VOTRE ARNAQUOTHÈQUE EN QUELQUES CLICS

Avec internet, les arnaques financières sont entrées dans un âge industriel. Elles emploient des gens très qualifiés et font vivre des milliers de personnes. Des escrocs recherchent les failles dans la loi. Ils repèrent les investissements à la mode. Dans cette rubrique, retrouvez les principaux scénarios d'arnaques.

Accolade

Vous êtes déjà victime d’une arnaque et vous êtes contacté par un policier, un avocat ou un enquêteur qui prétend pouvoir vous aider à récupérer votre argent ? Alors pourquoi commence-t-il par vous demander de lui verser de l’argent ?

Accolade

Une idylle se noue sur internet. Après plusieurs mois d’euphorie, subitement, il ou elle vous demande une grosse somme d’argent pour le ou la sauver d’un péril inattendu.

Accolade

Une technologie qui permet de se passer des Etats, c’est une révolution ! Pour les escroqueries aussi...



Accolade

La formation est un droit mais la plupart des salariés ignorent qu’ils accumulent un capital de droits à la formation sur leur compte personnel de formation. Des escrocs tentent de mettre la main dessus.

Accolade

Les Français sont avides de placements tangibles et rassurants, comme dans l’immobilier. C’est donc un créneau porteur pour les arnaques.


Accolade

Les placements de « bons père de famille » et autres investissements réglementés sont de moins en moins rémunérateurs. Alors beaucoup d'escrocs proposent des investissements séduisants, à « capital garanti » et rémunération élevée.

Accolade

En volant l’identité de quelqu’un ou en se faisant passer pour une société respectable, un escroc abuse bien plus facilement de la confiance de ses victimes.

Accolade

Des produits financiers tellement toxiques et dangereux qu’ils ressemblent à des jeux d’argent très addictifs, comme au casino. Une confusion sur laquelle des escrocs jouent très habilement.

Accolade

Or, diamant, platine, terres rares… Des investissements prestigieux, spéculatifs et atypiques, avec lesquels il est plus facile d’arnaquer des épargnants.

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter