WARNING TRADING rompt ses partenariats publicitaires avec des courtiers

 

Depuis plusieurs semaines, l’industrie du trading pour les particuliers est entrée dans une période de turbulences et de recomposition. Le gouvernement a enfin décidé de réguler cette industrie et de protéger les consommateurs, en commençant par lui interdire la publicité à destination des particuliers. Les courtiers ont réagi immédiatement par des actions de lobbying et de communication. Leur objectif: persuader l’opinion publique et politique qu’ils ne sont pas tous pourris et qu’il existe d’un côté des courtiers voyous et de l’autre des courtiers respectables.

C’est un jeu de dupe car le business modèle de ces courtiers est celui d’un casino. Leur équation économique est simple : les particuliers perdent 9 fois sur 10 et les pertes des clients sont les profits des courtiers. La plupart du temps, l’argent de leurs clients n’est même pas échangé sur les marchés réels. Il reste dans les comptes des courtiers. Et tout cela est parfaitement légal, c’est pour cette raison que les courtiers se défendent systématiquement en mettant en avant la quasi absence de contentieux entre leurs clients et eux.

Ce business modèle est celui de tous les courtiers, qu’ils soient Forex, CFDs, options binaires, qu’ils soient à Paris, Londres, Chypre ou en Israël, qu’ils soient gentils ou méchants, moraux ou immoraux, qu’ils offrent des bonus ou pas… Il n’y pas de courtiers respectables. Il y a seulement des degrés dans l’immoralité et dans l’illégalité. Par exemple, les courtiers chypriotes pratiquent en plus le harcèlement psychologique, trafiquent leurs plateformes de trading, freinent ou rendent impossible les retraits, comptent sur l’épuisement des victimes…

Aucun conseiller financier digne de ce nom n’oserait conseiller à un particulier d’investir dans ces produits. Sauf si votre conseiller financier gagne de l’argent à chaque fois que vous en perdez… Et ces courtiers veulent pouvoir faire de la publicité à destination des particuliers aussi librement que possible. C’est une autre voie qu’il faut privilégier: la protection du consommateur contre des sociétés qui n’ont aucune utilité sociale. Plusieurs pistes doivent être étudiées :

  • L’accès des particuliers à ces sites doit être rendu suffisamment compliqué pour que seuls des traders du dimanche très qualifiés et très aguerris puissent y accéder.
  • Cesser de désigner ces produits comme des investissements, ce sont plutôt des paris, comme les paris sportifs, hippiques etc…
  • L’interdiction pure et simple de certains produits toxiques comme les options binaires.

Warning Trading a longtemps cru qu’il existait des courtiers « respectables » et en conséquence, nous avions développé une activité de certification et accepté de la publicité en leur faveur sur notre site. Aujourd’hui nous y renonçons officiellement car nous avons pris conscience des contradictions de cette position. Au fil de nos publications et particulièrement après les plus récentes, nous avons subi des pressions de la part de courtiers français qui auraient souhaité récupérer notre crédibilité.

Nous renonçons dorénavant à toute publicité ou certification en faveur d’un courtier quelles que soient ses pratiques, sa localisation ou sa nationalité. Ce faisant, nous renonçons à un revenu qui représentait environ 3500 euros par mois. Les particuliers ne doivent pas investir de l’argent dans le Forex ou les options binaires, quel que soit le courtier.

 

Nicolas Gaiardo

Un article de
Nicolas Gaiardo

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


je vérifie

Résoudre un litige

Les courtiers savent profiter de la situation ; la grande majorité d'entre eux gagnent de l'argent sur les pertes de leurs clients !

  • Impossible de retirer des fonds ?
  • Comptes gérés perdants ?
  • Refus d'enregistrer vos gains ?
  • Professionnel indélicat, injoignable ?

Derniers articles

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter