Déjà plus de 27 000 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

Décryptage de l’arnaque AI Marketing : notre avis suite à la fermeture

AI Marketing

Un réseau de cashback fait beaucoup parler de lui depuis quelques mois. Comme ses devanciers, AI Marketing prétend générer du cash pour sa communauté grâce au partage d’argent lié aux revenus publicitaires. Mais force est de constater que pas mal de zones d’ombre pèsent sur cette entreprise. Voici notre avis !

Le grand retour des pyramides de cashback

C’est le retour des pyramides de cashback ! Vous souvenez-vous des entreprises Meoclic, Boomdirect ou Profit25 ? Voici la nouvelle formule de revenus passifs : ai.marketing.

Le concept version ai.marketing recèle ses propres particularités.

Ai.marketing disposerait d’un robot extraordinaire capable de scanner le web à la recherche des meilleures formules de cashback, c’est-à-dire de partage de revenus générés par des liens sponsorisés. Autrement dit, quand vous faites un achat sur le web en passant par une publicité (un lien sponsorisé), le site qui met en avant ce lien est payé en retour.

Or, depuis peu, on propose à l’acheteur de partager le revenu avec l’éditeur de la publicité. Une façon d’attirer encore plus de consommateurs en les intéressant à la publicité par laquelle ils passent pour consommer sur internet. C’est ce que l’on appelle le cashback.

En plus de cela, ai.marketing propose une stratégie dynamique pour optimiser les campagnes publicitaires et maximiser les recettes. Grâce à une intelligence artificielle avancée (le robot), ai.marketing analyse les requêtes et les médias sociaux pour trouver les meilleures opportunités.

Qu’est-ce que « acheter des publicités » peut bien vouloir dire ?

Le robot, c’est-à-dire le logiciel d’ai.marketing, suit les tendances des médias sociaux et des requêtes de recherche et prédit la demande future en analysant la dynamique de popularité des mots clés. S’il s’agissait seulement de vendre de l’analyse de tendance, on peut le comprendre. Mais à partir de là, le modèle d’ai.marketing devient plus flou, pour ne pas dire fumeux.

Sur la base de ces tendances, le robot d’ai.marketing sauterait sur ces opportunités pour placer des publicités génératrices de cashback. Des publicités sous quelle forme ? Nous l’ignorons.

Il nous est seulement précisé que “l’équipe marketing commande des publicités en fonction des tendances dans une région particulière en utilisant Google Ad-words, Yandex Direct, les médias sociaux et d’autres plateformes Internet”. Que peut bien signifier “commander des publicités” ?

Peut-être acheter des liens sponsorisés redirigeant vers des plateformes d’achat ? Lesquelles ? Sur Google et d’autres moteurs de recherche ? Ce n’est pas dit. Est-ce qu’un partage de commission à partir de liens publicitaires placés sur Google peut générer de tels revenus ? Certainement pas. Au mieux quelques centimes.

Quelques marques sont avancées sur le site, la plupart inconnues du grand public. Peut-être pour éviter d’attirer leur attention.

Et pourquoi faudrait-il investir pour acheter des publicités ? Ce sont les marques qui achètent de la publicité normalement. Cet argent, à quoi sert-il exactement ? Pas de réponse.

Pour AI.Marketing, Ebay fonctionne en Afghanistan

À noter une bonne nouvelle pour nos amis Afghans, dont le pays vient d’être envahi par les Talibans : le « Répertoire des cashbacks » d’ai.marketing propose près de 91 références disponibles pour l’Afghanistan, parmi lesquelles Ebay ou Alibaba ! Heureux de savoir que les Afghans peuvent de nouveau recevoir leurs commandes sur ces deux sites !

Si Ai.Marketing est une pyramide de Ponzy, tout prend sens

Ce flou sur la destination exacte de l’argent que vous investissez dans la publicité pourrait s’interpréter autrement. Supposons qu’AI.marketing soit une arnaque pyramidale, une société qui propose des campagnes publicitaires en ligne. Avec cette formule, le cashback généré ne sert même pas à optimiser les campagnes publicitaires des entreprises, mais plutôt à payer les clients qui demandent un retrait de leurs fonds pour gagner en crédibilité et attirer de nouveaux investisseurs.

Cette stratégie permet effectivement aux premiers arrivés de gagner de l’argent, ce qui génère un niveau de confiance élevé, considéré comme la publicité la plus efficace. De plus, AI.marketing encourage tous ses clients à devenir parrains et à recruter de nouveaux clients. Il est intéressant de noter que toutes les personnes qui font la promotion de cette société sont elles-mêmes des parrains. Cette situation soulève des doutes quant à la transparence et à l’éthique de cette entreprise.

Par ailleurs, un promoteur de AI.marketing, Julien Roman, compare même cet investissement à Pronoclub ou Antares, d’autres sociétés qui font l’objet d’enquêtes pénales et de nombreuses plaintes. Cette comparaison n’est pas rassurante quant on fait le lien avec la légitimité et à la fiabilité d’AI.marketing.

Mais alors, pourquoi demander un retrait de ses fonds si on peut gagner autant d’argent avec si peu d’investissement ? La plupart des clients choisissent probablement de réinvestir leurs bénéfices afin de minimiser les sorties d’argent et de prolonger l’illusion encore plus longtemps.

Il est donc important d’être prudent et de bien étudier les avis et expériences des autres avant de s’engager dans ce type d’investissement. Un robot ou l’intelligence artificielle peuvent être des outils puissant pour les campagnes marketing, mais il est essentiel de choisir des entreprises fiables et transparentes pour maximiser les profits tout en minimisant les risques liées à votre investissement.

En cas de problème avec AI.Marketing, irez-vous porter plainte à Hong-Kong, Moscou ou Londres ?

Bien entendu, une société aussi profitable n’est pas installée en France et ne dispose d’aucune autorisation d’exercer. En cas de contentieux, les victimes devront aller porter plainte à l’étranger. L’issue d’une procédure judiciaire y sera à la fois bien plus coûteuse et aléatoire.

Et en cas de problème, où devrez-vous porter plainte ?

En Angleterre, où les « opérations » de la société sont confiées à une société qui s’appelle Udmcreators ltd ? Elle a été créée le 11 février 2021 avec 100 livres sterling et son gérant et actionnaire unique est un ressortissant ukrainien du nom de Serhii Briazkalo qui réside à Kiev. Par conséquent, il serait préférable de déposer également une plainte en Ukraine avec l’espoir de localiser Serhii Briazkalo, qui n’a laissé aucune empreinte en ligne.

À Hong Kong, où ai-marketing fait appelle à la technologie d’une société appelée wexford alliance limited ? Cette société a été créée en 2017 et il est impossible de savoir à qui elle appartient, puisque Hong Kong est un paradis fiscal qui autorise l’immatriculation de sociétés-écran.

Ou bien en Russie ? C’est dans ce pays que la « publicité » a été confiée à une société de droit russe, Zarya Ltd, créée avec un peu plus de 1000 euros et installée à Moscou. Son gérant et actionnaire unique semble être un certain Orlov Nikita Konstantinovitch, ayant position de directeur général et joignable grâce à cette adresse mail : dawn77@bk.ru.

Bk.ru, c’est une messagerie comme Laposte ou Yahoo en Russie. On est toujours étonnés quand des employés de sites tels que ai.marketing utilisent des adresses emails qui ne se terminent pas par l’URL de leur entreprise, ici @ai.marketing.

Et ce n’est pas la seule ! Sur le Facebook d’AI.Marketing, on en trouve un autre exemple. Pour contacter ses responsables, il faut écrire à agecsn@gmail.com.

Tellement profitable qu’un client pense aussitôt à une pyramide de Ponzy

En juin 2021, un client d’ai.marketing nous a contactés pour nous parler de ce site. “je sais bien que ça peut être basé sur du ponzi” précise-t-il. “on en est tous conscient mais on gagne très bien”

Voilà parfaitement résumée la spécificité de toutes ces entreprises pyramidales d’investissement. Elles peuvent effectivement rapporter de l’argent à ceux qui investissent dès le départ, avant l’effondrement, qui emportera l’argent des plus tard venus.

Au XXIe siècle, les arnaques pyramidales sont pratiquement devenues des investissements comme les autres. Ca reste une arnaque, mais des investisseurs semblent chercher les prochaines entreprises pyramidales en veillant à n’être ni trop haut dans les étages pour ne pas risquer de se retrouver en prison, ni trop bas, pour ne pas être l’un de ceux qui seront floués au détriment des gagnants… Après moi, le déluge.

L’internaute qui nous a signalé ai-marketing prétend gagner “80% mensuel avec récupération de l’argent sous 2 mois”. Mais depuis juillet, Ai.marketing semble donner des signes d’effondrement. Les profits ne seraient plus versés.

En témoigne cette vidéo d’un bloggeur particulièrement juste et honnête dans son analyse.

Si vous vous retrouviez victime d’ai.marketing, vous trouverez des ressources utiles sur cette page de notre site.

Vous réclamez justice ?
Vous cherchez d’autres victimes ?

AI.MARKETING vous a causé un préjudice, vous considérez que vous êtes une victime et vous cherchez des moyens de vous défendre ? Remplissez ce formulaire pour être ajouté à la liste des victimes de cette arnaque. Vous serez automatiquement mis en relation avec d’autres victimes et vous aurez accès à des offres de services juridiques personnalisées. Si la police ou la gendarmerie nous contactent, nous les mettrons en relation avec vous.

Mise en relation

Pour résumer :

AI Marketing s’est rapidement imposé comme un sujet brûlant dans l’univers du marketing en ligne, promettant de générer des gains via un système de cashback innovant. Cependant, un examen approfondi révèle plusieurs zones d’ombre qui suscitent des inquiétudes quant à la légitimité de cette société et de son modèle d’affaires.

Au cœur de l’offre d’AI Marketing réside un robot – ou marketbot – qui prétend optimiser les stratégies de pubs en ligne pour maximiser le cashback généré par les achats effectués via des liens sponsorisés. Ce concept, bien que séduisant, soulève des questions quant à sa faisabilité et son efficacité réelle, d’autant plus que le modèle économique s’apparente fortement à celui d’une arnaque de type Ponzi ou d’un système MLM (marketing multiniveau), où les gains semblent principalement dépendre du recrutement de nouveaux membres plutôt que de réels investissements.

Les avis sur AI Marketing varient largement, allant de témoignages enthousiastes à des accusations d’arnaque. Les investisseurs potentiels sont attirés par la promesse de retours sur investissement élevés, avec des retraits de dollars supposément faciles et rapides. Néanmoins, la réalité semble différente pour un nombre croissant d’utilisateurs qui rencontrent des difficultés lors des tentatives de retrait de leurs fonds, alimentant les spéculations que la plateforme pourrait être au bord de l’effondrement, à l’instar d’autres systèmes de Ponzi historiquement connus.

Le flou entourant le fonctionnement interne d’AI Marketing, notamment la manière dont les pubs sont achetées et la nature exacte des partenariats avec des plateformes d’achat en ligne, ajoute à la méfiance. L’absence de transparence sur le flux d’argent et l’utilisation réelle des fonds investis par les membres jette une ombre sur la viabilité à long terme de l’entreprise.

En outre, la structure juridique et opérationnelle d’AI Marketing, impliquant des entités basées dans des juridictions étrangères telles que Hong Kong, la Russie, et l’Angleterre, complique davantage les démarches pour ceux qui souhaitent chercher réparation ou déposer plainte. Cela met en lumière les risques associés à l’investissement dans des plateformes en ligne opérant à l’international sans autorisations claires.

En conclusion, bien que le concept de cashback proposé par AI Marketing puisse sembler attrayant, les investisseurs doivent faire preuve d’une grande prudence. L’accumulation d’avis négatifs, les preuves d’un modèle économique insoutenable, et les difficultés liées aux retraits d’argent indiquent que la plateforme pourrait bien être une arnaque sophistiquée. Avant de s’engager, il est crucial de mener des recherches approfondies, de considérer les expériences d’autres utilisateurs, et d’évaluer soigneusement les risques d’investissement dans un système aussi controversé.

FAQ: sur l’arnaque AI Marketing

1. Quels sont les principaux signes indiquant qu’AI Marketing pourrait être une arnaque ?

L’analyse d’AI Marketing révèle plusieurs indicateurs typiques d’une arnaque, notamment le modèle MLM (marketing multiniveau) qui ressemble fortement à un système de Ponzi. Les promesses de gains élevés avec peu d’investissement, associées à un manque de transparence sur le fonctionnement exact du robot marketbot et la stratégie derrière les pubs en ligne, suscitent des doutes. Les difficultés rencontrées par les utilisateurs lors des retraits de dollars accentuent ces inquiétudes, confortant l’avis que la société opère sur des bases peu fiables.

2. Comment fonctionne le système de cashback proposé par AI Marketing et pourquoi est-il controversé ?

AI Marketing prétend générer de l’argent pour sa communauté via un système de cashback lié aux revenus de la pub. Le robot de la plateforme, utilisant l’intelligence artificielle, scannerait le web pour identifier et investir dans des pubs génératrices de cashback. Toutefois, cette stratégie reste floue et suscite la controverse car peu d’informations sont fournies sur la manière dont ces investissements se traduisent réellement par un retour d’argent pour les investisseurs. Ce flou alimente les avis qualifiant la plateforme d’arnaque, surtout en l’absence de preuves concrètes de rentabilité.

3. Que doivent faire les investisseurs en cas de problème avec les retraits sur AI Marketing ?

Les investisseurs faisant face à des problèmes de retraits sur la plateforme AI Marketing se retrouvent souvent dans une situation délicate, d’autant plus que l’entreprise n’est pas basée en France et opère à l’international, rendant les démarches légales plus complexes. En cas de difficulté, il est conseillé de rassembler autant de preuves que possible et de consulter un conseiller juridique. Les victimes peuvent également partager leur expérience en ligne pour alerter d’autres utilisateurs potentiels. L’union des victimes peut également faciliter la mise en place d’actions collectives pour tenter de récupérer les fonds investis.

Philippe Miller

Philippe Miller

Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

PUBLICITÉS

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
fred
Anna

Par contre la page Facebook dont vous parlez ce n’est pas celle de Aim mais juste d’un membres qui fait la promotion.

Sinon il est intéressant de voir certains aspects à travers votre article.

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x