A notre avis, traderhouse.com est une belle arnaque

Trading, forex, CFDs, options binaires Philippe Miller Publié le 1 juillet 2022 à 08:11    Temps de lecture: 14 min
traderhouse.com
Page d'accueil du site traderhouse.com | Warning Trading

Nous avons reçu des signalements d’internautes indiquant que traderhouse.com est une tentative d’escroquerie financière. Les recherches que nous avons menées démontrent qu’ils s’agit effectivement d’une arnaque.

traderhouse.com a été créée il y a longtemps mais il faut rester méfiant

Pour vérifier si une URL est utilisée dans une arnaque, nous commençons toujours par vérifier son Whois.

Ce sont des informations publiques, accessibles à n’importe qui, et qui permettent d’en savoir plus sur une URL, c’est-à-dire sur une adresse internet.

Généralement, les whois des arnaques sur internet montrent des sites très récents. En effet, quand on arnaque les gens avec des sites internet, dès que l’on est repéré, on doit créer une nouvelle URL pour recommencer. Et ainsi de suite… Certaines arnaques sont repérées au bout de quelques jours, ce qui oblige les escrocs à constamment recommencer et à privilégier la quantité sur la qualité.

La Whois est donc un critère intéressant mais insuffisant. En effet, certains sites d’arnaques réussissent à présenter des durées de vie assez anciennes. C’est le cas de traderhouse.com, qui a été créé il y a 7885 jours.

Ils y parviennent, soit en inventant des scénarios d’arnaques permettant de faire suffisamment patienter les victimes pour retarder leurs prises de conscience. Ainsi, quand elles se découvrent victimes, il s’est parfois écoulé plusieurs années. Et le site de l’arnaque est d’autant plus vieux et crédible. Soit elles trouvent l’URL d’un site à l’abandon dont elles rachètent les droits et donc l’antériorité, pour bénéficier de sa crédibilité. Ainsi, des arnaques réussissent à afficher des sites internet créés il y a plusieurs milliers de jours!.

Dans le cas de traderhouse.com donc, le critère du whois n’est pas concluant. Il faut chercher d’autres choses.

Attention aux mails envoyés par traderhouse.com

N’importe quelle société se doit d’avoir une adresse mail de contact et un numéro de téléphone. Donc n’importe quelle arnaque se doit d’avoir les deux. C’est la base de la crédibilité, pour les affaires légales et évidemment pour les arnaques aussi!

Pour cette raison, traderhouse.com met en avant une adresse mail de contact, support@traderhouse.com, ainsi qu’un numéro de téléphone, le +44 7478 094801. Il est également très probable que traderhouse.com a créé d’autres adresses mails avec des noms de personnes, sans doute de fausses identités, sans doute des noms très commun, pour qu’il soit difficile de vérifier leur existence en faisant quelques recherches. Ces adresses mails contiennent généralement le (faux) prénom et le (faux) nom du faux conseiller et se terminent par traderhouse.com. De sorte que si l’on vous envoie un mail depuis une adresse du genre “prénom.nom@traderhouse.com, ne soyez pas dupe.

Bref. Quel que soit le mode d’approche et de communication de traderhouse.com, il s’agit d’une arnaque. Ne vous faites pas avoir.

Vous voulez perdre de l’argent ? Ouvrez un compte de trading!

Les sites de trading, on dirait que ça pousse comme des champignon. Qu’est-ce qui peut bien expliquer cette génération spontanée ? Le trading, cette spéculation, ne crée pourtant aucune richesse.

L’explication est peut-être à trouver dans le fait que ces sites comme traderhouse.com, en réalité et sans que leurs clients ne le savent, récupèrent les pertes de ces derniers. C’est assez simple à comprendre. En théorie, un site de trading comme traderhouse.com se rémunère en prenant des commissions sur les transactions. Vous pensez qu’ils rémunère de cette manière un accès au marché des CFDs ou du forex. Mais un site de trading n’est pas obligé de vous donner cet accès au marché mondial de ces instruments financiers. Il peut aussi vous le fournir lui-même, prendre lui-même la contrepartie de votre pari, le pari inverse. Sa seule obligation, c’est de vous payez si vous gagner. Et comme ça, si vous perdez, il empoche votre perte.

Or, il a été démontré que 90% des particuliers qui vont sur ces sites perdent leur argent. Du coup, le site de trading n’a qu’à regarder comment vous vous débrouiller. Et si vous faites partie de ces 90% de perdants, il prend systématiquement la contrepartie de vos ordres. Ainsi, il ramassera toutes vos pertes…

Si vous comprenez cela, vous comprenez pourquoi les sites de trading pullulent sur internet. Et pourquoi ils ne choisissent pratiquement jamais de s’installer en France mais dans des paradis fiscaux moins regardant que notre AMF.

Les possibilités de gains sont telles que cette activité a naturellement attiré la criminalité organisée comme le trafic de drogue et les jeux d’argent attirent la mafia. Et les `conseillers` travaillant pour ces sites ont des méthodes de ventes consistant à appuyer sur tous les stimulus de la dépendance aux jeux d’argent, pour que leurs clients remettent systématiquement au pot.

En Israël, cette industrie a connu un age d’or, jusqu’à ce qu’une formidable enquête de 2016 du Times of Israël n’en révèle les dessous. Le scandale fut national et déboucha sur le vote d’une loi censée mettre de l’ordre dans cette industrie, qui continue pourtant à prospérer.

Rien que pour la France, cette industrie (trading et arnaques au faux investissement en général) dans son versant régulé comme dans le non régulé, a pris aux Français plus de 7 milliards d’euros. La réalité est sans doute pire parce que ce chiffre ne prend quasiment pas en compte les “arnaques légales”, c’est-à-dire les escroqueries organisées par des sociétés installées en toute légalité dans des pays tels que Chypre ou Malte.

Comme si l’enregsitrement au Royaume-Uni donnait le droit de proposer ces services…

Si loin, si proche… Depuis le Brexit, nombre de sociétés et de sites internet font comme si… le Brexit n’avait pas eu lieu.

Depuis le Brexit, les entreprises installées outre-Manche n’ont plus le droit de proposer leurs services financiers dans l’Union européenne. Les Anglais ont perdu ce que l’on appelle le “passeport financier européen”, qui permettait à une société enregistrée dans un pays membre de l’Union européenne de proposer ses services dans tous les pays membres.

C’est pour cette raison que le Brexit a provoqué une fuite d’entreprises financières vers l’Union, afin de pouvoir continuer à travailler avec les Européens, et que, subséquemment, la City a perdu quelques milliers d’emplois… Londres était devenue la première place financière en se transformant en paradis fiscal et réglementaire dans les années 50. Aujourd’hui encore, l’ensemble formé par Londres et les confettis de l’empire britannique sont de loin le plus gros paradis fiscal de la planète.

Donc, même si traderhouse.com prétend être installée en Angleterre, cela ne lui donne absolument pas le droit de proposer des services financiers à des épargnants français. En cas de problèmes, irez-vous porter plainte à Londres?

Des mentions légales qui laissent à désirer

Si vous cherchez les mentions légales de traderhouse.com, vous les trouverez. traderhouse.com n’a pas fait les choses à moitié. Chez traderhouse.com, on sait que les mentions légales sont, comme leur nom l’indique, obligatoires. C’est un gage de confiance. Ne pas les mettre, c’est prendre le risque d’être aussitôt désigné comme une arnaque. Le problème, c’est que les mentions légales postées par traderhouse.com ne sont là que pour la forme. Leur contenu est parfaitement insuffisant et ne permet pas d’identifier assez efficacement ceux qui se trouvent derrière traderhouse.com. On pourrait facilement penser que c’est une manière d’anticiper les déceptions des futurs clients de traderhouse.com.

Absence sur liste noire mais absence d’agrément

Après vérification, nous pouvons vous confirmer que nous sommes bien en face d’une entité illégale même si elle n’a pas encore été inscrite sur l’une des listes noires publiées et alimentées par les autorités.

traderhouse.com présente un profil typique d’une arnaque financière. Dès qu’elle sera repérée ou signalée par les autorités qui gèrent et alimentent ces listes noires, traderhouse.com sera aussitôt inscrite sur l’une d’entre elles.

traderhouse.com propose un espace de connexion privée

traderhouse.com pratique une technique de plus en plus répandue dans les arnaques sur internet. Nous appelons cela les “arnaques avec espaces de connexion privé”. Nous en avons listé des dizaines, dont certaines ont manifestement été conçu par les mêmes équipes car on voit facilement que leurs concepteurs ont seulement changé le nom et les images. Le reste est pareil. Si l’une de ces équipes était arrêtée et si leurs ordinateurs étaient saisis, nous serions ravis d’identifier tous les sites d’arnaque que l’on peut leur attribuer afin de permettre aux victimes de se regrouper contre eux.

Pour des escrocs, cette technique présente deux avantages. D’une part, elle permet d’isoler la victime afin qu’elle suive voit son investissement grimper artificiellement et verse plus d’argent sans aller chercher d’informations ailleurs. D’autre part, elle permet d’éviter à une arnaque d’être repérée et dénoncée trop rapidement. En effet, un espace de connexion privée est moins facile à détecter qu’un site internet classique car il n’est généralement connu que des seules victimes (et des escrocs) et parce qu’il est n’est souvent dénoncé que lorsque ces victimes ont découvert le pot-aux-roses.

L’avis de Warning-Trading: traderhouse.com est une escroquerie

Compte-tenu de ce qui précède, aucun doute possible, traderhouse.com est une arnaque financière.

L’escroquerie financière en ligne est devenue une industrie florissante et cette entité en emprunte manifestement les modes opératoires: illégalité, tromperie, anonymat, usurpation d’identité…

Si vous hésitez à leur faire confiance, passez votre chemin. Et si vous êtes l’une de leurs victimes, vous trouverez des conseils ci-dessous.

Informations utiles pour les victimes de traderhouse.com

Vous êtes victime de traderhouse.com ? Vous pouvez consulter notre page spécialement conçue pour venir en aide aux victimes d’arnaques financières.

Les victimes de traderhouse.com doivent s’attendre à être de nouveau démarchées par d’autres offres frauduleuses d’investissement. Les arnaques sur internet sont une véritable industrie désormais organisée en sous-traitance. Chacun a sa spécialité. L’une d’elle consiste à recruter des victimes via des publicités, généralement illégales, sur internet ou par mail. Si vous remplissez un formulaire pour manifester votre intérêt pour une offre d’investissement, vos données personnelles sont vendues à différents escrocs qui s’empressent de vous démarcher. Sachez donc que si vous avez été démarché par traderhouse.com, il est pratiquement certain que votre nom et vos coordonnées circulent car vous êtes considéré comme une cible possible pour plusieurs arnaques. Si vous avez envie de prendre les escrocs à leur propre jeu, il suffit de faire semblant d’être intéressé pour leur sous-tirer un maximum d’informations. Ensuite, contactez-nous pour nous envoyer ces informations et nous écrirons un article à ce sujet afin d’éviter à d’autres de se faire avoir.

Dans les escroqueries comme traderhouse.com, il arrive souvent que les victimes aient transmis des scans de leur papiers d’identité et des quittances pour prouver leur domiciliation, à la demande de faux conseillers. Si c’est votre cas, soyez simplement prévenus que vous courrez un risque que votre identité soit utilisée malgré vous. L’usurpation d’identité est une catégorie d’arnaque en pleine extension et les escrocs qui récupèrent des données personnelles ne se privent pas des garder sous le coude pour un prochain larcin. En portant plainte contre traderhouse.com, vous contribuez à réduire les risques.

Voulez-vous être mis en relation avec d'autres victimes ?

Vous êtes victime de et vous souhaitez être mis en relation avec d’autres victimes ? Laissez-nous vos coordonnées en remplissant ce formulaire et vous serez mis automatiquement en contact. Nous mettrons également à la disposition de la police ou de la gendarmerie vos coordonnées si nous sommes sollicités.

Si on vous appelle de la part de Warning-Trading.com, méfiance!

Nous sommes régulièrement contactés par des victimes d’arnaques qui nous racontent avoir reçu un appel de notre part. Il s’agit en réalité des personnes qui usurpent l’identité de Warning Trading.

Leur objectif est généralement double: essayer de prendre encore un peu plus d’argent à leurs victimes par la technique de la fausse récupération de fond et se venger de notre site internet qui fait beaucoup de mal aux escrocs. Nous faisons régulièrement face à nombre d’attaques de toutes sortes.

L’arnaque à la récupération de fond consiste à faire croire à des personnes déjà victimes d’escroquerie qu’il est possible de récupérer leurs fonds… contre un peu d’argent. Pour les escrocs, c’est juste une façon de maximiser leurs gains. On appelle aussi cela la “retape”, les “recovery room” ou encore l’ “arnaque dans l’arnaque”.

Alors si vous êtes contactés de cette manière, ne donnez pas suite ou collectez un maximum d’informations en jouant aux imbéciles pour les publier dans un commentaire sous l’un de nos articles.

Philippe Miller

Cet article a été écrit par Philippe Miller
Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Les dessous de l'arnaque

Comment vérifier qu'un site internet n'est pas une arnaque ? Pourquoi les sites de Forex et de CFD sont presque toujours une
arnaque Pourquoi le Marketing Multiniveau ou MLM est-il si souvent
assimilé à des arnaques ?

Publicités

Du lundi au vendredi
de 8 à 11h et de 13h à 17h
09 77 21 82 78
Appel non-surtaxé. Coût d'une communication ordinaire depuis la France
+33 9 77 21 82 78
Coût d’une communication internationale depuis l’étranger
La vengeance des escrocs
L'industrie des arnaques sur internet - Warning Trading
Devenez Contributeur - Warning Trading
Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x