Déjà plus de 27 000 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

Notre avis sur brimob.fr est très négatif…

brimob.fr

brimob.fr commence à faire des dégâts parmi les épargnants français. Nous nous sommes penchés sur son cas.

brimob.fr a été créé il y a seulement 15 jours

Après vérification sur son Whois, nous avons constaté que le nom de domaine ou URL brimob.fr a seulement été créé le 31 octobre 2023. Une date bien trop jeune pour une société proposant de tels services et affichant un nombre de clients aussi important.

Whois du site brimob.fr

Cela signifie que brimob.fr existe depuis 15 jours. Les procédures d’enregistrement juridiques, administratifs et techniques nous semblent bien trop lourdes pour pouvoir prétendre proposer de tels services en étant aussi récents. La date d’expiration du whois, 31 octobre 2024, indique que cette entité n’a pas prévu de durer si longtemps que ça. Un signe de mauvaise augure…

Vous réclamez justice ?
Vous cherchez d’autres victimes ?

BRIMOB.FR vous a causé un préjudice, vous considérez que vous êtes une victime et vous cherchez des moyens de vous défendre ? Remplissez ce formulaire pour être ajouté à la liste des victimes de cette arnaque. Vous serez automatiquement mis en relation avec d’autres victimes et vous aurez accès à des offres de services juridiques personnalisées. Si la police ou la gendarmerie nous contactent, nous les mettrons en relation avec vous.

Mise en relation

Une arnaque au crowdfunding ou financement participatif

vivalto-holding.fr propose un investissement en financement participatif, que l’on appelle crowdfunding en anglais ou encore sociofinancement. Le financement participatif est “un outil de collecte de fonds fonctionnant sur une plateforme internet et permettant à un ensemble de contributeurs de choisir collectivement de financer directement et de manière traçable des projets identifiés”.

Voici le genre de faux projets d’investissements proposés sur ce site.

C’est une transformation de la finance traditionnelle sous l’effet des nouvelles technologie de l’information et de la communication, comparable à ce que l’on peut observer dans d’autres domaines comme les transport ou l’information. Le caractère disruptif du financement participatif corrode les cadres légaux traditionnels de la finance populaire. Il est à la mode. Ses pratiques ne sont pas encore parfaitement établies et stabilisées.

Les épargnants le maitrisent encore mal. Cela crée donc indirectement un effet d’opportunité pour la criminalité organisée. Illustration avec brimob.fr. Un moyen simple de vérifier la régularité de cette offre, c’est tout simplement de consulter la liste des acteurs autorisés à le proposer sur le site de l’AMF. Il ne s’y trouve pas.

Didier Jur démarche des victimes au nom de brimob.fr

Des victimes de brimob.fr ont été démarchées par une personne se présentant comme Didier Jur. Cette personne utilise le 01 84 80 85 23 pour démarcher ses victimes, ainsi que l’adresse mail info@brimob.fr afin d’adresser de la documentation censée convaincre les victimes de placer leur argent. Il s’agit évidemment d’une fausse identité que cette personne utilise pour éviter de devoir répondre de ses actes. C’est une répandue chez les escrocs. Certains usurpent parfois l’identité de vraies personnes pour gagner en crédibilité.

Se connecter sur brimob.fr pour voir son investissement

A ses victimes, brimob.fr envoie un identifiant et un mot de passe, afin qu’ils puissent se connecter sur un espace de connexion privée. Dans cet espace, ils peuvent suivre l’évolution de leur faux investissement. Quoi que d’assez pauvre facture, cet espace personnel renforce chez la victime l’impression d’avoir investi son argent dans une vraie société et que cet argent « travaille réellement ». Autre avantage pour les escrocs, cela évite d’être repéré trop rapidement sur internet.

Interface de connexion privée à brimob.fr

En effet, les informations disponibles sur ces espaces privés ne sont disponible que de la victime et personne ne peut les scruter et les vérifier pour dénoncer les agissement de brimob.fr. Ainsi, brimob.fr ne sera dénoncé comme une arnaque que tardivement, quand des victimes s’en seront plaintes. Dans une arnaque, plus les escrocs mettent de temps avant d’être découverts, plus ils peuvent faire des dégâts avant d’être démasqués.

Blanchiment d’argent via revolut

Il est demandé aux victimes d’envoyer leurs fonds sur un compte bancaire dont le RIB indique qu’il est hébergé chez Revolut.

IBAN du compte sur lequel les victimes doivent virer de l’argent.

En effet, le début de l’IBAN désigne cette banque en ligne.

Code correspondant à Revolut dans l’IBAN.

Des mentions légales pour vous rassurer

Les mentions légales pourtant obligatoires s’avère totalement absentes du site brimob.fr. On les retrouve généralement en bas de page du site internet, le plus souvent à côté des Conditions générales et d’utilisations du site. C’est la loi n°2004-575 du 21 juin 2004 qui impose aux gestionnaire du site internet cette obligation. Ce dispositif a pour but d’identifier le propriétaire d’un site Web.

L’inexistence de ces informations est passible d’un an d’emprisonnement et d’une amende de 75 000 euros. Ce montant pouvant être multiplié par cinq pour une personne morale. Vous imaginez bien qu’une société ayant pignon sur rue ne prendrait pas de tels risques. Seul, des escrocs sans scrupules, cachés derrière leurs écrans peuvent se permettre de ne pas être en règle avec la législation européenne.

Une entité qui ne figure pas dans le registre des agents financiers

brimob.fr est absente des listes noires éditées par les différents gendarmes financiers publics. Est-ce que cela doit suffit à rassurer les investisseurs démarchés par brimob.fr? Non. En effet. Si une entité est inscrite sur une liste noire, cela signifie à coup sûr qu’il s’agit d’une arnaque. Cependant, son absence sur une liste noire ne suffit certainement pas à affirmer qu’il ne s’agit pas d’une liste noire.

Cet argument, parfois utilisé par des escrocs, est irrecevable. En l’occurrence, si brimob.fr n’est pas encore sur une liste noire, c’est très certainement parce qu’il n’a pas encore été signalé à une autorité publique ou pas encore détecté par cette dernière. En effet, d’après nous, brimob.fr est sans aucun doute une arnaque et sera tôt ou tard inscrite sur une liste noire éditée par une administration publique.

L’avis de Warning-Trading: fuyez cette arnaque

Compte-tenu de ce qui précède, aucun doute possible, brimob.fr est une arnaque financière.

L’escroquerie financière en ligne est devenue une industrie florissante et cette entité en emprunte manifestement les modes opératoires: illégalité, tromperie, anonymat, usurpation d’identité… Si vous hésitez à leur faire confiance, passez votre chemin. Et si vous êtes l’une de leurs victimes, vous trouverez des conseils ci-dessous.

Quelques conseils pour les victimes de brimob.fr

Sur notre site, nous avons conçu une page spécialement pour les victimes d’arnaques.

Si vous êtes une victime de brimob.fr, c’est probablement parce que vous avez réagi à une publicité sur internet, en général illégale. Sachez que la plupart du temps, ces publicités ne sont pas publiées par brimob.fr mais par d’autres entreprises frauduleuses qui se sont spécialisées dans la publicité pour des services financiers frauduleux. Vos numéros de téléphone et adresse mails auront sans doute été ensuite vendues à brimob.fr. Il y a donc fort à parier que vous serez de nouveau démarché par d’autres arnaques qui se présenteront sous d’autres noms.

Surtout si vous vous êtes fait avoir une première fois. En général, les escrocs pensent que quelqu’un qui est tombé dans le panneau une première fois est susceptible de se faire avoir une seconde fois. Si vous voulez faire la leçon à ces escrocs, faite semblant de vous montrer intéressés pour obtenir un maximum d’informations sur l’arnaque que l’on vous propose. Ensuite, envoyez-nous ces informations pour que nous écrivions un article à ce sujet.

Attention si vous avez transmis des documents d’identité à brimob.fr. Ce genre d’équipe n’a pas vraiment besoin de ces documents. Ils les demandent pour avoir l’air crédible. Mais il leur arrive de s’en servir ensuite pour usurper votre identité à des fins frauduleuses. Vous devez donc impérativement porter plainte.

Attention! Des escrocs se font passer pour Warning-trading.com

Warning-Trading.com fait régulièrement l’objet d’usurpation d’identité de la part d’escrocs que nos actions et publications dérangent. Ces usurpations d’identité prennent des formes différentes pour nous nuire de plusieurs façons. Pour savoir ce qu’il en coûte de s’en prendre aux escrocs, vous pouvez lire cet article.

Certains escrocs appellent leurs victimes en se faisant passer pour Warning-Trading.com pour leur faire croire que nous sommes une agence de récupération de fonds. Certains réussissent à faire payer leurs victimes une deuxième fois en leur faisant croire qu’ils ont les moyens de récupérer leur argent. C’est ce que l’on appelle la “retape”, l’ “arnaque à la récupération de fonds”, les “recovery room” ou encore l’ “arnaque dans l’arnaque”. Donc si quelqu’un vous contacte de cette manière, ne donnez pas suite. C’est une arnaque. Nous sommes un site de presse qui se rémunère essentiellement par la publicité. Quand nous contactons des victimes, c’est toujours pour écrire des articles.

Philippe Miller

Philippe Miller

Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

PUBLICITÉS

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Warning Trading - enquêtes, investigations et guides

Toute l’actualité des escroqueries financières, enquêtes, investigations et guides.