Déjà plus de 27 000 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

Temu (temu.com): alerte sur ce site créé en 2022 et considéré comme malware

Temu Temu.com

Le site d’origine chinoise pose de nombreux problèmes. Il pratique la vente à perte et collecte massivement vos données personnelles.

Low cost, fast fashon, drop shipping et vente à perte

Temu est une plateforme de vente en ligne chinoise spécialisée en fast fashon et (très) low cost, et même vente à perte. En effet, le groupe perdrait quotidiennement de l’argent uniquement pour gagner des parts de marchés. Un peu comme Über. Le site perdrait 30 euros à chaque commande!

Interface de connexion au site.

La plateforme Temu a été initialement déployée aux États-Unis en septembre 2022. En février 2023, elle s’étend à la sphère canadienne. Durant ce même mois, la société diffuse une publicité lors du Super Bowl. En mars 2023, Temu fait son entrée sur les marchés australien et néo-zélandais. Le mois suivant, la plateforme est lancée en France, en Italie, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Espagne et au Royaume-Uni.

Exemple d’article dont la faiblesse du prix interroge.

Elle offre une large gamme de produits à des tarifs considérablement réduits, principalement expédiés directement depuis la Chine aux consommateurs.

Vous réclamez justice ?
Vous cherchez d’autres victimes ?

TEMU vous a causé un préjudice, vous considérez que vous êtes une victime et vous cherchez des moyens de vous défendre ? Remplissez ce formulaire pour être ajouté à la liste des victimes de cette arnaque. Vous serez automatiquement mis en relation avec d’autres victimes et vous aurez accès à des offres de services juridiques personnalisées. Si la police ou la gendarmerie nous contactent, nous les mettrons en relation avec vous.

Mise en relation

Temu aime les paradis fiscaux

Elle est gérée par la société PDD Holdings Inc, établie à Dublin. Auparavant, elle était installée à Shanghaï.

Le site pddholdings.com affiche une simple page sans plus de détails.

Temu est liée à la société PDD Holdings, enregistrée aux îles Caïmans et opérant en Chine. Les îles Caymans sont l’un des plus gros paradis fiscaux mondiaux.

Cette entreprise possède également Pinduoduo, une plateforme de commerce en ligne très populaire en Chine.

Le modèle Wish: flux tendus et zero stocks

Temu offre aux fournisseurs chinois la possibilité de vendre et d’expédier directement leurs produits aux clients, sans recourir à des entrepôts dans le pays de destination.

Les achats sur Temu peuvent être effectués soit via un navigateur web, soit grâce à une application mobile dédiée. En fin d’année 2022, l’application Temu est devenue l’application la plus téléchargée aux États-Unis.

Reportage consacré par TF1 au site.

Ce modèle rappelle furieusement le modèle déjà très critiqué du site Wish, qui avait été interdit par les autorités françaises.

Marketing agressif, absence de service après-vente et livraison aléatoire

Temu propose des produits gratuits à certains utilisateurs qui incitent de nouvelles personnes à télécharger l’application via des codes de parrainage, des partages sur les réseaux sociaux et des mécanismes de gamification. La plateforme recourt également à la publicité en ligne sur des plateformes telles que Facebook, Instagram et divers autres canaux en ligne.

Selon Sarah Perez, rédactrice pour TechCrunch, ces publicités semblent être efficaces pour augmenter le nombre de téléchargements de Temu. Cependant, dans les avis laissés sur l’application, on retrouve des plaintes similaires à celles souvent associées à Wish : des cas de fraudes, des retards et des dommages lors des livraisons, des erreurs de commande ainsi qu’un service client jugé défaillant.

Cette influenceuse se filme en train de déballer sa commande.

Andrew Chow, qui écrit pour Time, ajoute que Temu commence à se forger une réputation pour des colis non livrés, des frais inexplicables, des erreurs dans les commandes et un service client perçu comme peu réactif.

Collectes illégales de données privées: Temu serait un malware

Les préoccupations autour de Temu se multiplient, notamment à la suite d’un rapport récent du site Grizzly Reports. Des soupçons planent sur la présence d’un logiciel espion au sein de cette plateforme, supposé suivre de près l’activité en ligne de ses utilisateurs. Du fait de ses liens ambiguës avec le gouvernement chinois, elle est désormais perçue comme une menace sérieuse.

L’étude de Grizzly affirme carrément que Tému va disparaître après avoir collecté massivement des données.

Dans un récent rapport de l’analyste Siegfried Eggert, Temu est pointée du doigt pour sa propension à collecter de manière intrusive les données personnelles de ses utilisateurs. Au-delà des informations de navigation classiques, l’application est accusée de comporter un logiciel espion capturant toutes les activités des utilisateurs depuis leurs smartphones. Ce système serait capable de siphonner des messages privés ainsi que des informations bancaires.

Tému contient tous les scripts informatiques les plus problématiques.

Les conclusions de l’analyste sont sans équivoque : selon lui, Temu représente l’un des plus grands risques pour l’Occident. Il interroge notamment la viabilité économique de la plateforme. Selon ses estimations, chaque transaction coûte à Temu environ 30 dollars, en raison des dépenses publicitaires et des frais d’expédition. Cette question soulève des doutes quant à la soutenabilité financière de la plateforme, ce qui, pour Siegfried Eggert, constitue un indicateur supplémentaire d’un lien étroit avec le gouvernement chinois.

Vous réclamez justice ?
Vous cherchez d’autres victimes ?

TEMU vous a causé un préjudice, vous considérez que vous êtes une victime et vous cherchez des moyens de vous défendre ? Remplissez ce formulaire pour être ajouté à la liste des victimes de cette arnaque. Vous serez automatiquement mis en relation avec d’autres victimes et vous aurez accès à des offres de services juridiques personnalisées. Si la police ou la gendarmerie nous contactent, nous les mettrons en relation avec vous.

Mise en relation

Temu est très critiquée aux États-Unis

En mai 2023, la commission d’examen de l’économie et de la sécurité entre les États-Unis et la Chine a exprimé ses préoccupations concernant les risques pour la confidentialité des données personnelles des utilisateurs sur Temu, une application d’achat affiliée à Pinduoduo. Cette inquiétude fait suite à la suppression de Pinduoduo de Google Play, certaines de ses versions ayant été découvertes contenant des logiciels malveillants.

Extrait du site de Pinduoduo

Le 17 mai 2023, Greg Gianforte, gouverneur du Montana, a interdit l’utilisation de Temu, ainsi que des applications ByteDance (notamment TikTok), Telegram et WeChat, sur les appareils utilisés par les services de l’État.

En juin 2023, le comité restreint de la Chambre des États-Unis sur la concurrence stratégique entre les États-Unis et le Parti communiste chinois a déclaré que Temu ne respectait pas les dispositions de la loi ouïghoure sur la prévention du travail forcé, ne mettant même pas en place un programme de conformité significatif pour éviter la vente de biens issus du travail forcé sur sa plateforme.

En France, un an après son lancement, Temu fait déjà l’objet d’une enquête de la Répression des fraudes.

Retrouvez tous nos articles consacrés aux arnaques à la consommation.

Philippe Miller

Philippe Miller

Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

PUBLICITÉS

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x