Déjà plus de 29 500 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

Ring Financial: pourquoi l’accuse-t-on d’arnaque crypto?

ring.financial

Ring.financial est accusé d’arnaque par une vidéo très documentée et convaincante. Nous en reprenons les principaux éléments.

Vous êtes victime de cette arnaque ? Obtenez justice !

La vidéo publiée le 17 janvier 2024 par « La petite s* de la blockchain1″

Tout ce qui suit est issu d’une video très bien documentée publiée le 17 janvier 2024 sur Youtube. Cette vidéo autorise tous les lecteurs à la diffusée, à la reprendre et à la republier. C’est ce que nous faisons dans cet article. Les liens qui sont cités dans cette vidéo sont consultables sur cet article du blog édité par l’auteur de la vidéo.

L’auteur de cette vidéo a enquêté sur le projet Ring.financial. Sa chaîne Youtube est reliée au blog jedeviensrichegraceavous.blogspot.com également très convaincant et bien documenté. Cet auteur très engagé considère que ring.financial fait partie d’une série d’escroqueries en bande organisée.

La petite s***** de la blockchain1 youtube
Avertissement de la chaîne Youtube La petite s* de la blockchain1.

Il attribue la paternité de Ring.financial à plusieurs personnes, principalement à Tugan Bara, alias Tugan Baranovsky, alias Arnaud Labossiere et Jean-Marie Corda alias Jean-Marie Cordaro.

Pour rejoindre les autres victimes de cette arnaque, rejoignez le forum.

Un projet attribué à Tugan Bara et Jean-Marie Corda

Nous avons déjà parlé de Tugan Bara et Jean-Marie Corda dans cet article, à propos d’un projet nommé Unity Project.

Tugan Bara, alias Tugan Baranovsky ou Arnaud Labossiere, est un expert en marketing très présent en ligne. Ancien élève de HEC Paris, il travaille sur des projets comme forkchain.io et frog.tech. Il a créé plusieurs entreprises, dont certaines sont enregistrées en Estonie, Pologne, et Dubaï. Lié à des figures controversées comme Oussama Amar, Tugan Bara a été signalé sur Signal Arnaque pour des activités suspectes.

Jean-Marie Corda, alias Jean-Marie Cordaro, Nomade Patriote, Master John, John France, John SexWorkOut, et John Supermorbak, est un artiste de rue, acteur et producteur porno, coach sexuel, youtubeur, et une figure controversée de la fachosphère. Le rapport 2021 de la MIVILUDES le cite pour promouvoir un mode de vie nomade capitaliste, l’apologie du proxénétisme et de la prostitution. Il dirige « Domination By Love » (DBL), incluant des contenus comme « Comment étrangler sa copine » et vend des programmes de gains financiers rapides à ses recrues.

« Il y a 8 cryptosaloppes qui font leur petites puristes« 

Cette vidéo commence par pointer plusieurs inquiétantes étrangetés dans le projet Ring.Financial:

  • Plusieurs wallet détiennent des montant astronomiques de rings, dans des proportions qui font douter que ces wallets soient légitimes à détenir de tels montants. L’un de ces wallets détiendrait 4 millions de dollars.
  • Tugan Bara critique violemment des personnes qui se permettent d’aller regarder le code du projet, comme si cette démarche était en soi déplacée alors que la transparence est habituellement présentée comme un gage de confiance dans l’économie de la blockchain. « Il y a 8 cryptosaloppes (sic) qui font leur petites puristes parce que tu te rends compte, dans ton contrat, t’as laissé tel et tel truc, tu peux pas, c’est contre les valeurs de la blockchain ou je sais pas trop quoi » dit-il en désignant ces personnes.

« Le token Ring est un token dont les règles sont truquées« 

L’auteur de la vidéo donne son explication: « le token RIng est un token dont les règles sont truquées, un jeu perdu d’avance dans lequel les investisseurs doivent se battre à l’achat pour 1% des token pendant que les fondateurs ont 99% des token fournis gratuitement dès le départ » et cela sans compter les commissions sur les transactions touchées par les fondateurs.

Cette vidéo très bien faite analyse l’arnaque Ring.Financial.

En effet, l’auteur de la vidéo affirme que « le token a des frais de commission cachés et une grosse partie est allée dans la poche des fondateurs. En regardant le wallet de l’un des fondateurs, on s’aperçoit qu’il reçoit beaucoup d‘argent et distribue les gains équitablement vers des wallet inconnus. On ne peut pas connaitre le montage exact des commissions car c’est la seule ligne de code volontairement cachée par les développeurs ».

Pour vulgariser, la vdiéo fait une comparaison: « c’est comme jouer au Monopoly avec votre grand frère qui triche et qui commence la partie avec un million d’euros et quinze immeubles ».

« 97% des tokens sont détenus par 8 wallets« 

L’auteur de la vidéo étudie les holders du token ring. 20 millions de ring ont été émis et ils sont détenus par 10 500 holders. Il remarque que 95% des tokens sont détenus par la « burn adress ».

bscscan.com Ring financial
Extrait de bscscan.com.

Un wallet de « burn adress » est utilisé pour réduire le stock d’un token en circulation. C’est une adresse institutionnelle, prévue dans le code du token pour jouer ce rôle en étant en mesure uniquement de recevoir des token mais pas d’en envoyer. Donc tous les token détenus par une « burn adress » doivent être considérés comme détruits et inexistants.

Dans le cas du Ring, 95% des tokens sont détenus par cettre adresse. Ils faut donc considérer que 95% d’entre eux ont été détruits et que les token en circulation sont les 5% restants, soit un million de rings. En étudiant la répartition des token restant, il découvre que « 97% des tokens sont détenus par 8 wallets, ce qui est déjà un énorme red flag pour un token. Aucun investisseur averti ne mettrait son argent là-dedans »

Les gros wallets seraient ceux des fondateurs

L’auteur de la vidéo cherche alors des explications et remonte l’historique de la dsitribution des tokens lors de la création du Ring. 7 de ces 8 wallets ont été crédités de 10 000 à 2020 000 rings lors du lancement. On retrouve les 5 plus gros wallets détenteurs du Ring. Il considère que ces adresses sont celles des fondateurs du projet, parmi lesquels Tugan Bara et Jean-Marie Corda. Et cette façon de procéder signerait un vice de départ et une fraude manifeste: « un projet normal donne entre 1 et 10% des tokens à ses fondateurs. Sur le ring on est sur du 99% contre 1% pour les investisseurs ».

token ring fondateurs arnaue
Wallets ayant reçu des rings à la fondation du token

L’auteur s’étonne également de retrouver sur les wallets des fondateurs les 19 millions de Rings placés désormais sur la Burn adresse. En effet, au lancement du projet, ils ont été distribués à ces wallets qui les ont aussitôt perdus. Il pense que l’objectif étati de dissimuler le fait que ces wallets détenaient bien trop de token, pratiquement 20% chacun, pour ne pas inquiétter les éventuels investisseurs. En effet, cela aurait donné un pouvoir de « market maker » très important à ces « baleines » qui auraient eu le pouvoir à chaque instant de vendre leurs tokens au plus haut et donc de plomber le cours. C’est ce que l’on appelle le « pump and dump », une technique que l’on rencontre couramment dans les arnaques aux cryptos.

L’auteur de la vidéo remarque que le niveau de liquidités du Ring est trop faible pour que ces wallets puissent récupérer de la valeur sans très rapidement condamner le cours actuel et le projet de récupérer encore plus de valeur. Ils s’y prennent donc progressivement: « Ils n’ont pas dumpé puisque le prix n’a pas fait moins 95%, parce qu’ils n’ont pas dumpé d’un seul coup mais petit à petit. (…) Ils ont vendu ou stacké dans les 70 000 rings. Cela fait déjà dans les 7 millions de dollars. (…) Chacun de ces quatre wallet a touché entre 4 et 5 millions de dollars sous forme de BNB et stable coin ».

Ring.Financial ne communique plus depuis 2021

Ring.financial c’est d’abord un site internet créé en novembre 2021. Ce site internet n’a aucune mentions légales permettant d’identifier ses propriétaires.

Nous avons adressé un mail au site mais nous n’avons obtenu aucun retour.

Il dispose également d’un compte Twitter qui ne publie plus depuis novembre 2021.

twitter ring
Compte Twitter de Ring

Il dispose également d’une chaine Telegram qui ne publie plus depuis décembre 2021.

telegram ring
Chaîne Telegram de Ring.

Les arnaques pullulent dans le secteur des cryptomonnaies

Pour les escrocs, l’avènement des cryptomonnaies a été une aubaine, une opportunité formidable. En 2021, les fraudes et vols de cryptomonnaies ont augmenté de 600%. On sait également que un quart des plaintes déposées auprès de l’AMF, le gendarme financier français, concernent des crypto-actifs. Les offres d’investissement en cryptomonnaies sont entachées de scandales retentissants tels que l’affaire Onecoin, occasionnant plus de 4 milliards de dollars de préjudices. Et nous dénonçons régulièrement des arnaques criantes dans ces domaines.

La technologie de la blockchain, qui sous-tend les cryptomonnaies, se prête naturellement à ce type d’abus. Conçue pour s’affranchir de l’État, qui devrait normalement défendre l’intérêt général dans les pays démocratiques, les cryptomonnaies véhiculent une idéologie anarchiste-libertaire où l’individu doit choisir seul ce qui lui semble bon en fonction des informations transmises par un marché de l’information non régulé. Cette organisation du monde se traduit par une prolifération d’offres frauduleuses, où la fraude prédomine et l’honnêteté devient une exception. Il est à craindre que Ring Financial se classe dans cette catégorie…

Une entité absente du registre des agents financiers

Pour rédiger cet article sur Ring Financial, nous avons consulté les différentes listes noires publiques émises par les autorités financières compétentes. Ces listes sont alimentées par les signalements des victimes et la surveillance exercée par ces autorités publiques. À ce jour, Ring Financial ne figure pas dans l’une de ces listes noires.

Cela peut s’expliquer par le délai nécessaire, parfois de quelques mois, avant qu’une arnaque ne soit détectée, signalée puis inscrite sur ces listes. Nous rédigeons régulièrement des articles sur des arnaques qui sont ensuite répertoriées dans l’une de ces listes noires. Nous anticipons l’inscription prochaine de Ring Financial sur l’une de ces listes noires.

Nous vous encourageons vivement à contacter par mail ou par téléphone Epargne Info Service, le service de l’AMF chargé de la protection des épargnants, pour signaler cette arnaque et demander son ajout sur leur liste noire. Face à l’absence quasi totale de répression des arnaques financières en ligne, ces listes noires sont souvent le seul moyen d’action des autorités publiques…

L’avis de Warning-Trading: Ring.financial est bien une arnaque

Compte tenu des éléments susmentionnés, aucun doute n’est permis, Ring Financial représente une arnaque financière.

L’escroquerie financière en ligne est devenue une industrie florissante et cette entité semble s’inscrire pleinement dans ses méthodes opératoires : illégalité, tromperie, anonymat, usurpation d’identité… Si vous hésitez à leur accorder votre confiance, mieux vaut passer votre chemin. Et si vous faites partie de leurs victimes, des conseils vous attendent ci-dessous.

Vous êtes victime de cette arnaque ? Obtenez justice !

Attention! Des imposteurs se font passer pour Warning-trading.com

Nous recevons régulièrement des témoignages de victimes d’arnaques affirmant avoir reçu un appel de notre part. En réalité, il s’agit de personnes usurpant l’identité de Warning Trading. Leur objectif est généralement double : tenter de soutirer davantage d’argent à leurs victimes par une fausse récupération de fonds et se venger de notre site internet, qui nuit considérablement aux escrocs. Nous sommes fréquemment la cible de diverses attaques.

L’arnaque de la récupération de fonds consiste à persuader des individus déjà victimes d’escroquerie qu’il est possible de récupérer leurs fonds… moyennant finances. Pour les escrocs, c’est une façon d’augmenter leurs gains. On parle également de « recovery room » ou « arnaque dans l’arnaque ». Si vous êtes contacté de cette manière, ne donnez pas suite ou collectez autant d’informations que possible en feignant l’ignorance pour les publier dans un commentaire sous l’un de nos articles.

Philippe Miller

Philippe Miller

Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Toute l’actualité des escroqueries financières, enquêtes, investigations et guides.

Suivez Warning Trading sur les réseaux : Facebook Twitter Youtube Linkedin | Suivez Nicolas Gaiardo sur les réseaux : Facebook-f Twitter Youtube Linkedin | Suivez Philippe Miller sur les réseaux : Twitter Linkedin