Déjà plus de 27 000 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

Bitcoin Bank: l’AMF alerte sur cette arnaque

krawl-offers.com:bitcoin-bank-alt

krawl-offers.com/bitcoin-bank-alt représente un stratagème d’escroquerie financière récemment mis en œuvre. Nous avons examiné cette affaire de près.

Vous êtes victime de cette arnaque ? Obtenez justice !

Résumé de l’article

Krawl-offers.com/bitcoin-bank-alt est trop récent pour être fiable. Le domaine de Bitcoin Bank, établi le 15 février 2024, a seulement 111 jours d’existence. Une telle jeunesse est suspecte, car les fraudeurs lancent souvent de nouveaux domaines pour tromper les épargnants. Ces sites, comme Bitcoin Bank, affichent une apparence de crédibilité mais sont souvent des arnaques.

Bitcoin Bank fait partie d’un réseau d’escroqueries sophistiquées. Ces sites créent des publicités mensongères, collectent les informations des victimes via des pages de capture, puis les incitent à investir sur des plateformes frauduleuses. Les premiers investissements semblent fructueux pour gagner la confiance, mais les victimes finissent par perdre tout leur argent.

Le secteur du trading attire de nombreuses fraudes, avec des plateformes qui profitent des pertes des utilisateurs. En 2021, les arnaques liées aux cryptomonnaies ont augmenté de 600%. Bitcoin Bank est probablement une escroquerie, comme de nombreux autres sites similaires. Pour éviter d’être victime, il est crucial de rester vigilant et de vérifier la crédibilité des plateformes d’investissement.

krawl-offers.com/bitcoin-bank-alt, un site trop récent pour être fiable

Lorsqu’on rencontre une proposition telle que Bitcoin Bank, notre instinct, avant tout autre, est de vérifier son Whois. Le Whois révèle de nombreux détails sur le domaine exploité par Bitcoin Bank. Il indique, par exemple, que Bitcoin Bank opère via un domaine internet, établi le 15 février 2024. Ce qui correspond à une ancienneté de 111 jours.

Par expérience, une telle jeunesse suscite immédiatement la suspicion parmi les internautes. Les fraudeurs sur internet lancent quotidiennement de nombreux nouveaux domaines pour se forger une apparence de crédibilité et tenter de tromper les épargnants. Voilà pourquoi les domaines qu’ils emploient sont généralement très récents, à l’image de Bitcoin Bank. Dès que leur adresse est compromise et qu’une recherche suffit pour révéler l’arnaque, ou bien que cette adresse a été bloquée par les autorités ou un fournisseur d’hébergement, ils en génèrent une nouvelle et recommencent le cycle… Voici comment opèrent les escroqueries en ligne…

Pour rejoindre les autres victimes de cette arnaque, rejoignez le forum.

En quoi des sites comme Bitcoin Bank constituent en fait des escroqueries ?

Bitcoin Bank s’aligne sur bon nombre de plateformes similaires. Il fait effectivement partie d’un groupe de sites d’escroqueries assez élaborées. Pour saisir le concept, il est recommandé de lire cette analyse publiée le 26 mars dans Le Monde qui traite « des mafias des arnaques aux placements ».

Elle dépeint un authentique réseau d’escroquerie financière en ligne opérant en plusieurs phases :

  • Une entité basée en Russie du nom de RPT Company distribue des packs d’escroquerie à des affiliés. Ces packs incluent de fausses annonces d’investissements conçues pour s’infiltrer sur les réseaux sociaux malgré les filtres en vigueur, des pages d’atterrissage vers lesquelles sont redirigées les cibles ayant cliqué sur ces annonces pour y laisser leurs informations personnelles, et finalement, un faux site d’investissement où la victime est incitée à créer un compte.
  • Un « affilié » de RPT Company œuvrant en solo récupère les informations personnelles et les utilise. Il sollicite la victime pour l’inciter à ouvrir un compte et à transférer de l’argent sur le site d’investissement frauduleux. Sur cette plateforme, tout est étudié pour laisser croire à la victime que son argent fructifie. Les premiers investissements semblent toujours fructueux pour inspirer confiance et encourager à investir davantage.
  • Lorsque la victime est à court d’argent à investir, son compte s’effondre et elle perd toute sa mise. Certains réalisent la supercherie. D’autres croient à une malchance liée à un changement de conjoncture. D’autres enfin prennent conscience de l’arnaque lorsqu’ils tentent de retirer des fonds et que d’incessants obstacles leur sont opposés, comme le paiement de diverses taxes inventées de toutes pièces.

Pourquoi le trading est-il fréquemment associé à des fraudes ?

Si l’optique de gagner de l’argent avec Bitcoin Bank vous semble séduisante, vous commettez possiblement une grave erreur. Vous risqueriez plutôt d’enrichir Bitcoin Bank. Ce que Bitcoin Bank omet de vous informer, c’est qu’il profite de vos pertes. Les plateformes de trading prétendent tirer leurs revenus de commissions. Toutefois, à la manière des casinos, ces sites sont en droit de récupérer l’argent que vous perdez. Voilà leur secret bien gardé, généralement méconnu de la majorité de leurs utilisateurs.

Si créer un compte avec Bitcoin Bank vous tente, il est bon de savoir que 90% des utilisateurs de ces plateformes perdent leurs fonds. Cette conclusion découle d’une étude rigoureuse menée par l’Autorité des Marchés Financiers. Ainsi, être certain de perdre pendant qu’ils encaissent vos pertes, imaginez leur motivation à vous pousser à la faillite… Cela révèle un grave conflit d’intérêts qui fonde l’immoralité de cet écosystème largement frauduleux.

Les conseillers de ces sites ont été fréquemment critiqués pour leur approche, plus proche de celle des croupiers que de véritables conseillers en investissement. `Vous allez vous refaire`, `imaginez ce que vous pourriez gagner en misant plus`, `je vais vous rendre riche` sont des exemples typiques de discours qu’ils tiennent, que vous ne trouverez jamais dans le discours de votre banquier.

En Israël, une investigation de 2014 parue dans le Times of Israel a exposé les pratiques de cet univers impitoyable, suscitant un débat et un scandale publics. En France, le montant soutiré aux épargnants par l’ensemble de ces plateformes escrocs atteint plus de 7 milliards d’euros. Nous estimons ce chiffre sous-évalué puisqu’il ne tient quasi pas compte des escroqueries structurées depuis des pays de l’Union européenne, comme Chypre pour cibler des sites a priori illégaux.

Les cryptomonnaies, un domaine propice aux escroqueries

Pour les fraudeurs, l’avènement des cryptomonnaies a été un don du ciel, offrant un champ d’action quasi illimité. La preuve en est : en 2021, les arnaques et vols liés aux cryptomonnaies ont progressé de 600%. On sait de plus qu’un quart des plaintes traitées par l’AMF, le gendarme financier français, concernent des crypto-actifs. Les opportunités d’investissement dans les cryptos se trouvent souvent au cœur de scandales majeurs tel que le dossier Onecoin, représentant plus de 4 milliards de dollars de préjudices. Et nous alertons régulièrement sur des escroqueries criantes dans ce secteur.

La technologie blockchain, fondement des cryptomonnaies, est intrinsèquement vulnérable à ces abus. Elle a été conçue pour fonctionner sans l’intervention de l’État, qui, dans les démocraties, est normalement le garant de l’intérêt général. Les cryptos portent une vision anarcho-libertaire où l’individu doit pouvoir décider seul de ce qui est bon pour lui, sur la base d’informations diffusées par un marché de l’information non régulé. Cette logique aboutit à la multiplication des propositions frauduleuses, faisant de la fraude la norme et de l’honnêteté l’exception. Il y a tout lieu de penser que Bitcoin Bank appartient à cette catégorie…

Bitcoin Bank, exemple typique d’un « site de capture »

Tel que mentionné précédemment, Bitcoin Bank est exactement ce que l’on nomme un « site de capture » ou une « page de capture ».

Dans le vocabulaire des escroqueries sur internet, un « site de capture » a pour but de collecter des informations personnelles auprès de potentielles victimes, pour les vendre par la suite à des escrocs. Ces derniers vont alors contacter ces personnes pour leur proposer de nouvelles escroqueries qui ont cette particularité de ne jamais porter le même nom que le site de capture. Il devient donc difficile de relier le site initial de capture à l’escroquerie subie par celui ou celle ayant laissé ses coordonnées.

Ces plateformes illustrent la spécialisation des méthodes, la massification et l’industrialisation des escroqueries en ligne.

Voici comment identifier un site de capture :

  • Un site de capture se caractérise toujours par son anonymat, ses responsables étant inaccessibles. Cette situation s’explique par la conscience de ces derniers de l’illégalité manifeste de leurs actions, cherchant ainsi à esquiver la répression des autorités judiciaires.
  • Un site de capture dispose invariablement d’un formulaire destiné à récolter vos données personnelles, nommément votre nom, votre numéro de téléphone et votre adresse électronique.
  • Un site de capture est un cul-de-sac numérique. Conçu non pas pour vous rediriger ailleurs, mais comme une finalité en soi. Néanmoins, vous y accédez souvent après avoir cliqué sur un lien promotionnel en ligne.
  • Un site de capture arbore généralement un design stéréotypé et plutôt sommaire, ces sites se ressemblant tous en raison de leur éphémérité.

Selon nous, Bitcoin Bank s’avère être incontestablement une escroquerie

Au vu de ce qui précède, il apparaît clair que Bitcoin Bank constitue une escroquerie financière.

L’arnaque financière en ligne s’est transformée en un secteur en plein essor, et cette structure adopte sans équivoque leur modus operandi : illégalité, tromperie, anonymat, usurpation d’identité… Si vous hésitez encore à leur accorder votre confiance, il est préférable de vous en détourner. Si vous êtes déjà une de leurs victimes, vous trouverez ci-dessous quelques conseils.

Vous êtes victime de cette arnaque ? Obtenez justice !

En cas de virement bancaire vers Bitcoin Bank, considérez le rappel d’urgence des fonds

Si vous avez transféré de l’argent aux escrocs de Bitcoin Bank via un virement bancaire, tentez le rappel de fonds d’urgence ou chargeback.

Ce moyen de paiement a ceci de particulier qu’il vous offre la possibilité de solliciter des rappels de fonds, même quelques semaines après le transfert, à condition que le compte destinataire des fonds soit encore provisionné et que vous prouviez le caractère frauduleux du virement.

Mieux encore, dès que votre banque est informée de la fraude et que vous avez demandé un rappel de fonds, elle est tenue de procéder à cette opération dans les plus brefs délais. Si elle ne s’exécute pas, sa responsabilité pourrait être engagée. Toutefois, cela ne garantit pas systématiquement le succès de la démarche. Il s’agit d’une obligation de moyen.

Nous sommes témoins de cas où des victimes parviennent à récupérer des fonds de cette manière. Vous pouvez vous appuyer sur cet article comme preuve de la fraude pour initier le rappel des fonds.

Si les remboursements par carte de crédit permettaient de telles annulations, la task-force des escrocs serait grandement entravée…

Si vous êtes victime de Bitcoin Bank : informations cruciales

À toutes les victimes de Bitcoin Bank : consultez cette page dédiée spécialement aux victimes d’arnaques financières en ligne pour obtenir de l’aide.

À savoir pour les victimes de Bitcoin Bank ! Vos noms et informations personnelles figurent désormais sur des listes de victimes d’escroqueries. Soyez assurés qu’elles circuleront entre différents escrocs qui n’hésiteront pas à vous recontacter pour vous proposer d’autres offres douteuses. Avec cette connaissance, vous pourrez anticiper les intentions des individus qui vous approchent.

Si l’envie vous prend de contrarier ces escrocs en leur extorquant un maximum d’informations sur la nouvelle fraude qu’ils vous proposent pour nous en informer, nous ne manquerons pas de rédiger un nouvel article à ce sujet afin de prévenir d’éventuelles futures victimes.

Il est possible que Bitcoin Bank vous ait demandé d’envoyer des pièces d’identité (passeport, carte nationale d’identité ou permis de conduire) et un justificatif de domicile. Les conséquences de l’utilisation de ces documents par les faux conseillers demeurent incertaines. Dans d’autres cas, nous avons découvert que des identités de victimes étaient utilisées à des fins frauduleuses. Il est donc essentiel de porter plainte contre eux.

Attention si Warning-Trading.com vous contacte !

Des victimes d’arnaques nous signalent être approchées par des individus se faisant passer pour Warning Trading. En réalité, il s’agit de fraudeurs visant à extorquer davantage d’argent à leurs victimes sous prétexte d’une fausse récupération de fonds ou de se venger de notre site internet, nuisible à leurs activités. Nous sommes régulièrement la cible d’attaques variées.

L’escroquerie de la récupération de fonds implique de persuader des personnes déjà escroquées qu’il est possible de restituer leur argent… moyennant finance. Pour ces escrocs, c’est une méthode supplémentaire pour maximiser leurs profits. Cet acte est aussi connu sous les noms de « retape », « recovery room » ou encore « arnaque dans l’arnaque ». Ainsi, si vous êtes contactés de cette façon, abstenez-vous de donner suite ou recueillez un maximum d’informations tout en faisant semblant de vous laisser convaincre, puis publiez-les en commentaire sur l’un de nos articles.

Philippe Miller

Philippe Miller

Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Toute l’actualité des escroqueries financières, enquêtes, investigations et guides.

Suivez Warning Trading sur les réseaux : Facebook Twitter Youtube Linkedin | Suivez Nicolas Gaiardo sur les réseaux : Facebook-f Twitter Youtube Linkedin | Suivez Philippe Miller sur les réseaux : Twitter Linkedin