7 ans de prison requis contre Nadav Bensoussan, le fondateur de France Offshore

Actualité,France mars 30, 2017 08:00 commentaires

L’ancien banquier, Nadav Bensoussan, risque 7 ans de prison et 9 millions d’euros d’amende pour avoir organisé un système d’évasion fiscale et de blanchiment d’argent.

Surnommé « le roi de l’off-shore », Nadav Bensoussan permettait il y a quelques années, à des entreprises et particuliers, de dissimuler plusieurs millions d’euros au fisc. Le Parquet national financier (PNF) requiert aujourd’hui une peine record de 7 ans de prison et 9 millions d’euros d’amende à son encontre. L’homme est également accusé d’avoir entretenu « une clientèle sulfureuse et confidentielle de délinquants financiers ».

Plus de 700 millions d’euros dissimulés au fisc

Nadav Bensoussan, à la tête de France Offshore, aurait permis à plusieurs milliers d’entreprises, commerçants et délinquants impliqués dans toutes sortes d’escroqueries (TVA et taxe carbone principalement), de dissimuler plus de 700 millions d’euros à l’administration fiscale. Le PNF estime qu’il s’agit d’un système de fraude fiscale et de blanchiment d’argent méthodiquement organisé et à grande échelle. En effet, il y a quelques années, l’ancien banquier affirmait avoir créé « le paradis fiscal pour tous » dans les médias. Entre 2008 et 2012, de simples fraudeurs mais aussi toute une « clientèle sulfureuse et confidentielle de délinquants financiers » auraient pu échapper au fisc grâce à ce système. Malgré les accusations de fraude fiscale, escroquerie en bande organisée et association de malfaiteurs, qui pèsent sur lui, Nadav Bensoussan nie les agissements illégaux de certains clients.

Une sanction requise à la hauteur du préjudice

La sanction requise par le Parquet national financier est à la hauteur du préjudice : 7 ans d’emprisonnement et 9 millions d’euros d’amende. De plus un mandat de dépôt a été demandé par la représentante du PNF, Ulrika Delauney-Weiss, c’est-à-dire un emprisonnement immédiat. Le préjudice pour le fisc a été estimé à 300 millions d’euros. Toutefois, Nadav Bensoussan n’est pas le seul à être impliqué. En effet, le Parquet considère qu’une telle évasion fiscale n’aurait pas pu être organisée sans la complicité de la banque lettonne Rietumu. Une peine de 4 ans de prison a donc été requise contre son dirigeant, Alexandre Pankov. Le PNF a requis 18 mois d’emprisonnement avec sursis à l’encontre de Sergejs Scuka, son représentant en France.

Une lourde amende de 90 millions d’euros a été requise à l’encontre de l’établissement France Offshore, soit un peu plus que son bénéfice net. Le manque de coopération de certains pays et la disparition de plusieurs documents stockés sur des serveurs canadiens n’ont pas permis d’évaluer avec précision les montants cachés au fisc français. Le procès de Nadav Bensoussan a débuté le 20 mars 2017 et devrait se terminer le 30 mars prochain.

En France, chaque année, 60 à 80 milliards d’euros sont soustraits au budget public. Si la communauté internationale a commencé à réagir, il reste cependant beaucoup à faire…

Nicolas Gaiardo

Un article de
Nicolas Gaiardo

Dans le même genre

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires

  • pascal le 12 août 2017 at 13 h 44 min Répondre

    tous cela me fait bien rire, le nadav bensoussan il prend des millions, ne paye pas un impôts et se paye le luxe de poursuivre son activité avec ses anciens employés en creant une myriade d autres sites comme sfm offshore, fidusuisse offshore et même sa propre banque brader suasso
    tres fort le bensoussan…

  • Ben mabrouk le 19 août 2017 at 13 h 14 min Répondre

    Ce type fait honte à toute notre communauté juive. Il vaudrait mieux pour lui qu’il ferme ses activités et qu’il s’en aille.
    Lamentable…

  • bret le 28 septembre 2017 at 12 h 49 min Répondre

    bredersuassoscam.com
    après France offshore il récidive avec fidusuisse offshore et créer une fausse banque la breder suasso dont le seul but est de spolier ses clients.
    ils sont partout il fait d abord honte a lui même, a la France et à toutes les communautés


Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


je vérifie

Résoudre un litige

Les courtiers savent profiter de la situation ; la grande majorité d'entre eux gagnent de l'argent sur les pertes de leurs clients !

  • Impossible de retirer des fonds ?
  • Comptes gérés perdants ?
  • Refus d'enregistrer vos gains ?
  • Professionnel indélicat, injoignable ?

Derniers articles

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter