Déjà plus de 27 000 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

Nabilla BENATTIA-VERGARA condamnée à 20 000 euros d’amende pour pratiques commerciales trompeuses sur les réseaux sociaux

Nabilla BENATTIA-VERGARA

Le temps de l’impunité est-il terminé ? En infligeant pour la première fois une amende de 20 000 euros à une influenceuse star des réseaux sociaux, la DGCCRF siffle la fin de la partie. Nabilla BENATTIA-VERGARA avait recommandé via son compte Snapchat une société de formation au trading en ligne.

Nabilla BENATTIA-VERGARA, rappel des faits.

Début 2018, Nabilla BENATTIA-VERGARA se lance dans la promotion d’un site de formation dans le trading. En réalité, le site d’un apporteur d’affaire du courtier chypriote Etoro. Nous avions à l’époque publié un article sur cette affaire qui avait fait grand bruit dans le monde du trading. L’influenceuse s’est accoutumée aux placements de produits via ses réseaux sociaux. En contrepartie, elle reçoit d’importants revenues financier grâce à son compte Snapchat suivi par 3.8 millions d’abonnés.

Les followers de Nabilla BENATTIA-VERGARA sont la cible idéale pour ce type de « jeux d’argent ».Elle a donc, sans mesurer un instant les risques encourus pour ses fans, conclu un deal confidentiel avec cette société dirigée par un certain Romain Bailleul basée dans la Principauté d’Andorre. Bailleul plébiscite le trading de longue date.

Vidéo de Nabilla BENATTIA-VERGARA

Cette publicité n’a pas manqué pas d’éveiller l’inquiétude de l’AMF, qui a twitté à son tour en taguant le compte de Nabilla :

#Nabilla Le #Bitcoin c’est très risqué ! On peut perdre toute sa mise. Pas de placement miracle. Restez à l’écart. —

AMF (@AMF_actu) 9 janvier 2018

Un message clair à destination des influenceurs

Une longue enquête de la DGCCRF à pu aboutir au paiement par Nabilla BENATTIA-VERGARA d’une amende transactionnelle de 20 000 euros pour des pratiques commerciales trompeuses relatives à la promotion sur son compte Snapchat d’un site de formation dans le trading. Il s’agit d’une amende record pour ce type de pratiques d’influeuceur. L’objectif de l’autorité public est bien de faire passer un message clair à tous les influenceurs qui privilégient l’argent au détriment d’une certaine obligation prudentielle à l’égard de leurs fans.

Dorénavant, un influenceur ne pourra promouvoir une activité réglementée sans s’assurer d’un certain nombre de vérifications et d’obligations au risque de se voir condamner à une lourde amende. Après Nabilla BENATTIA-VERGARA, nous attendons la suite avec de prochaines condamnations d’influenceurs dans un milieu qui continue à faire de nombreuses victimes.

Nicolas Gaiardo

Nicolas Gaiardo

Nicolas est un journaliste engagé dans la lutte contre les escroqueries financières et passionné du monde de la finance. "Débusqueur" des dernières arnaques astucieuses dans des produits financiers dits atypiques, il se fait un point d'honneur à vous en faire profiter.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Lee

J’ai suivi moi aussi les conseils d’un présentateur bien connu de la télévision française,
lequel a fait la promotion de la vente de diamants en ligne.
Bien sûr j’ai perdu mes economie.
L’affaire est dans les mains d’un avocat depuis mais sans espoir de récupérer un centime.
Bien cordialement et bravo pour votre travail.
MJ

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Toute l’actualité des escroqueries financières, enquêtes, investigations et guides.