de gestion du patrimoine qui proposent des investissements dans les domaines assez divers, allant du cannabis aux cryptoactifs en passant par le vin et les vaches laitières : pbhinvest.com et abconseils-patrimoine.com. Mais c’est aussi le cas de cheptelepargne.com, le site qui propose l’investissement sur les vaches à lait.

Aujourd’hui nous sommes en mesure de réaffirmer que ces sites sont à éviter, et qu’il ne faut jamais entrer en transaction avec des personnes se réclamant de l’une ou de l’autre entreprise dont le site est cité ci-dessus.

Cet articlé a été écrit par Nicolas Gaiardo

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicités

Offres spécifiques en matière de gestion des litiges dans le domaine de l'investissement et des escroqueries financières.

Découvrir les offres

Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


je vérifie

Votre soutien nous est précieux dans la lutte contre toutes ces arnaques. Warning Trading a besoin de vous.

Contactez Broker Defense

Du lundi au vendredi
de 8 à 11h et de 13h à 17h
09 77 218 278
Appel non-surtaxé. Coût d'une communication ordinaire depuis la France
+33 9 77 218 278
Coût d’une communication internationale depuis l’étranger
Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter