Comment les courtiers d’options binaires sont devenus sponsors du football européen

WT investigation février 17, 2015 10:30 aucun commentaire

La Juventus, l’Olympique Lyonnais, le Paris Saint-Germain… Les courtiers d’options binaires colonisent les maillots des équipes européennes de foot. L’idée est née dans la tête d’anciens du sport professionnel. En ciblant les supporters de clubs, ces courtiers se concentrent sur une population plus vulnérable aux jeux d’argent, à laquelle l’industrie du jeu d’argent en ligne avait déjà pensé mais toujours en faisant croire qu’il s’agit d’un investissement financier…

L’histoire nous a été racontée par un ancien salarié d’EZTrader qui témoigne de façon anonyme. L’idée de sponsoriser des équipes de foot serait née dans la tête de son ancien patron, le CEO et propriétaire de ce “courtier” régulé à Chypre, Shimon Citron. Citron a travaillé dans le club de foot d’Hapoel Tel-Aviv1. Familier du sponsoring dans le foot, il aurait pensé aux maillots des joueurs pour faire la promotion de sa propre boite : EZTrader. Cela fait quinze ans qu’il s’est reconverti dans les jeux d’argent sur Internet, avec un autre ancien du sport israélien : Pinhas (Pini) Gershon2. Pini a entraîné Jérusalem, Tel-Aviv ou encore Ramat Gan. Tous les deux ont fondé en 2001 Zone4Play, alors confiné au jeux de casino en ligne, entre l’Angleterre et Israël. 15 ans après, leur collaboration a pris le virage du Forex et des options binaires.

D’anciens entraîneurs israéliens investissent dans les options binaires

Le site de Zone4Play est aujourd’hui aux abonnés absents3. L’entreprise a changé de nom en 2008 et s’appelle désormais WGM pour Win Global Media, avec une branche chypriote pour bénéficier d’une régulation de complaisance et une branche israélienne, pour le back office et les infrastructures réelles. Mais la branche anglaise continue de s’appeler Zone4Play.

15 ans après, WGM peut se targuer de gérer l’un des plus gros groupes d’options binaires et de Forex en Europe4 avec des branches :

  • En Israël pour la maison mère (Win Gaming Media ou WGM ex Zone4Play qui détient toutes les filiales), le back office (WGM Israël) et la plate-forme la plus rentable (EZTD Inc., ex EZtrader Inc.5).
  • A Chypre pour la régulation (WGM Service Ltd, qui s’appelait autrefois Giona trading Ltd) et pour la vente de plate-forme en marque blanche avec la “régulation parapluie” détenue par WGM (EZTD6 à Nicosie)
  • En Angleterre pour les jeux d’argent en ligne, l’activité initiale en perte de vitesse, Zone4play et Gaming Venture Ltd.

 

EZTrader, pionnier du sponsoring

Cet empire du Forex et de l’option binaire possède des marques comme Globaloption (fermé semble-t-il), 888binary, ezinvest ou, bien entendu, le fameux eztrader, de loin sa marque la plus rentable. Il a si bien fait son travail qu’il a eu quelques difficultés avec la pourtant très, très tolérante CySEC au cours de l’année 2014. Sa licence a été suspendue un mois à peine. L’information est reprise par un site qui est tout sauf indépendant d’Eztrader7. Le site www.optionsinfos.com est l’un de ses apporteurs d’affaires. C’est donc lui qui annonce la fin de la suspension d’EZtrader quelques semaines plus tard8.

Avec de tels propriétaires, le sponsoring sportif ne pouvait pas ne pas être choisi comme cible.Les maillots des équipes sont un support classique pour les sites de paris en ligne. Or, pour ceux qui lisent régulièrement ces articles, il est évident que les options binaires ne sont rien d’autre que des jeux d’argent présentés comme un investissement financier. EZtrader est aujourd’hui le courtier qui sponsorise le plus d’équipes de football : l’AS Monaco9 (2015) en France, Tottenham10 (2016) et Everton11 (2015) outre Manche, Wolfsburg et Leverkusen12 (2014) en Allemagne, AIK13 en Suède (2014), Feyenoord aux Pays-Bas, etc.

EZtrader avait compris que les supporters de foot étaient des cibles de choix. Ceux qui vibrent devant un match de foot sont certainement plus vulnérables à la dépendance aux jeux d’argent, qui est le véritable moteur de ces “courtiers”. Plusieurs vont emboîter le pas d’EZtrader.

24Option décroche des partenariats en or

L’offensive la plus agressive est certainement celle de 24option. Il a réussi a nouer des partenariats avec des équipes parmi les plus prestigieuses : la Juventus14 en 2014 et avec l’Olympique Lyonnais15 en 2015. Des panneaux publicitaires sans doute plus chers que ceux qu’a réussi à décrocher EZtrader. Plus fort, 24Option a réussi à embaucher Boris Becker pour vendre ses produits16. Tout cela témoigne de l’énorme puissance financière de 24option qui a porté ces partenariats dans plusieurs spots publicitaires diffusés sur des chaînes spécialisées comme Eurosport.

La mode du sponsoring dans le foot est lancée

Les autres partenariats entre des courtiers et des équipes sont moins massifs mais de plus en plus nombreux. Signalons :

  • Interactive Option, le courtier que possède le Français Michel Teman17 via la société “parapluie” chypriote de services financiers “Pegase Capital Limited”18. Il a décroché en 2015 un encart sur le maillot de l’OGC Nice à coté, par exemple, du site de poker en ligne Winamax.
  • Option Web, le portail d’options binaires de la société chypriote de services financiers Lionsman19 qui a décroché un emplacement sur le maillot du Paris Saint Germain20.
  • Banc de Binary, un courtier chypriote appartenant à une société offshore enregistrée au Belize et qui s’affiche désormais avec Liverpool21.
  • Buzztrade, enfin, le site de l’entreprise chypriote Air Finance Pro, qui a négocié un partenariat avec le FC Porto22.

S’acheter une virginité et cibler des populations sensibles aux jeux d’argent

Pour ces courtiers, la stratégie est double. D’une part, en mêlant leurs noms à des marques de sponsors aussi prestigieuses que Jeep, Hyundai, Adidas, Veolia, Emirates ou Nike, ils s’achètent une image de marque acceptable et acceptée. D’autre part, ils touchent une population qui est plus vulnérable que la moyenne à l’addiction aux jeux d’argent. Une étude de 2006 a montré que 91% des clients de paris sportifs sont des hommes, pour une moyenne d’âge de 31 ans23. Cela correspond manifestement à la cible de ces courtiers. Or, on ne le rappellera jamais assez : les options binaires ne sont pas des investissements financiers, ce sont des jeux d’argent. Ces courtiers jouent sur cette confusion. Ils vous invitent à “trader” sur les marchés financiers pour induire le consommateur en erreur.

Plus grave, pour pratiquement tous les courtiers que nous avons cités, nous défendons des victimes qui sont loin d’avoir des problèmes d’addiction. Dans chaque dossier, les reproches que nous adressons à ces courtiers sont toujours les mêmes : harcèlement commercial, mensonges sur les risques, manipulation des cours, rétention des fonds pour rendre impossible tout retrait, utilisation de fausses identités par les conseillers commerciaux, etc.  24option le sponsor de la Juventus et de l’Olympique Lyonnais ou  sur OptionWeb, qui sponsorise le Paris Saint Germain. Les pratiques des autres courtiers sponsors sont sensiblement les mêmes.

Reste cette question : comment se fait-il que des équipes de football prêtent leur image à des entreprises connues pour être des arnaques notoires ? Nous avons voulu leur poser la question mais à ce jour, aucun ne nous a répondu.

 

Sources :

1. Site officiel du club Hapoel Tel-Aviv F.C. : www.htafc.co.il

2. Article publié sur le site www.globes.co.il : Online gambling technology co Zone4Play heads for AIM

3. Site officiel de Zone4Play : www.zone4play.com

4. Page de l’entreprise Win Gaming Media sur le site listofcompanies.co.in : listofcompanies.co.in/fr/win-gaming-media-inc

5. Page de l’entreprise EZTD Inc. sur le site du New York Times : topics.nytimes.com/top/news/business/companies/zone-4-play-inc/index.html

6. Marques d’options binaires sur le site d’EZTD Inc. : www.eztd.info/#brands

7. Article publié sur le site www.optionsinfos.com : La Cysec suspend la license de WGM services

8. Article publié sur le site www.optionsinfos.com : EZTrader retrouve des couleurs… en 2015

9. Article publié sur le site de l’AS Monaco : EZTRADER devient partenaire de l’AS Monaco

10. Article publié sur le site du New York Times : EZTrader Announces Partnership with Tottenham Hotspur Football Club, England’s Barclays Premier League

11. Article publié sur le site d’Everton FC : Blues Sign Partnership With EZTrader

12. Article publié sur le site www.businesswire.com : Bayer 04 Leverkusen, a Premier Bundesliga Football Team, Joins Forces with EZTrader, Inc., a Worldwide Leader of Online Trading of Binary Options

13. Article publié sur le site de AIK : EZTrader ny officiell partner

14. Article publié sur le site de la Juventus : Juventus agree partnership with 24option.com

15. Article publié sur le site www.capital.fr : SPORTFIVE réunit l’Olympique Lyonnais et 24option.com

16. Article publié sur le site www.financemagnates.com : 24option Signs Sponsorship Deal with Tennis Legend Boris Becker

17. Données WhoIs du site InteractiveOption.com

18. Page « About us » du site de Pegase Capital : www.pegasecapital.com/#my-story

19. Site officiel de Lionsman Capital Markets : lionsmancm.com

20. Article publié sur le site www.forexagone.com : Le broker d’options binaires OptionWeb partenaire officiel du PSG

21. Article publié sur le site www.ecofoot.fr : Comment Banc de Binary active son partenariat avec Liverpool FC ?

22. Article publié sur le site www.ecofoot.fr : Le FC Porto s’engage avec une société de trading

23. Article publié sur le site de L’Express : Jeux de hasard et d’argent. Contexte et addictions

Nicolas Gaiardo

Un article de
Nicolas Gaiardo

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


je vérifie

Résoudre un litige

Les courtiers savent profiter de la situation ; la grande majorité d'entre eux gagnent de l'argent sur les pertes de leurs clients !

  • Impossible de retirer des fonds ?
  • Comptes gérés perdants ?
  • Refus d'enregistrer vos gains ?
  • Professionnel indélicat, injoignable ?

Derniers articles

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter