locaux historiques Warning Trading

Lexique des arnaques et des escroqueries

Retrouvez tout le vocabulaire des arnaques et des escroqueries dans ce lexique.

D’ “arnaque aux sentiments” à “Arnaque au président”

Arnaque aux sentiments ou romance scam: consiste à nouer une idylle avec quelqu’un et à mettre subitement en scène un besoin pressant d’argent à la suite d’une calamité subite. Ces escroqueries existent depuis longtemps mais elles ont pris des proportions considérables avec l’arrivée d’internet et des réseaux sociaux, qui permettent à des escrocs d’accéder à un nombre décuplé de victimes potentielles et de scruter leur intimité afin de calibrer leur approche.

Arnaque à la rénovation énergétique: travaux de rénovation énergétique mal réalisés, trop chers ou vendus de façon illégale qui ont pris un caractère d’arnaques systémiques et massives au mi-temps des années 2010 pour profiter de l’effet d’aubaine (voir ce mot) criminel suscité par d’importantes subventions publiques à la rénovation. Les entreprises qui ont pratiqué ces arnaques ont notamment démarché des victimes qui ont répondu à des publicités illégales (voir « lien sponsorisé »).

Arnaque à l’abonnement caché: arnaque dans laquelle la victime souscrit un abonnement à paiement récurrent et automatique, qui se présente comme économiquement très avantageux alors qu’il s’avère en réalité très onéreux et suivant une procédure d’abonnement opaque et trompeuse dans laquelle la victime se retrouve généralement juridiquement engagée passivement, en ne manifestant pas son refus du service proposé.

Arnaque à l’irlandaise: généralement sur une aire d’autoroute, une famille anglophone, en apparence riche, aborde sa victime en prétendant s’être fait dépouiller de tout moyens de paiement pour lui demander une aide financière contre promesse de remboursement. Mais cet argent ne sera jamais remboursé.

Arnaque au Compte Personnel de Formation: récupération frauduleuse par démarchage des droits à la formation accumulés par les salariés en France. La fraude peut consister soit dans les pratiques commerciales d’entreprises de formation qui démarchent des salariés soit dans l’usurpation de l’identité de salariés afin de les inscrire malgré eux à des formations et d’en récupérer le prix. Dans ce dernier cas, les escrocs démarchent des salariés qui n’ont pas créé de compte de formation pour récupérer leur numéro de sécurité sociale puis usurper leur identité en le créant à leur place et disposer de leur capital de droit à la formation.

Arnaque au numéro surtaxé: arnaque généralement informatiquement automatisée dont le scénario vise à obtenir de la victime qu’elle appelle un numéro surtaxé le plus longtemps possible en lui faisant espérer un bénéfice prétexte afin que l’escroc récupère l’argent généré par le recours à ce numéro surtaxé. L’arnaque au numéro surtaxé permet à un escroc de récupérer de petits montants sur chaque appels mais de les décupler grâce à l’automatisation informatique qui permet de massifier des appels. L’intérêt de cette arnaque, pour des malfaiteurs, tient au fait qu’elle rapporte beaucoup d’argent en faisant un grand nombre de victimes dont les préjudices sont généralement tellement faibles que très peu d’entre elles vont se donner la peine de signaler l’arnaque ou de porter plainte, et donc pousser les autorités publiques à intervenir. Parmi les scénarios les plus fréquent, le SMS d’un livreur qui vous demande de le rappeler pour récupérer un colis ou encore un appel en absence, éventuellement avec un message laissé par quelqu’un qui vous demande de le rappeler. Voir « pondeuse d’appel ».

Arnaque aux bitumeurs (anglais): escroquerie d’origine anglaise dans laquelle de faux ouvriers proposent à des particuliers de couler à leur domicile le reste de goudrons en surplus sur un chantier. Mais soit le goudron est de mauvaise qualité soit la somme réclamée ensuite est excessive.

Arnaque au “billet oublié” au distributeur automatique: arnaque consistant à faire croire à quelqu’un qui vient de retirer de l’argent à un distributeur qu’il ou elle a oublié un billet pour l’inciter a vérifier sur le distributeur qu’il n’y a pas de problème sur son compte. Cela permet à l’escroc de mémoriser le code personnel de la victime puis dérober la carte bancaire.

Arnaque au président ou Faux ordres de virement international (FOVI): consiste à obtenir un virement bancaire de la part d’un dirigeant ou d’un subordonné en lui faisant croire que ce virement correspond soit à une opération légitime ou légale, soit à une opération validée par ses supérieurs hiérarchiques. Gilbet Chikli est connu pour avoir beaucoup pratiqué l’arnaque au président. Il se serait fait passer pour Jean-Yves Le Drian pour contacter des chefs d’Etat africains. En France, près d’une entreprise sur deux a été fait l’objet d’une tentative d’arnaque au président

De “Biens divers” à “Brouteur”

Bien divers et placements atypiques: catégorie d’investissement correspondant historiquement à tous les investissements sur des actifs qui ne faisaient pas l’objet d’une régulation particulière (vin, manuscrits, pierres précieuses, voitures de collection, forets, cannabis, conteneurs, parkings privés, EHPAD, oeuvres d’art…). Compte tenu de leur faible réglementation et de la difficulté des les évaluer à un prix de marché, ces actifs ont plus que d’autres fait l’objet d’escroqueries. A la suite de l’affaire récente la plus retentissante, l’affaire Aristophil, la loi Sapin II a institué le statut légal d’ “offres d’investissement en biens divers”, obligatoire pour proposer ce type d’investissement. Les entreprises disposant d’un droit de proposer ces placements font l’objet d’une liste limitative. Retrouvez une vidéo pédagogique qui explique pourquoi ce type d’investissement fait souvent l’objet d’arnaque.

Blanchiment d’argent sale: consiste maquiller l’origine frauduleuse de sommes d’argent pour faire croire que cet argent a été obtenu de façon légale. Les techniques de blanchiment sont nombreuses et variées: Schtroumpfage ou smurfing, compensation internationale, corruption de banquier, transferts internationaux de petits montants, achats de biens en cash, gains aux jeux d’argent…

Boiler Room: nom donné à un call-center illégal dont les téléconseillers appellent des victimes sans leur consentement pour leur proposer un premier faux investissement qui s’avère rapidement et virtuellement très rentable, afin de gagner leur confiance et de leur proposer de réinvestir plus d’argent dans d’autres faux investissements (voir quelques exemples détaillés par la FSMA belge).

Bonneteau: arnaque attestée dès le 14e siècle en France impliquant impliquant des complices et organisée autour d’un jeu d’argent truqué. Il se pratique généralement avec trois cartes retournées et manipulées, deux noires et une rouge. Le maître du jeu propose à la victime de miser pour deviner laquelle est la rouge. Il fait d’abord gagner facilement des complices pour donner l’impression de gains facile à des victimes. Mais quand la victime mise, il manipule différemment les cartes pour tromper ce dernier (plus d’infos).

bonneteau
Exemple de partie de bonneteau

Book A et Book B: dans les sites de trading ou courtiers, des employés sont chargés d’étudier la façon de trader des clients afin de les ranger dans le book A ou le book B. Les traders du book A vont être considérés comme performants et le courtier va aller chercher une contrepartie sur le marché international et ne se rémunérer qu’au moyen de commissions. Les traders du book B vont être considérés comme généralement perdants et le courtier va prendre lui-même la contrepartie pour empocher les pertes de ses propres clients. Une étude de l’AMF a montré que les traders particuliers perdent 90% du temps. Il est donc probable que les courtiers récupèrent 90% des pertes de leurs clients. Cela crée un puissant conflit d’intérêt et rapproche le trading pour les particuliers des jeux d’argent. Chez un courtier, le bureau dans lequel on décide de placer un client sur le book A ou le book B s’appelle le “dealing desk” (voir No dealing desk)

Brouteur: mot inventé dans les cybercafés d’Abidjan pour désigner un escroc sur internet, particulièrement dans les arnaques aux sentiments (voir cette expression).

De “Cavalerie” à “Croque-escrocs”

Cavalerie: système dans lequel sont perpétuellement contractés de nouveaux emprunts pour rembourser les emprunts passés. Mécaniquement, les intérêts payés avec les nouveaux emprunts obligent à contracter des emprunts toujours plus importants et à gonfler cette dette. Ce système s’écroule quand il devient impossible d’obtenir un nouveau prêt pour rembourser les prêts passés. Mettre en place un système de cavalerie nécessite généralement de contourner les processus administratifs permettant de vérifier la solvabilité d’un emprunteur, ce qui peut nécessiter la commission d’autres délits permettant d’afficher une fiction de respectabilité et de solvabilité.

Courtier régulé ou site de trading régulé: désigné les offres de trading à destination des particuliers qui disposent d’une autorisation d’exercer délivrée par un État par opposition aux sites de trading qui proposent des services de trading sans la moindre autorisation et s’apparentent a priori à des arnaques. Parmi les courtiers régulés, il faut distinguer les sites de trading qui se prévalent d’autorisations d’exercer délivrées par des juridictions de complaisance (paradis fiscaux tels que le Vanuatu ou Saint-Vincent-et-les-Grenadines), alors même que ces agrément ne donnent en réalité pratiquement pas de droit de proposer ces services, et certainement pas dans un pays membre de l’Union européenne tel que la France. Il faut également distinguer les sites de trading installés dans un pays membre de l’Union européenne, essentiellement Chypre. Ces courtiers arrivent en tête des signalements auprès de l’AMF. Ils ne respectent généralement pas les règles de protection des épargnants dont ils récupèrent en pratique les pertes. Ils sont protégés par le laxisme du gendarme boursier chypriote, la Cysec pour dissuader leurs victimes de se plaindre devant la justice et préférer éventuellement des remboursements partiels.

Croque-escrocs ou brouteur de brouteurs: personne qui se fait passer pour une victime potentielle d’escroc uniquement pour lui faire perdre son temps et éventuellement son argent. C’est dans les arnaques aux sentiments que l’on trouve le plus de chasseurs d’escrocs. Mais il en existe ailleurs, par exemple dans les arnaques au trading.

De “Dolphin attack” à “Escroquerie en bande organisée”

Dolphin attack ou attaque par ultrasons: pratique de hacking consistant à pénétrer des réseaux informatiques en s’adressant par des messages en ultrasons inaudibles de l’oreille humaines à un assistant vocal pour en prendre le contrôle à l’insu de son utilisateur attitré.

Doxxing: divulgation de données personnelles dans le but de nuire à quelqu’un. S’apparente au cyberharcèlement généralement pour des motifs de vengeance, soit dans un but militant. Warning-trading.com fait l’objet de semblables campagnes.

Effet d’aubaine: variété particulière d’effet pervers résultant d’une disposition juridico-administrative créant indirectement et involontairement une opportunité criminelle ou immorale. Parmi les nombreux exemples, citons les subventions à la rénovation énergétique, le secret bancaire, le refus d’un pays d’extrader ses nationaux ou encore le passeport financier européen.

Escroquerie à la carte cadeau: tentative de phishing sous prétexte d’une réduction commerciale.

Escroquerie en bande organisée: « tout groupement formé ou toute entente établie en vue de la préparation, caractérisée par un ou plusieurs faits matériels, d’une ou de plusieurs infractions » (article 132-71 du code pénal).

De “FOMO” à “Fraude à l’encaissement de chèque”

FOMO, fear of missiong out, “peur de rater quelque chose”: syndrome psychologique d’angoisse généré par la peur constante de manquer une nouvelle importante ou de ne pas participer à un événement social. Ce syndrome a été observé chez les usagers des réseaux sociaux. Il est apparenté à l’angoisse de passer à coté d’une opportunité de gains dans les jeux d’argent qui est un des leviers de l’addiction. Le FOMO est utilisé par les escroquerie pour recruter de nouvelles victimes.

Formjacking: piratage de formulaires en ligne pour récupérer des données personnelles.

Fraude 4-1-9 ou arnaque à la nigériane: un escroc annonce à sa victime la réalisation d’un important gain à venir pour le versement duquel il lui est nécessaire d’obtenir d’elle un versement d’une somme d’argent et/ou des informations personnelles exploitables par l’escroc au détriment de sa victime. Les scénarios inventés et invoqués varient à l’infini: loterie, offre d’emploi, matériel électronique à bas prix, oeuvres d’art, crédit… “4-1-9” renvoie à un article du code pénale nigérien interdisant ces pratiques.

Fraude à la TVA et Caroussel à la TVA: consiste à acheter sans TVA des marchandises dans un pays membre de l’Union européenne et à les revendre dans un autre pays membre avec la TVA mais sans reverser la TVA aux fisc pour empocher le montant correspondant à cette TVA. On parle de carrousel (manège) quand ces transactions deviennent systématiques, régulières et fictives. Très pratiquée à ses débuts sur des biens à haute valeur ajoutée comme des téléphone portable, cette arnaque a culminé avec la fameuse arnaque à la taxe carbone quand elle a concerné non plus des biens physiques mais des droits d’émissions de CO2 achetés et revendus dans l’Union européenne pour des montants évalués à plusieurs centaines de millions d’euros, voire plusieurs milliards d’euros.

Fraude à l’encaissement de chèque: escroquerie dans laquelle un escroc convainc sous des motifs divers une victime d’encaisser un chèque sans provision ou faux et de lui en virer aussitôt le montant. Sur un compte bancaire, l’encaissement de chèque est en réalité une avance dans les premiers jours, jusqu’à ce que la somme soit effectivement transférée du compte débiteur. Ce laps du temps permet de monter ce genre d’arnaque dans laquelle la victime se rend compte de la supercherie quand le chèque est “désencaissé” de son compte bancaire tandis que le virement demeure et ne peut plus être rappelé.

De “Gamification” à “Lien sponsorisé”

Gamification du trading et de la finance: désigne la convergence amorcée par les offres d’investissements spéculatifs à destination des particuliers vers le monde des jeux sur ordinateur et des jeux d’argent depuis les années 90. La gamification du trading résulte à la fois de la dérégulation des services financiers qui a rendu possible l’accès du grand public à des outils hyper risqués autrefois réservés aux professionnels ainsi que du développement d’une offre d’accès en ligne à ces outils sur un mode inspiré des jeux d’argent sur internet dans lesquels les investisseurs perdent presque systématiquement leur argent. La gamification rappelle qu’il n’y a pas à priori de différence entre pari boursier et pari pour de l’argent. En France, le code civil a d’ailleurs réglé les deux de la même manière avant de détacher les paris boursiers à la fin du XIXe siècle.

Gérant de paille, homme ou femme de paille, prête-nom: personne généralement insolvable louant son identité, généralement contre rémunération, pour la création et l’administration d’une société en exécutant les ordres de gérant de faits, qui cherchent de cette façon à dissimuler leur participation à une activité, généralement parce que celle-ci est frauduleuse, pour éviter une mise en cause judiciaire. Illégale à plusieurs titres dans les pays de l’OCDE, la gérance de paille est généralement légale et institutionnalisée dans les paradis fiscaux pour permettre la dissimulation d’activités considérées comme frauduleuses dans les pays où la gérance de paille est prohibée. Voir mule bancaire.

Grivèlerie et resquille: consiste à profiter d’un service avec l’intention de ne pas le payer. Par exemple, passer commande au restaurant en prévoyant de partir sans payer l’addition.

Homme ou femme de paille: voir gérant de paille.

Jackpotting: piratage de distributeurs automatiques de billets.

Legal entity identifier ou LEI: système universel d’identification unique des entités juridiques commerciales ou entreprises. Ce projet international est en cours de développement. Sa première évocation a été faite au G20 de 2012, à la suite de la faillite de Lehman Brothers en 2008 et dont certaines filiales s’était avérées très difficile à identifier alors qu’elles ont contribué à la faillite de cette banque (pour plus d’informations).

Lettre de Jérusalem: cette arnaque s’est développée à la suite de la Révolution française, dont elle tente d’exploiter les conséquences sociales. Un escroc adresse une lettre à un notable fortuné en se faisant passer pour le valet d’un aristocrate ayant fui la Révolution. Dans sa fuite, le noble aurait réussi à dissimuler une partie de sa fortune. L’auteur de la lettre dispose d’un moyen de retrouver ce bien mais en est empêché par une cause indépendante de sa volonté. Il propose donc au destinataire de la lettre de lui venir en aide pour débloquer sa situation et partager le trésor qui ne manquera pas de cette manière d’être retrouvé. Et pour cela, l’auteur de la lettre demande à son destinataire de lui envoyer de l’argent, qui sera le produit de cette arnaque. Cette escroquerie est décrite par Vidoq en 1836 dans son ouvrage intitulé “Les Voleurs”. Ces lettres étaient massivement envoyées par des prisonniers, incarcérés notamment à la prison de Bicêtre. Or cette prison était bordée par la rue de Jérusalem, qui donna son nom à cette arnaque.

Lien sponsorisé: type de publicité aujourd’hui dominante sur internet. Le lien sponsorisé est une URL (adresse d’un site internet) qui permet de générer des statistiques à chaque fois qu’un internaute a cliqué dessus. Ces statistiques permettent ensuite à l’annonceur de rémunérer le support qui publie cette publicité, non plus en fonction du nombre d’affichage, comme dans la publicité classique (bannières, affiches ou spots…) mais en fonction du nombre de clics sur ce lien. Pour les liens sponsorisés les plus rémunérateurs, le support peut même toucher une commission quand un clients à ouvert un compte ou effectué un achat en cliquant sur ce lien. Cette commission peut dans certains cas être un pourcentage fixe des gains réalisé par l’annonceur grâce à ce système. Les liens sponsorisés sont aujourd’hui massivement utilisés dans les arnaques sur internet pour recruter des victimes parce qu’ils permettent de contourner les lois sur la publicité. (Plus d’infos)

De “MLM” à “ORIAS”

Marketing Multi Niveau ou MLM ou marketing relationnel: technique de vente originale, absolument légale et basée sur la vente par des personnes physiques dans des cercles relationnels personnels sans aucune boutique physique. Dans les MLM, les vendeurs vendent à leurs proches et peuvent recruter leurs proches pour en faire à leur tour des vendeurs et toucher des commissions sur les recrutements et les ventes de leurs recrues. Le MLM permet de faire des économies drastiques sur le stockage et la publicité et donc de proposer des biens à des coûts plus faibles. Le MLM a été massivement popularisé par la marque de boites en plastic Tupperware après-guerre en proposant à des femmes au foyer de devenir représentantes de la marque auprès de leurs cercles intimes. Bien qu’il ne soit pas à priori illégal, le MLM a mauvaise réputation. C’est d’une part parce qu’il a été très vite adopté dans des milieux présentant une cohésion et une identité très forte, voir marginaux ou sectaire (pentecôtistes, bien-être, développement personnel…). Et c’est d’autre part parce qu’il se déploie d’une façon qui permet de le détourner très facilement en vente pyramidale (voir ce mot). (Pour en savoir plus)

Tupperware MLM
Tupperware est la marque qui a popularisé le MLM

Market maker ou teneur de marché: désigne des sites de trading ou courtiers qui peuvent prendre la contrepartie des positions prises par leurs clients plutôt que d’aller chercher une autre contrepartie qu’eux-même, c’est-à-dire d’exécuter les ordres de leurs clients sur le marché international. Par exemple, un client prend une position en pensant que le dollar va prendre de la valeur sur l’euro. Si le courtier pense que ce trader a raison, il va chercher une contrepartie à cet ordre, soit parmi ses propres clients, soit sur le marché international. Mais si ce courtier pense que le trader a tort, il peut prendre lui-même la contrepartie pour encaisser la perte du trader. Ce mécanisme rapproche les sites de trading des casinos, où la banque ramasse les pertes des joueurs. Le market making est rendu possible par le fait que sur ce type de marchés, comme le forex, il n’existe pas de bourse centralisée comme pour le marché action qui joue le rôle de market maker neutre qui a le monopole de l’organisation du marché et trace toutes les transactions. Sur un marché comme le forex, n’importe qui peut créer sa propre bourse d’échange et ainsi devenir market maker. Une étude de l’AMF a montré que les traders particuliers perdent 90% du temps. Il est donc probable que les courtiers market maker récupèrent 90% des pertes de leurs clients. Cela crée un puissant conflit d’intérêt et rapproche le trading pour les particuliers des jeux d’argent. (voir Book A et Book B). En pratique, tous les sites de trading sont market maker. C’est l’essence même de ce business: récupérer les pertes des clients. Le plus connu des sites de trading, FXCM, a été lourdement sanctionné pour avoir fait croire qu’il ne recourait pas à cette pratique.

Mugu: mot originaire d’un dialecte d’Afrique noire désignant la victime d’une escroquerie. Très employé par les escrocs à la romance. (voir brouteur).

Mule bancaire: personne prêtant son identité dans l’ouverture de comptes bancaires ou l’utilisation de services financiers afin d’évacuer de l’argent sale et de le blanchir. C’est l’équivalent d’un homme ou d’une femme de paille utilisé pour créer des entreprises fictives mais appliqué à la création de comptes bancaires.

No dealing desk: se dit d’un courtier qui n’est pas market maker (voir ce mot), le dealing desk étant le bureau d’un courtier où l’on décide de placer un client dans le book A ou le book B (voir cette expression).

ORIAS ou Organisme pour le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance: comme son nom l’indique. On retrouve sur ce registre les Organisme pour le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance (IOBSP ou IOB), les CIF ou Conseiller en investissements financiers, les IFP ou Intermédiaire en financement participatif et les CGP ou Conseiller en investissements financiers. Pour ces différents intermédiaires, l’inscription à l’ORIAS est obligatoire.

De “Page de capture” à “Pyramide de Ponzy”

Page de capture: C’est une page internet qui sert d’une part recueillir des données personnes permettant ensuite à des escrocs de démarcher des victimes et d’autre part à protéger l’identité des escrocs quand ces derniers cherchent à recruter des victimes. Quand elle sert à des escrocs, une page de capture est généralement anonyme et il est pratiquement impossible de retrouver l’identité de la personne qui l’a mise en ligne. Exemple type: une victime tombe sur une publicité dans la presse ou sur les réseaux sociaux, elle clique et il est redirigé vers une page de capture sur lequel elle remplit un formulaire avec ses coordonnées personnelles. Elle va être démarchée par des escrocs sans savoir que ces derniers ont eu ses coordonnées par cette publicité et cette page de capture. Par exemple, il a été prouvé que le site de trading Alvexo a obtenu des coordonnées d’investisseurs via des publicités illégales usurpant l’identité de célébrités.

Exemple de site de capture: un formulaire illégal proposé par un site également illégal, dont le propriétaire est impossible à retrouver

Phishing ou hameçonnage: technique de récupération de données personnelles. Elle consiste à tromper la confiance d’une victime en reproduisant le site internet et/ou le mail d’une institution familière de la victime afin qu’il y inscrive des informations personnelles (login, mot de passe, carte de crédit, pièces d’identité…) qui permettront ensuite d’être utilisé dans des activités malveillantes (vol d’argent, usurpation d’identité pour demander un crédit, piratage d’un ordinateur pour en faire un “botnet”…

Piège à clics, attrape-clics ou clickbait en anglais: publications dont le contenu est conçu pour attirer un maximum de trafic afin de générer des revenus uniquement publicitaires (par opposition, par exemple, à des publications vendues à leur lecteur). Le terme désigne surtout une tendance poussée à l’extrême, au moyens de contenus racoleurs, sensationnels, émotionnels ou mensonger au détriment de la qualité et de l’exactitude. On parle également de façon vulagaire de pute à clics ou putaclic. Les publicités pour les arnaques, généralement illégales, utilisent fréquemment ce mode de communication par des promesses de rendements intenables. Voir aussi Publicité native, liens sponsorisé et page de capture.

Pondeuse d’appels ou de SMS: logiciel permettant de générer aléatoirement ou suivant certains paramètres des numéros de téléphone et des appels téléphoniques. L’utilisation d’une pondeuse d’appels est toujours illégale sauf si elle n’appelle ou n’envoie de contenus qu’à des numéros ayant préalablement consenti à cet usage. Les pondeuses d’appels sont généralement utilisées dans les arnaques aux numéros surtaxés (voir cette arnaque).

Poursuite-bâillon ou “poursuite stratégique contre la mobilisation publique”: procédure judiciaire visant, non pas à gagner un procès mais à intimider ou assécher financièrement un titre de presse, un groupe militant ou politique ou des victimes afin de les dissuader de poursuivre leur action. Il s’agit donc d’un détournement de l’objectif premier des voies légales, le plus souvent des actions judiciaires en diffamation. Pour plus d’informations. Un exemple personnel: warning-trading.com a été attaqué en diffamation par la société chypriote Depaho (FXGM et Bforex) qui s’est désisté en novembre 2021 à la veille de l’audience sur le fond qu’elle était certaine de perdre. Les frais de défense en justice sont donc restés à la charge de Warning-trading.

Pratique commerciale trompeuse: “Une pratique commerciale est déloyale lorsqu’elle est contraire aux exigences de la diligence professionnelle et qu’elle altère ou est susceptible d’altérer de manière substantielle le comportement économique du consommateur normalement informé et raisonnablement attentif et avisé, à l’égard d’un bien ou d’un service” (article L. 121-1 du Code de la consommation). Les pratiques commerciales trompeuses sont punies, entre autres peines, de deux ans d’emprisonnement et de 300 000 euros d’amende (Plus d’informations).

Prête-nom: voir gérant de paille.

Prisonnière espagnole: ancêtre de ce que l’on appelle aujourd’hui communément l’arnaque aux sentiments (voir cette expression). Au 16e siècle, il s’agissait de lettres envoyées à des aristocrates et affirmant qu’une riche princesse espagnole étaient prisonnières des Turcs. La prisonnière serait disposée à épouser celui qui payerait la rançon. L’arnaque consiste évidemment à récupérer la rançon sur cette simple promesse. Voir arnaque aux sentiments.

Programme d’investissement à haut rendement (High-Yield Investment Program ou HYIP en anglais): désigne les offres d’investissement promettant des rendements élevés et pratiquement toujours frauduleux. Cette catégorie est née pour désigné le développement massif d’offres d’investissement frauduleux sur internet.

Pronostiquers ou tipsteurs: personnes prétendant permettre d’améliorer les gains des parieurs sportifs grâce à leurs conseils. La vente de pronostics est interdite par la loi car elle est considérée comme une pratique commerciale trompeuse punie de deux ans de prison et de 300 000 euros d’amende (vendre un service prétendant déjouer le hasard est nécessairement trompeur). (Pour en savoir plus).

Publicité native, publi-reportages, articles sponsoriés ou publicommuniqué: version adaptée à internet des anciens publireportages de la presse écrite. La publicité native ou “native adverstising” (voir une vidéo explicative) essaye de prendre l’apparence du contenu habituel d’un site internet, souvent la forme d’un article journalistique dans la presse. Elle instaure une confusion dans l’esprit du lecteur et utilise la crédibilité du site pour vendre quelque chose. Cette forme de publicité est l’un des canaux les plus utilisés par les escroqueries financières en ligne pour recruter des victimes (voir lien sponsorisé). Une fois que vous avez cliqué sur l’une des ces publicités, elles renvoient généralement à un “site de capture” (voir ce mot) disposant d’un formulaire permettant à des escrocs de récupérer des données personnelles de victimes afin de les démarcher ensuite. La loi impose qu’une publicité native soit étiquetée comme telle (voir plus d’informations).

Pump and dump: de l’anglais to pump (pomper, gonfler) et to dump (jeter, décharger). Manipulation de marché consistant à faire la promotion mensongère d’actifs de très mauvaise qualité dont on est soi-même propriétaire afin de voir leur valeur monter pour les vendre au plus haut et réaliser une plu-value importante qui entraîne la chute du cours de l’actif concerné au détriment des investisseurs trompés. Les organisateur de ce genre de manipulation de marché ciblent généralement des actifs dont la valeur individuelle est faible (penny stock en anglais) parce qu’il est plus facile de les gonfler artificiellement et qu’ils sont moins détectables. C’est de cette façon que le célèbre escroc Jordan Belfort commence sa carrière. Voir Rug pool ou FOMO.

Pyramide de Ponzi, Système de Ponzy ou vente pyramidale: montage financier frauduleux consistant à rémunérer les nouveaux investisseurs avec l’argent investi par les investisseurs faisant déjà parti du montage. A moins qu’elle ne soit découverte avant, cette arnaque finit par s’écrouler d’elle-même, par insuffisance d’argent entrant pour rémunérer les membres. Le nom provient de Charles Ponzi, un escroc américain qui a inauguré ce système à Boston en 1920. (Voir vente pyramidale).

Pyramide de Ponzy
Charles Ponzi, qui donna son nom à une arnaque pyramidale

De “Rappel des fonds” à “Rug Pool”

Rappel des fonds, recall ou charge back: différents noms sous lesquels ont désigne les procédures permettant aux usagers des circuits bancaires d’obtenir un rappels des fonds. Les espoirs de succès de ces procédures varient suivant les fondements juridiques invoqués, le temps écoulé entre le dernier mouvement de fond et la demande de rappel, le pays du compte bancaire destinataire des fonds, les garanties contractuelles particulières ou encore l’éventuelle faute de la banque. Dans la pratique, le “chargeback” désigne généralement les demandes de rappels de fonds prévue par des directives européennes transposées dans le droit français.

Recovery room, retape, arnaque dans l’arnaque: arnaque consistant à contacter une victime d’arnaque en prétendant être en mesure de l’aider à récupérer son argent, sous des prétextes divers et, évidemment, à condition de payer une certaine somme. Dans les scénarios les plus courant, les victimes sont contactées par de soi-disant avocats, policiers ou notaires. Cet article donne quelques exemple de faux policiers qui contactent des victimes, particulièrement dans les arnaques au sentiment. Les “recovery room” désignent des officines qui prétendent pouvoir récupérer l’argent des victimes de sites de trading en attaquant ces derniers. En réalité, ces faux cabinets agissent de concert avec les sites de trading dont ils obtiennent les fichiers clients pour contacter les victimes et leur proposer leurs faux services. Pour en savoir plus sur les recovery room.

Rip deal: transaction dans laquelle un escroc propose la vente d’un bien d’une valeur importante pour laquelle il demande qu’une partie du versement s’effectue en liquide. Le jour de l’échange, l’argent est volé ou un stratagème variable permet de subtiliser cet argent, par exemple en l’échangeant contre de fausses coupures sous des prétextes divers. (Plus d’infos).

Rug Pool: de l’anglais “rug” (tapis) et “pool” (piscine au sens abstrait, c’est-à-dire un groupe). Version crypto-numérique de la technique du “pump and dump” (voir ce mot) employé dans la Finance décentralisée ou DeFi (voir ce mot). Consiste d’une part à mettre à disposition de la liquidité sur un actif et d’autre part à en faire une promotion mensongère pour faire monter son cours artificiellement pour retirer subitement la liquidité mise à disposition et prendre un bénéfice pendant que l’actif concerné s’effondre. On rencontre particulièrement cette arnaque dans les ICO (lancements de nouvelles cryptos) pourries (voir shitcoin) conçues dès le départ par leur promoteurs comme un Rug Pool.

De “Shitcoin” à “Spoofing”

Shitcoin: désigne l’ensemble des crypto-monnaies d’une valeur quasi nulle. Par extension, désigne les projets de crypto-monnaies qui sont en réalité des arnaques pyramidales consistant en des projets de crypto-monnaies conçus pour permettre à leurs fondateurs d’en récupérer la valeur, par exemple en contrôlant l’émission de cette nouvelle crypto-monnaie ou en la promouvant de façon trompeuse. Voir Rug pool.

Signal-Spam.fr: partenariat public-privé sous forme d’association loi 1901 chargé de lutter contre le SPAM. (pour en savoir plus). Signal-Spam édite des outils de signalement automatisés de SPAM.

Logo de Signal-Spam

Spear fishing ou harponnage: version sophistiquée du phishing ou hameçonnage. Elle rendue plus performante grâce à une personnalisation accrue de l’approche de la victime grâce à des informations personnelles sur la victimes qui sont disponibles sur internet ou qui ont été obtenues de façon frauduleuses (fuites de données de réseaux sociaux revendues sur le dardent par exemple). Cette personnalisation de l’approche permet d’accroitre les chances de succès en réduisant la méfiance de la victime. L’objectif reste le même que ans le phishing ou hameçonnage (voir ce mot): récupérer des données personnelles pour les utiliser ensuite dans des fraudes.

Spam PayPal
Exemple de tentative de fishing: un faux mail envoyé par PayPal qui incite à se connecter pour récupérer des données de connexion

Smishing: phishing/hameçonnage ou Spear fishing/harponnage appliqué aux SMS ou textos.

Smurfing, blanchiment par fractionnement des dépôts, blanchiment fractionné ou schtroumpfage: technique de blanchiment d’argent (voir ce mot) consistant à effectuer, par de nombreuses personnes recrutées à cet efet, des dépôts bancaires inférieur au seuil de l’obligation déclarative.

Spam ou pourriel: mail indésirable et non sollicité. Le spam est interdit en France. 95% du trafic de mail reçu par les serveurs de mail sont du spam identifié comme tel et bloqué. (Pour en savoir plus). Le spam est largement utilisé par la cyberciminalité.

Spoofing: attaque informatique ou vol par usurpation d’identité. De l’anglais “to spoof”, usurper. Voir usurpation d’identité.

De “Trading” à “Vol à la ramastic”

Trading (forex, CFDs…): dans ce sens, trading est synonyme de spéculation, qui consiste à générer des profits en anticipant les mouvements des marchés financiers pour spéculer soit à la hausse, soit à la baisse. Cette activité a longtemps été réservée aux investisseurs institutionnels ou professionnels. Mais le développement des nouvelles technologies de l’information et de la communication a permis de développer une offre de trading à destination des particuliers. Dès leur apparition, les sites de trading à destination des particuliers ont d’une part pris la forme de “market-making” (voir Market maker), par opposition aux marchés centralisés et administrés par un monopole semi-public et indépendant, comme le marché action) et se sont aperçu d’autre part que les particuliers, globalement, tradaient mal et perdaient leur argent (ils perdent 9 fois sur 10 et ne s’améliorent pas). Ce constat a rapidement généré un conflit entre l’intérêt des clients de ces sites et l’intérêt de ces sites, dont le fonctionnement s’est globalement rapproché de celui des casinos et des d’argent en général, qui ne diffèrent pas dans leur essence de la spéculation. Ce mode de fonctionnement fait que la majorité des sites proposant aux particuliers de devenir trader sont aujourd’hui très proche de l’escroquerie en bande organisée ou de ce que l’on pourrait appeler d’ “arnaques légales”.

Usurpation d’identité: utilisation d’une identité pour détourner sa crédibilité à des fins frauduleuses. Les arnaques financières en ligne impliquent une usurpation d’identité dans plus de 40% des cas. Les victimes d’arnaques qui ont transmis des scans de documents authentiques (CNI, passeport mais aussi quittance de loyer ou d’électricité) oui se sont fait dérober ces documents peuvent voir leur identité utilisées dans des activités frauduleuses (crédit, création de société, ouverture de compte bancaire…). L’usurpation d’identité est souvent un moyen utilisé pour la commission d’autres infractions. (voir Hameçonnage). Les sociétés ou plus généralement les personnes morales peuvent également faire l’objet d’usurpation de leur identité de la part d’escrocs essayant de bénéficier de leur crédibilité pour monter des arnaques, pratiquer le phishing ou hameçonnage (voir ces mots) ou par effectuer des actes d’administration d’une société à l’insu de son réelle administrateur (liquidation ou création part exemple).

Vente pyramidale: système dans lequel des profits présentés comme résultant d’une activité économique commerciale sont distribués aux membres d’un groupe restreint alors que ces profits ne viennent en pratique que des droits payés par les membres pour faire partie de ce groupe restreint. Ce système a été conjugué dans maintes appellations et scénarios: cercles d’abondance, club de prospérité, boule de neige, chaîne d’argent… Les ventes pyramidales se justifient souvent en prétendant avoir une réelle activité commerciale. Mais il s’agit souvent d’une pure couverture dont le revenu généré est anecdotique dans le chiffre d’affaire globale de la vente pyramidale. Les systèmes de vente pyramidale peuvent être très élaborés et prévoir des remontées de commissions financières dans l’arborescence des recrutés et des recruteurs sur plusieurs degrés. La différence entre la vente pyramidale et le marketing multi-niveau ou MLM (voir ce mot) est ténue. Elle dépend du ratio entre profits générés par une activité économique réelle et profits générés par les commissions payées par les nouveaux entrants. Ainsi la société Herba Life a-t-elle été condamnée à plusieurs reprises pour vente pyramidale. La loi française interdit la vente pyramidale et la définit comme une espérance de “gains financiers résultant d’une progression géométrique du nombre de personnes recrutées ou inscrites » . Voir aussi: pyramide de Ponzi.

Vol à la ramastic: l’escroc fait semblant de perdre un objet de valeur qu’une victime va remarquer et ramasser. Au moment même ou la victime récupère l’objet, l’escroc intervient en prétendant l’avoir découvert au même moment et réclame d’en partager la valeur avant de proposer d’abandonner sa demande contre de l’argent. A la suite de quoi, la victime découvre que l’objet en question est d’une valeur bien inférieure à celle escomptée. Le vol à la ramastic est cité par Vidoq en 1836 dans son ouvrage intitulé “Les voleurs”.

Portrait d'Eugène-François Vidocq
Portrait d’Eugène-François Vidocq
Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter