Worldpay AP et AllCharge/AlgoCharge

Le Monde du Trading,WT investigation janvier 8, 2015 16:53 aucun commentaire

 

Un courtier non régulé a besoin de toute une infrastructure pour fonctionner : plateforme de trading, serveurs, site internet, téléphonie sur IP, logiciel de relation client, etc… Tout cela s’acquiert moyennant quelques billets à des entreprises spécialisées. Mais surtout, un courtier non régulé doit posséder un compte bancaire pour recevoir les dépôts de ses clients. Et de préférence, un compte dans une banque de renom car peu de particuliers souhaitent envoyer leur argent dans des paradis exotiques par manque de confiance.

Le secteur bancaire étant très réglementé (vérification des identités, justificatifs, …), ce n’est pas simple. Très souvent le courtier non régulé aura besoin d’un complice à l’intérieur même de l’établissement bancaire pour pouvoir y ouvrir un compte.

 

L’affaire Worldpay AP

Worldpay AP (anciennement Envoy Services Ltd) est un processeur de paiement. Cette société joue le rôle d’intermédiaire financier entre 2 personnes.

C’est le principe des e-wallet comme Paypal, sauf que dans le cas de Worldpay, les montants moyens sont de plusieurs milliers d’euro et tout transite par virement bancaire.

La société Worldpay AP basée en Angleterre (et régulée par le FCA) n’a pas vraiment bonne réputation. Elle trouve sa clientèle dans le secteur des jeux en ligne, casinos, … Elle sert aussi à de petits escrocs (fausses ventes de voiture sur leboncoin, …) à récupérer de l’argent volé.

Baignant dans ce milieu « mafieux », Worldpay a été sollicitée pour faire transiter de l’argent aux escrocs du trading. La société ne pouvait toutefois se permettre de travailler directement avec des courtiers non régulés. Cela aurait été apparenté à un blanchiment d’argent évident.

En 2013, Worldpay conclut donc un partenariat avec un second intermédiaire financier : AllCharge.

 

La blanchisserie AllCharge/AlgoCharge

 

allchargeAllCharge (même compagnie que AlgoCharge, Charge4All, Seroph Limited) est aussi un prestataire de paiement. Cependant contrairement à Worldpay celui-ci n’est supervisé par aucune autorité financière.

AllCharge est une société israélienne utilisée principalement à des fins criminelles. La société est spécialisée dans le trading du Forex et des options binaires et s’adresse aux courtiers non régulés.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, AllCharge ne se cache même pas de ses activités. Vous pouvez d’ailleurs voir sur cette page une promotion de son « Advanced Kit Merchant Account – Direct merchant account for offshore and non-regulated brokers », autrement dit son « kit complet pour les courtiers offshore et non régulés » !

algocharge

C’est ainsi qu’un système de blanchiment d’argent à grande échelle se met en place :

  • Première étape – des particuliers français sont démarchés par des courtiers non régulés. Ils envoient leurs fonds dans des banques européennes : Royal Bank of Scotland, ING, Barclays, …
  • Deuxième étape – ces comptes en banque appartiennent à Worldpay. Ce dernier identifie chaque virement grâce à un système de références et renvoie ensuite l’argent à AllCharge.
  • Troisième étape – AllCharge redistribue les fonds aux différents courtiers non régulés.

Une complicité toxique

 

AllCharge n’a pu travaillé avec Worldpay que grâce à une complicité interne flagrante.

Rappelons quand même quelques basiques :

  • Worldpay en tant que processeur de paiement régulé n’est pas tenu de travailler avec un second processeur de paiement, de surcroît non régulé.
  • Worldpay a l’obligation de vérifier le sérieux de ses clients (procédures bancaires Know Your Customer et Customer Due Diligence).
  • Worldpay est responsable si de l’argent destiné à des courtiers non régulés – blacklistés pour certains par son propre régulateur – sont transférés par son intermédiaire.

Aujourd’hui, tout cela est terminé. Devant le nombre de plaintes croissant, Worldpay s’est vu obligé de rompre son partenariat avec AllCharge. Et lorsque nous demandons un remboursement à Worldpay, nous sommes redirigés vers AllCharge qui bien sûr ne nous répondra jamais.

Guy Douek, chef des fraudes chez Worldpay APC’est M. Guy Douek, chef des fraudes (plus en poste), qui nous écrit cela (il copie-colle la même réponse à toutes les demandes, incapable d’argumenter la moindre accusation que nous lui soumettons).

Il connait bien son sujet : il a travaillé plusieurs années chez SafeCharge, un prestataire de paiement israélien spécialisé dans le trading du Forex et des options binaires. Cela vous rappelle quelque chose ?

Il est temps de sonner la fin de la partie et de payer. Nous demandons désormais à ce que tous nos clients qui ont envoyé de l’argent sur un compte bancaire dont Worldpay était titulaire récupèrent l’intégralité de leur capital sans condition.

Autrement, ce seront les autorités financières anglaises qui vont devoir arbitrer sur nos 300 dossiers : blanchiment d’argent et escroquerie en bande organisée.

 

Nicolas Gaiardo

Un article de
Nicolas Gaiardo

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


je vérifie

Résoudre un litige

Les courtiers savent profiter de la situation ; la grande majorité d'entre eux gagnent de l'argent sur les pertes de leurs clients !

  • Impossible de retirer des fonds ?
  • Comptes gérés perdants ?
  • Refus d'enregistrer vos gains ?
  • Professionnel indélicat, injoignable ?

Derniers articles

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter