Tacoswap et Cryptaldash : les tribulations de pieds nickelés de la crypto

Crypto-monnaies Philippe Miller Publié le 9 avril 2021 à 13:51    Temps de lecture: 25 min
Tako swap crypto4you CRD Cryptaldash

Depuis novembre 2020 sur les réseaux sociaux : haro sur Cryptaldash (CRD) et Tacoswap ! Ce projet est emmené par Mickalamasse et Amin Larhrib pour lancer le prochain Sushiswap. L’affaire éclate en novembre dernier à l’occasion du black friday organisé par l’équipe pour vendre le fameux token CRD. Des vidéos pointent aussitôt d’étranges manoeuvres alimentées depuis lors par un document anonyme qui démonte point par point ce projet. Nous avons remonté le temps jusqu’aux origines du projet Cryptaldash et Tacoswap.

Une partie de bonneteau organisée par Mickalamasse, Tommaso et Ben CSGO

La petite communauté crypto en ligne désigne l’affaire comme une arnaque à grande échelle. L’affaire commence le 27 novembre 2020. C’est vendredi. Un friday. Un black friday en l’occurence. Un jour choisi par une petite équipe mêlant “ICOfairistes”, apporteurs d’affaires et influenceurs pour lancer une grosse opération marketing visant à inciter les cryptonautes à investir en masse dans le Cryptaldash (CRD), un token ERC20, se présentant comme plateforme d’échange mais surtout d’investissement dans la finance décentralisée lancé le 7 février 2018.

Dans cette vidéo trois influenceurs et/ou apporteurs d’affaire du CRD mettent en scène leur investissement à l’occasion du black friday, pour montrer leur confiance dans le CRD et leur témérité. Mickalamasse filme Ben CSGO et Tommaso en train d’investir chacun 116 et 150 Etherum dans le cryptaldash (CRD).

Analyse critique d’une vidéo postée par Mickalamasse pour faire la promotion du cryptaldash (CRD)

Mais les choses ne vont pas se passer comme prévu. Un internaute remarque des bizarreries. Il creuse. Il vérifie. Et il comprend. Deux jours plus tard, le 29 novembre il publie une vidéo anonyme très factuelle sur la chaine youtube Le GluMou dans laquelle il démontre l’embrouille. L’infographie ci-dessous résume ce qu’il démontre : ce que les deux influenceurs envoient dans le projet de crypto leur a été renvoyé, pour donner l’illusion d’un investissement sincère.

https://youtu.be/GmRovKGpakk
Infographie résumant les mouvements de fonds expliqués dans la vidéo https://youtu.be/GmRovKGpakk

Ce que cette vidéo démontre, c’est que la mise en scène des trois comparses ressemblent trait pour trait à une partie de bonneteau dans laquelle Mickalamasse est le bonneteur et les deux autres ses complices, de faux investisseurs qui n’investissent ni ne gagnent réellement, uniquement pour donner envie à une communautés d’internautes d’investir à leur tour. En coulisse l’argent revient là d’où il vient. A notre connaissance, aucun des trois personnages ne s’est encore expliqué publiquement sur ces faits.

Les excentricités du Cryptaldash pointées du doigt par Monsieur TK

Les 26 et 27 novembre, déjà, un bloggeur crypto, connu et compétent, Monsieur TK, avait publié un article et une vidéo mettant en doute le sérieux technique du projet et l’hystérie d’un “influenceur” du nom de Sebydaddt, sans pourvoir démontrer explicitement la mauvaise foi de ses promoteurs. TK résume toutes les bizarreries du CRD:

  • Le CRD se présente comme le token d’une plateforme d’échange mais aucun échange ne se déroule sur cette plateforme. Le seul canal d’achat de CRD est un groupe Telegram privé détenu par Mickalamasse. C’est probablement pour cette raison qu’ils peuvent prétendre offrir d’importantes réductions pour le blackfriday. C’est contradictoire parce que cela veut dire que l’on ne peut pas échanger ses CRD et que leur prix est fixé arbitrairement.
  • Un milliard de CRD ont été émis par les fondateurs qui ont précisé que ce serait la limite de capitalisation du CRD. Mais TK a remarqué une erreur dans le code source du Cryptaldash qui permet aux fondateurs de créer autant de nouveaux CRD qu’ils le veulent. Or, si l’équipe crée de nouveau CRD, cela diminue mécaniquement la valeur des autres CRD déjà possédés par d’autres.
  • 3 adresses ou 3 personnes différentes possèdent 90% des CRD en circulation. Les autres sont certainement pour une large part les influenceurs et apporteurs d’affaire du projet. Cette position de “market Maker” ne garantit pas la liquidité du CRD. C’est généralement le signe d’une arnaque. Cela veut dire que les tokens sont achetés par les entrants au fondateur du projet. Ce dernier a donc un pouvoir démesuré pour déterminer la valeur du CRD.
  • Les partisans du Projet Cryptaldash justifient ce nom par une filiation avec le projet très connu de crypto Dash. TK a contacté quatre personnes de chez Dash pour vérifier cette info. Aucun d’eux n’a jamais entendu parler du projet Cryptaldash.
  • Le site du projet CRD cumule de nombreuses carences, sauf la partie affiliation. Les réseaux sociaux du projet CRD sont inexistants ou pas mis à jour depuis des années. Dans beaucoup d’arnaques, l’affiliation est hypertrophiée parce que c’est en réalité la seule façon dont des projets gagnent de l’argent, ce qui les apparente à des arnaques pyramidales.
Vidéo postée par Monsieur TK à propos du CRD en novembre 2020

Un internaute reprend toutes les transactions et découvre le pot aux roses

Ces deux critiques très bien argumentées décrédibilisent radicalement le projet Cryptaldash. Elles jettent le doute sur l’équipe qui promeut le projet autour de Mickalamasse. Ces deux publications commencent à faire un bad buzz. Des rumeurs se répandent dans la communauté qui suscitent une fronde chez les investisseurs et une communauté de haters, avec Le GluMou ou Cryptaltrash sur Youtube ou sur Instagram.

Vous en savez plus sur cette entité ou sur cette personne ? Veuillez utiliser ce formulaire pour entrer en contact avec un de nos journalistes, ou si vous avez besoin d'une communication plus sécurisée, contactez-nous à l'aide de l'application Signal +33 6 33 78 33 78. Aucun système n'est sécurisé à 100%, mais Signal peut être utilisé pour protéger votre identité en utilisant un cryptage de bout en bout.

Ce qu’il y a de bien avec la Blockchain, c’est que l’on ne peut rien cacher : tout est traçable et transparent. En analysant la Blockchain, un cryptonaute qui tient à rester anonyme se plonge dans le code et l’historique des transactions initiés par les adresses de Amin (CRD) et Mika (Tacoswap). Il découvre l’envers du décors et l’explique noir sur blanc dans un document de 26 pages qui commence à se diffuser dans la cryptosphère. 

Cryptaldash CRD Tako
Extrait d’un document anonyme qui analyse en profondeur les liens entre les principaux intervenants Cryptaldash et Tacoswap

Ce document va beaucoup plus loin. Il réussit très habillement à:

  • Mettre les noms de Mickalamasse, Tommaso, Marc MMA, Ben CSGO, Amin Larhrib ou encore Laurent Billionnaire (Un influenceur issu de la téléréalités qui a fait fortune dans la vente de paris sportifs) sur les adresses de wallets intervenant le plus souvent sur les CRD.
  • Démontrer qu’environ 15% des Ether de l’un des wallets utilisés par Mickalamasse proviennent de Kuailian, une très probable pyramide de Ponzi. Ces Ethers sont sans doute une rémunération obtenue par Micka en tant qu’apporteur d’affaire chez Kuailian. En effet, des vidéos sur sa chaîne Youtube présentent Kuailian comme une opportunité d’investissement. Par ailleurs, Tommaso a été très actif sur Kuailian et a tenu à jour un site en français à ce sujet. Enfin, sur la page Facebook de Crypto4you, les liens vers Kuailian sont encore visibles.
  • Prouver que le reste des Ethers contenus dans les adresses de Mika ne provient pas du trading ou de l’investissement comme il le prétend, mais des différentes levées de fonds organisées pour TacoSwap. L’argent des investisseurs se retrouve donc dans le portefeuille de Mika, devenu ainsi millionaire en Ether grâce à sa communauté. Ce dernier montre fièrement le contenu de son adresse pour user du biais d’autorité (il dit souvent qu’il faut lui faire confiance sur TacoSwap, puisque, preuve à l’appui, il est devenu millionaire via ses investissements dans l’Ether).
  • Montrer les graves défauts de gouvernance qui entourent le projet CRD, dont Micka a expliqué qu’il devait être supervisé par WACEO. Cette organisation se présente comme une sorte d’organisation non gouvernementale en reprenant un code couleur onusien. Elle est en réalité liée au fondateur des CRD lui-même, Amin Larhrib, sur lequel nous allons revenir.
  • Prouver que le projet d’attaque vampire avec Tacoswap sur le modèle de Sushiswap qui est proposé aux propriétaire de CRD est défectueux et ne peux pas fonctionner, particulièrement parce qu’il n’est pas du tout assez rémunérateur pour attirer assez de participants.

Ni Amin ni Micka n’ont vraiment répondu publiquement à ce document. Micka a balayé très succinctement ces arguments. Amin a reconnu que les attaques vampires ne fonctionneraient peut être pas comme il le voulait. C’est pour cette raison qu’il a voulu changer de stratégie et se concentrer sur des pools de liquidité précises à attaquer. La communauté non éduquée et bercée par les lives de Mika n’a pas compris qu’il s’agissait d’un aveu d’échec. Les personnes averties ont compris.

Voulez-vous être mis en relation avec d'autres victimes ?

Vous êtes victime de TACOSWAP ET CRYPTALDASH et vous souhaitez être mis en relation avec d’autres victimes ? Laissez-nous vos coordonnées en remplissant ce formulaire et vous serez mis automatiquement en contact. Nous mettrons également à la disposition de la police ou de la gendarmerie vos coordonnées si nous sommes sollicités.

Sollicitée pour prendre partie sur le projet, Hasheur, l’un des observateurs référence de la communauté crypto, n’y va pas par quatre chemins: “c’est une merde aussi bien le projet que le mec derrière”.

Capture d’écran d’un échange de tweets dont celui publié par Hasheur le 22 janvier 2021 à propos du projet Cryptaldash et Tacoswap

Le bateau Cryptaldash/Tacoswap a donc beaucoup de soucis à se faire. Et pour comprendre pourquoi il cumule autant d’étrangetés, il nous faut remonter le parcours de ses promoteurs.

Mickalamasse accusé d’arnaque à la fausse vente de maillots de foot

Le plus ardent promoteur du CRD et des tacos, c’est sans contestation possible Mickalamasse, de son vrai nom Michael Gabriel Monteverde. Sur les réseaux, il n’a vraiment pas que des amis. Monteverde est accusé d’arnaque. Il aurait monté une arnaque à la fausse vente de maillots d’équipe de football, via un site dénommé Football Factory Shop (www.football-factory-shop.eu), installé à Chypre et utilisant une adresse de contact Gmail, myfootballbusiness@gmail.com.

Cette histoire a laissé des traces sur les forums de Que Choisir ou Comment ça marche. A notre connaissance. Mickalamasse n’a jamais répondu publiquement à ces accusations et nous ignorons s’il a fait l’objet de poursuites judiciaires ou de condamnation. Rappelons donc qu’il reste présumé innocent de ces accusations.

Football Factory Shop
Capture d’écran d’une discussions entre victimes de Football Factory Shop sur le forum du magazine Que Choisir

Mickalamasse allias Mickael Monteverde raconte sa vie dans différentes vidéo. Il serait né en 1978 et aurait commencé à travailler dans le secteur des fenêtre en aluminium et PVC, au sein d’une entreprise à Clichy. Sauf qu’en trois mois, Micka aurait fait plus de chiffre d’affaire que son patron. Du coup, Micka décide de lancer sa propre entreprise concurrente, “la société européenne d’isolation”.

Nous avons essayer de retrouver cette entreprise dans le registre du commerce et des sociétés. La seule société dont Micka a été le mandataire, c’est une société unipersonnelle qui a depuis lors été radiée des registres. Elle aurait pu lui servir, un temps, à vendre, des maillots de football. Il existe bien une société “européenne d’isolation” Mais elle n’a aucun rapport avec Mickael Monteverde. Ce dernier n’apparait nulle part dans les statuts et elle est représentée par un certain Ibrahim El Hefnawy. Aucun rapport donc.

Mickalamasse-Mickael Monteverde
Capture d’écran des différentes vidéos YouTube dans lesquelles Mickalamasse raconte sa vie

Micka aurait tellement bien gagné sa vie qu’au bout de 6 mois il passait déjà ses vacances dans les Alpes et en Guadeloupe. Et pourtant, Micka raconte avoir déposé le bilan de sa société quelques mois plus tard. Il a 21 ans et comprend que c’est le chiffre d’affaire qui compte, pas le bénéfice… ll projette un temps de se lancer dans le commerce de places de concerts. Un projet mort-né. Il se lance finalement dans le trading et/ou dans la formation au trading.

Trade4You, un site français mais immatriculé à Gibraltar

Il crée donc Trade4you en avril 2017. Sur ses mentions légales, le site prétend appartenir à “VIRGO LTD”, une société immatriculée à Gibraltar. Mais si vous voulez lui écrire, il ne faut pas écrire “VIRGO LTD” sur l’enveloppe mais “Company 119490, madisson bulding, midtown queesway, Gx11 1AA Gibraltar”. “Company 119490“, ça veut dire que Virgo n’est pas physiquement à Gibraltar mais seulement juridiquement. Elle dispose seulement sur place d’une boite aux lettres et d’un représentant qui fait écran, signe et appose leur tampon à la place de ses administrateurs réels. C’est la magie de ce paradis fiscal… “Company 119490“, ça veut aussi dire qu’ils tiennent à être discret…

Capture des mentions légales du site Trade4You

Etrange adresse à Gibraltar. Elle comporte des fautes d’orthographes : Madisson pour Madison, building pour building et queesway pour Queensway. Quand on la google, on trouve tout de suite qu’elle correspond à la Hassans International Law Firm, un vénérable cabinet d’avocat créé en 1939 et qui est pratiquement considéré comme faisant partie du fameux Offshore Magic Circle, c’est-à-dire la liste des cabinets de conseils en évasion fiscale et dissimulation de fortune les plus connus de la planète.

Formateur, apporteur d’affaire et peut-être trader

Trade4you rapporte de l’argent à son propriétaire de trois manières:

  1. En vendant des formations et des conseils de trading à des débutants. Or, le trading pour les particuliers est particulièrement risqué. Il a été prouvé que 9 traders particuliers sur 10 perdent leur argent et n’apprennent pas de leurs erreurs. Et les pertes des particuliers traders sont récupérés par les courtiers. Des sommes cumulées qui dépassent aujourd’hui les 6 milliards d’euros.
  2. En recevant des commissions d’apporteur d’affaire pour deux courtiers, la plateforme isréalo-chypriote issue du monde du jeu d’argent Etoro et le courtier maintes fois condamné FXCM; mais également pour des banques et compagnies d’assurance.
  3. Peut-être en tradant sur les marchés financiers. Mais ça, c’est toujours difficile à vérifier. Surtout depuis que l’affaire Raging Bull  a démontrer que ces gourous travers les réseaux sociaux ne gagnaient en réalité par d’argent avec le trading.

Le story-telling du self-made man Mickalamasse

Qu’il soit (bon) trader ou pas, Mickalamasse est dans tous les cas un as du marketing et du story-telling. Il insiste sur ses origines modestes et sur le mépris qu’il a subi de la part des parvenus. Il flatte la jeunesse et la poignée de jeunes qui l’entourent comme Greg ou Altaz. Ils lui rendent la pareille dans leurs vidéos. Micka suscite maints épigones comme un certain Thomas Lamasse.

Mickalamasse
Capture d’écran prise sur l’un des sites de Mickalamasse

Contrairement aux apparences, Thomas Lamasse n’est pas le fils de Micka. Son vrai nom c’est Thomas Boursin. C’est un jeune passionné de paris sportifs qui a créé son offre de pronostics sportifs, www.thomaslamasse.fr, bientôt accusé d’être une arnaque pyramidale. Le Thomas Lamasse raconte sur son site: “Fin 2017, j’ai rencontré de très mauvaises personnes, avec le fond méchant, et prêtes à tout pour faire de l’argent, je suis malheureusement tomber dans le panneau, trop naïf à ce jeune âge, et du coup fait les mauvais choix”. Impossible de savoir ce à quoi il fait référence exactement. Nous l’avons contacté pour lui demander mais nous n’avons pas obtenu de réponse.

bonus4you.fr
Capture d’écran du site thomaslamasse.fr qui promeut une page d’apporteur d’affaire pour deux casinos en ligne illégaux en France

Nous lui avons aussi demandé pourquoi il fait la promotion d’un site illégal d’apporteur d’affaire pour les casinos en ligne, bonus4you.fr, dont le nom ressemble furieusement au nom du site de Mickalamasse, trad4you.fr. Depuis lors, Thomas a transporté ses activités de pronostiqueurs sur une autre plateforme: pronoclub.fr

www.thomaslamasse.fr Thomas Boursin
Capture d’écran de feu le site de Thomas Boursin: www.thomaslamasse.fr

Mickalamasse aime manifestement mettre en scène sa réussite, d’où qu’elle vienne. Ainsi se filme-t-il en train d’acheter une montre Rolex et dans laquelle il justifie sa démarche: “Je fais pas ça pour susciter l’envie, la jalousie ou quoi que ce soit. J’ai pas besoin d’une montre pour être heureux. j’ai juste envie de donner l’impulsion pour que vous ayez envie vous aussi de vous faire plaisir (…). Je veux juste vous donner envie, de vous dire que c’est possible pour vous aussi”. Super sympa. Merci Micka! Son compte Instagram est à l’encan: plages de rêves, hôtels de luxe, hélicoptère, aéroports, voitures de luxe… Micka étale un lifestyle de trader millionnaire, avec en prime, cerise sur le gâteau, le top du top en matière d’investissement financier sérieux : une promotion par Nabilla.

Novembre 2019, le tournant crypto de Mickalamasse

En novembre 2019, la carrière de Mickalamasse prend un tournant. En témoigne cette vidéo, première d’une longue série d’épanchement personnels. “Envoyer des signaux de trading, au bout d’un moment, ça me fatigue”, commence-t-il par expliquer, avant de promettre à ses auditeurs de leur “expliquer le Développement personnel. Comment croire plus en vous”. (…) “Vous avez juste à vous pencher et l’argent est à votre disposition, parce que quand vous avez arnaqué quelqu’un ou menti, vous mentez qu’une seule fois”. On peut tromper une fois mille personne mais on ne peut pas tromper mille fois une personne, est-on tenté d’ajouter.

Vidéo postée en novembre 2019 par Mickalamasse

C’est à partir de ce moment-là que Mickalamasse se tourne vers les cryptos et commence à s’affairer pour monter un projet sur ce thème. Au milieu de quelques vidéos pédagogiques, il nous emmène à Gibraltar dans des vidéos publiées en mai 2020. Apparait un deuxième larron, un certain Tommaso, que l’on retrouve dans des vidéos de etrad4you. Micka et Tommaso ont rendez-vous dans un cabinet d’avocat et cherchent un logement.

Maître Bernard Rieutord dément travailler avec etrad4you.com

Fin septembre 2019, il crée etrad4you.com, une sorte d’école de trading, soeure jumelle de son site principale trad4you.fr qu’il avait créé en 2017. Etrad4you.com a manifestement été monté à la va-comme-je-te-pousse. Le site est d’assez piètre qualité et il avance le nom d’un avocat parisien, Maître bernard Rieutord. Le juriste serait l’auteur du “module fiscal”. Le site explique que “Maitre riotor vous donneras (sic) la marche à suivre pour la bonne gestion de votre fiscalité afin que vous ne rencontriez aucun problème fiscale (sic)”.

 Maître Rieutord etrad4you.com
Capture d’écran du site etrad4you.com qui présente Maître Rieutord comme formateur

Nous avons contacté Maître Rieutord pour nous assurer qu’il était bien en charge de ce module de formation. La réponse de l’intéressé dément formellement ce que l’on peut lire sur l’article de Mickalamasse:

“Il m’a été demandé de dire quelques mots sur le régime fiscal des personnes procédant à des opérations de Trading. C’est ce que j’ai fait en exposant, dans les très grandes lignes et sans entrer dans le détail, les différents régimes possibles. J’ai fait cela gracieusement en une dizaine de minutes, sans aucune préparation.(…) J’ajoute que je n’ai été (depuis) contacté par personne et que je ne le veux surtout pas”.

Réponse de Maître Bernard Rieutord, que etrad4you.com prétend avoir embauché pour former au cryptomonnaies.

Relancer le token moribond d’Amine Larhrib, le vrai projet de Mickalamasse

C’est probablement à cette époque que Mickalamasse se rapproche d’Amine Larhrib ou Larhrib (on trouve les deux orthographes sur internet) pour reprendre à son compte le projet Cryptaldash, une crypto vivotante. Il conçoivent ensemble le Tacoswap pour relancer la machine.

Amine Larhrib
Capture d’écran du profil Linkedin d’Amine Larhrib

Amine Larhrib est un entrepreneur d’origine marocaine qui a commencé sa carrière au début des années 2000 en travaillant dans des holding financières au Maroc et à Hong Kong. En 2017, il s’installe à Marbella en Espagne et se lance en solo en créant le Cryptaldash ou CRD avec CRD Network et DLTify. Le CRD est un token basé sur l’ether lancé le 7 février 2018. Depuis un lancement en fanfare, le CRD vivote depuis lors à des cours très inférieurs à celui de son lancement. Amine n’a plus tweeté depuis mai 2018 avec son compte personnel.

CRD sur Etherscan
Capture d’écran de la fiche du CRD sur Etherscan

En 2018, il a également créé WACEO.org. Cet étrange site reprend l’iconographie des Nations-Unies et se présente comme une organisation non-gouvernementale prenant position dans les questions de régulation de la finance décentralisée. Seulement, Waceo a toutes les allures d’une coquille vide et faussement indépendante. WAVEO est le nom de l’organisme mis en avant par Mickalamasse dès qu’il est question de réguler et auditeur le projet Cryptaldash et Tacoswap.

Waceo
Capture d’écran de la page d’accueil de Waceo.org

Mickalamasse a donc proposé à Amine Lahrhib de relancer son CRD au moyen d’une campagne marketing agressive et d’un projet d’attaque vampire calquée sur le fameux sushiswap. Le projet prend le nom de tacoswap et l’équipe ne cesse plus de communiquer dessus au moyen d’articles ou de vidéos et surtout d’influenceurs et de groupes de discussion Telegram. C’est dans cette perspective que l’équipe en est venue à lancer en novembre 2020 un “Black Friday”, une offre spéciale de CRD à moitié prix à l’occasion de laquelle un internaute a grillé la supercherie. C’est là que nous en sommes et c’est par là que cet article à commencé.

Prêt à tout pour faire le buzz avec son vieux taco

Depuis lors, Mickalamasse continue d’essayer de rameuter toujours plus d’investisseurs particuliers sur le CRD à partir de son groupe Telegram. Il réussit à faire parler de lui sur quelques médias de seconde zone et compte bien être interviewé par la presse française nationale, comme en témoigne ses derniers tweets.

Capture d’écran d’un tweet de Mickalamasse du 6 avril 2021 dans lequel il appelle la presse nationale à parler de lui et de son projet

Le cours du CRD monte tout doucement mais pas au point de désarmer toutes les critiques qui ont été élevées contre lui et que nous avons évoquées au début de cet article. DLTify, la société qui a créé le CRD recrute depuis Marbella un “French Discord Community Manager for Fintech”.

DLTify, la société qui a créé le CRD recrute depuis Marbella un "French Discord Community Manager for Fintech"
Offre d’emploi émise depuis Marbella pour travailler chez DLTify en tant que “French Discord Community Manager for Fintech”

Un partenariat a également été noué avec une société de marketing du nom de Ubrandify, une société qui propose de booster l’image des marques. La méthode consiste à lancer un concours de posts pour les influenceurs ou apprentis influenceurs qui devrons poster obligatoirement une liste de hashtags (#VideoContest, #Crypto4you, #Tu_Crypto, #DeFi, #TacoSwap, #EthCrdPool et #Ilovetacos et taguer obligatoirement trois comptes Instagrams: @Mikalamasse, @Tu_crypto, @Ubrandify. Le gagnant remporte 100 euros en tacos.

Ubrandify et Taco
Concours de hashtag pour promouvoir le tacoswap

Nous avons sollicité l’équipe Cryptaldash/Tacoswap mais ils n’ont pas souhaiter donner suite à nos demandes d’interview. Une certaine Aléksia Mill nous a répondu au nom de WACEO mais sans pouvoir répondre aux questions posées dans cet article.

Voulez-vous être mis en relation avec d'autres victimes ?

Vous êtes victime de TACOSWAP ET CRYPTALDASH et vous souhaitez être mis en relation avec d’autres victimes ? Laissez-nous vos coordonnées en remplissant ce formulaire et vous serez mis automatiquement en contact. Nous mettrons également à la disposition de la police ou de la gendarmerie vos coordonnées si nous sommes sollicités.

TACOSWAP ET CRYPTALDASH

Philippe Miller

Cet article a été écrit par Philippe Miller
Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Publicités

Du lundi au vendredi
de 8 à 11h et de 13h à 17h
09 77 21 82 78
Appel non-surtaxé. Coût d'une communication ordinaire depuis la France
+33 9 77 21 82 78
Coût d’une communication internationale depuis l’étranger
logo balance ton escroc
Devenez Contributeur - Warning Trading
Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x