Le premier site d'information dédié aux victimes d'escroqueries financières.

Escroquerie financière

Que faire en cas d’escroquerie financière ?

Malgré les cris d’alarme des autorités compétentes, le nombre de personnes victimes d’escroquerie financière croît constamment. Les faussaires n’éprouvent pas de pitié et ne se donnent aucune limite pour atteindre leurs objectifs. Si vous êtes (ou pensez être) la cible d’une arnaque, vous devez réagir au plus tôt. L’idéal est de vous tourner vers des entités officielles et d’éviter les pseudo-avocats ou des professionnels fictifs qui proposent leur aide qui n’en est pas une. Voici la démarche à adopter en cas d’escroquerie financière.

Les voies de recours en cas d’escroquerie financière

Les escroqueries financières étant légion et de divers types, il est parfois difficile de les identifier avant qu’il ne soit trop tard. Quand cela arrive, il ne faut pas culpabiliser, mais prendre des mesures idoines afin de limiter les dégâts.

Selon les cas, il faudra procéder au blocage de votre carte bancaire ou faire opposition aux chèques émis. Pour cette seconde opération, il faut appeler le numéro spécial du serveur interbancaire : 0 892 705 705. Il est joignable en permanence (24 heures/24 et 7 jours/7). Vous pouvez également appeler le numéro fourni par votre établissement financier lors de votre souscription.

Vous pourrez aussi demander la suspension ou l’annulation des virements et prélèvements. Pour annuler un virement, vous devez vous rapprocher automatiquement de votre banque. Si vous venez de faire l’opération, avec un peu de chance, elle n’aura pas encore été exécutée.

Qu’importe le cas de figure, dès que vous soupçonnez une arnaque, bloquez sans plus tarder vos moyens de paiement. C’est l’un des principaux conseils que l’on retrouve sur le site de l’AMF, www.amf-france.org.

Le dépôt de plainte : l’ultime solution

Lorsque vous êtes victime d’un préjudice, vous devez vous adresser aux autorités compétentes. La procédure est identique à celle qui est enclenchée lorsqu’on vole ou détruit un bien vous appartenant.

Vous pouvez effectuer une déposition en ligne. Selon le Code Pénal, la victime a 3 ans pour porter plainte. À la fin de cette période, son action est frappée de prescription. Le décompte débute à partir du jour où l’escroc est entré en possession du bien ou de la somme. Au cas où le paiement s’échelonne sur un certain temps, le délai commence à partir du dernier acompte versé.

Toutefois, il se peut que la victime ne soit pas en mesure de témoigner pour diverses raisons. Dans ce cas, le délai commence à partir du jour où elle est en mesure de le faire.

L’Autorité des Marchés Financiers

S’il est vrai que l’Autorité des Marchés Financiers est compétente en matière d’escroquerie financière, son intervention se fait dans un cadre règlementaire bien défini. Elle intervient seulement  s’il s’agit d’intermédiaires financiers agréés. Ces derniers doivent avoir l’autorisation de commercialiser les produits financiers proposés en France.

Ce n’est que lorsque ces conditions sont réunies que le médiateur de l’AMF peut procéder au règlement à l’amiable du litige. Il est donc recommandé de s’assurer que votre partenaire d’affaires dispose de toutes les autorisations requises avant d’investir.

S’il s’agit d’un site frauduleux et que vous vous êtes rendu compte de l’arnaque après avoir investi, vous devez impérativement saisir les autorités judiciaires.

La plainte dans le cas d’un litige avec une entité illégale

Dans un tel cas, si le seuil du montant est inférieur à 10 000 euros, vous devez vous rendre au poste de police le plus proche. Si vous êtes victime d’une escroquerie et que vous ne parvenez pas à identifier formellement l’auteur, vous pouvez remplir une préplainte en ligne. Ensuite, vous pourrez vous rendre physiquement au commissariat ou à la gendarmerie.

Si le montant investi dépasse 10 000 euros, adressez-vous directement au procureur de la République du Tribunal de votre lieu de résidence. Vous pouvez également envoyer votre plainte par lettre recommandée avec accusé de réception ou par simple courrier.

Votre plainte doit être détaillée pour faciliter le travail des autorités compétentes. À ce titre, vous devrez expliquer la manière dont vous êtes entré en contact avec le site internet. Par ailleurs, il faudra donner avec précision, le nom de domaine du site incriminé.

En outre, vous devez mentionner dans votre plainte le montant déboursé ainsi que les coordonnées des personnes qui ont collaboré. Vous devez joindre à cela l’ensemble des mails et documents échangés.

Vous avez la possibilité d’utiliser des modèles de plainte avec enquête afin de gagner du temps et d’être certain qu’elle soit complète et détaillée afin que le procureur de la république la prenne en compte.

Cet articlé a été écrit par Nicolas Gaiardo

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous soutenir

Votre soutien nous est précieux dans la lutte contre toutes ces arnaques. Warning Trading a besoin de vous.

Formations

Découvrez notre formation :

Comment éviter les escroqueries financières et faux investissements



inscrivez-vous

Devenez annonceur

Cet emplacement publicitaire est libre.

Si vous souhaitez acheter cet emplacement publicitaire sur notre site. Vous trouverez la marche à suivre dans ce document.
N'hésitez pas à nous contacter pour plus de précisions.

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter