Déjà plus de 27 000 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

Pourquoi Onextrade est une arnaque et pas un site fiable?

onex-trade.com

Vous êtes contactés par onex-trade.com ? Ignorer cette sollicitation est impératif, car nous sommes en présence d’une escroquerie caractérisée.

Vous êtes victime de cette arnaque ? Obtenez justice !

Résumé de l’article

Le site onex-trade.com, enregistré il y a seulement 161 jours, suscite des doutes quant à sa fiabilité. Ce laps de temps est très court pour une plateforme prétendant offrir des services financiers sérieux. De plus, son échéance de nom de domaine et son hébergement en Lituanie renforcent les suspicions. La similitude avec des sites légitimes comme arkea-immobilier-conseil.fr est trompeuse, mais des différences subtiles révèlent sa nature frauduleuse.

De plus, le fait que Onextrade ne soit pas encore répertorié dans les listes noires des autorités financières ne signifie pas qu’il soit sûr. Il est fort probable qu’il y soit ajouté tôt ou tard. Dans l’ensemble, Onextrade est clairement une arnaque financière en ligne, profitant de la crédulité des investisseurs.

onex-trade.com, un nom de domaine récent, enregistré il y a 161 jours

Pour évaluer le sérieux d’une plateforme en ligne ou d’une adresse web, l’ancienneté est un indice : Combien de temps le domaine ou l’URL sont-ils actifs ?

Le site onex-trade.com opère via une adresse internet mise en ligne le 6 novembre 2023, soit il y a 161 jours. Un délai très succinct pour la prestation de services financiers proposés, ce qui constitue une alerte immédiate pour nous inciter à la prudence.

Pour rejoindre les autres victimes de cette arnaque, rejoignez le forum.

Le trading, un piège pour 90% des investisseurs novices ?

Depuis une dizaine d’années, le trading en ligne est utilisé pour élaborer d’importantes escroqueries ciblant principalement l’investisseur individuel qui désire se lancer dans le trading. Près de 7 milliards d’euros ont été subtilisés aux épargnants français, probablement bien davantage. Les fraudeurs séduisent un investisseur particulier et le poussent à s’engager dans des opérations à haut risque propices à une perte significative de capitaux. Ces novices du trading finissent quasi invariablement par éroder leur capital initial, et ce, quel que soit leur niveau de préparation.

Les arnaques de trading prolifèrent, car les opérateurs ou intermédiaires tirent profit des capitales dissipés par chaque trader. Cela s’observe surtout dans le cadre du trading de Forex et de CFD (consulter notre glossaire pour les définitions). Le Forex concerne l’échange des devises tandis que les CFD permettent de spéculer sur l’évolution future d’un actif, y compris des actions. La situation est identique pour les options binaires et les futures, qui sont des instruments encore plus complexes.

Effectivement, le trading de Forex et de CFD se déroule sur des marchés décentralisés à la différence des places boursières traditionnelles. La plateforme doit elle-même trouver une contrepartie pour chaque position ouverte, car le trader n’acquiert pas de parts, mais il s’engage à verser ou à recevoir une somme d’argent si un certain évènement prend place.

Trading, casino, forex, jeux d’argent, CFD, options, casino, jeux d’argent… Quelle différence ?

On parle alors plutôt d’un marché de pari plus qu’un marché d’échange d’actifs tangibles comme les actions. La plateforme cherche un autre membre ayant une position opposée ou, éventuellement, elle peut se tourner vers d’autres traders dans l’économie mondiale prenant la contreposition. Elle peut même décider de prendre à son compte la position inverse à celle de son client.

Or, l’opérateur du site de trading détient une information capitale : en général, les traders particuliers sont statistiquement perdants. Ils dilapident leurs fonds dans 90% des cas, comme le révèle une enquête de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). La plateforme peut ainsi analyser l’historique de trading de ses clients et l’appliquer au marché pour mesurer l’efficacité de ces derniers.

Si l’investisseur cumule les déboires, l’opérateur est enclin à prendre directement la contrepartie des ordres plutôt que de rechercher un autre trader qui prendrait la position opposée. De cette manière, il récupère directement les sommes perdues.

En conséquence, cette pratique ressemble considérablement à celle des casinos et jeux d’argent. Il y a une convergence dans les mécanismes psychologiques exploités. Nombre de pseudo-experts qui promeuvent des formations en trading l’ont bien compris. Ils affirment qu’un enseignement adéquat permettrait d’enrichir son portefeuille grâce au trading.

La valeur réelle de la formation en analyse technique et stratégie de trading ?

Même dotés d’un apprentissage, les investisseurs amateurs restent défavorisés 90% du temps dans leurs opérations de trading. C’est une réalité dont les acteurs financiers ont pleine conscience, et nombreux sont les particuliers qui en ont payé le prix fort. Des offres de formation abondent, promettant de transformer quiconque en as du trading, même sans formation académique préalable, pour un coût généralement exorbitant. Il serait judicieux d’investir cette somme dans des placements sûrs ou de la confier à des conseillers financiers compétents.

Le plus souvent, ces « experts » tirent leurs revenus non du trading mais de l’enseignement qu’ils dispensent – un comble. Si une personne détient des stratégies de trading avantageuses, pourquoi les partagerait-elle ? Il serait plus lucratif de garder ce savoir pour soi. C’est d’autant plus alarmant que l’utilisation de levier peut entraîner des pertes abyssales en cas de mésaventures de trading, d’où l’utilisation déloyale d’argent qu’on ne possède pas vraiment.

Ainsi, envisager le trading comme une forme de placement exempt de tout risque ou comme un investissement conservateur est une aberration. Il est synthèse même de la prise de risque élevée, contrairement à l’investissement en bourse classique qui est généralement plus stable.

Les liens entre trading et criminalité organisée

Les plateformes de trading se classent en deux catégories : celles qui sont réglementées et celles qui ne le sont pas. Lorsque celles-ci opèrent légalement au sein de l’Union européenne et jouissent du « passeport financier européen », elles sont considérées comme « réglementées ». Cela implique qu’elles peuvent offrir leurs services de trading dans tous les autres états membres de l’Union européenne, incluant la France.

Malheureusement, certaines petites nations peu scrupuleuses adoptent une approche de complaisance, réduisant leurs critères de supervision pour attirer des opérateurs douteux désireux d’escroquer les ressortissants d’autres pays de l’UE sur leur territoire, la France y compris.

Chypre, située à proximité des côtes israéliennes, est la plus illustre de ces nations. Les entités chypriotes sont à l’origine d’un nombre significatif de plaintes reçues par l’AMF. Si elles ne sont pas réglementées, cela signifie qu’elles ne sont pas autorisées à exercer le trading mais qu’elles le pratiquent quand même. Les plateformes régulées représentent un type d' »arnaque légale ». Les non-régulées sont illégales et toujours des escroqueries. Aucun trader averti ne s’aventurerait sur de tels sites.

Pour mesurer l’ampleur des escroqueries dans le domaine du trading, il est conseillé de parcourir cette investigation détaillée publiée par The Times of Israël. Cette analyse expose clairement en quoi le trading pour des novices est en fait semblable à un jeu de hasard ou à un casino. Cette publication, ainsi que d’autres, révèle les connections existantes entre le secteur du trading, celui des jeux d’argent et le banditisme organisé.

support@ONEXTrade.org, courriel manipulé par les fraudeurs

Pour interagir avec leurs cibles, ces escrocs utilisent l’adresse électronique support@ONEXTrade.org. Elle n’est probablement pas la seule dans leur arsenal, mais c’est celle que nous avons pu authentifier. Ils se servent couramment de pseudonymes.

S’implanter au Royaume-Uni ne légitime pas l’offre de services en Europe

Le Brexit a changé la donne pour de nombreuses entreprises et plateformes qui agissent comme si cet événement n’avait aucune conséquence. Les firmes basées au Royaume-Uni n’ont désormais plus la possibilité de proposer leurs services financiers au sein de l’UE. Les Britanniques ont perdu le « passeport financier européen », autorisant une société enregistrée au sein de l’UE à offrir ses prestations partout au sein de l’Union.

C’est pourquoi le Brexit a incité de multiples sociétés financières à déménager en Union européenne, afin de pouvoir persister dans leurs relations commerciales avec les Européens, entraînant par la même occasion la perte de plusieurs milliers d’emplois dans la City… Londres s’était élevée au rang de capitale financière mondiale en se muant en un havre fiscal et régulateur dès les années 50.

De nos jours, l’ensemble composé de Londres et des vestiges de l’empire britannique demeure le plus important refuge fiscal de notre planète. Par conséquent, bien qu’Onextrade se prétende implantée en Angleterre, cela ne l’autorise en rien à proposer des services financiers à des investisseurs français. Iriez-vous porter plainte à Londres en cas de litige ?

Des mentions légales peu convaincantes

Pour paraître crédible auprès des investisseurs, Onextrade a soi-disant rédigé des mentions légales sur son site onex-trade.com. Mais, quelles mentions ! Il semble que celles-ci aient juste été inscrites pour la forme. Ce n’est pas un gage de sécurité et les internautes ne devraient pas se laisser illusionner par cette apparence de conformité.

Une entité absente du registre officiel des intermédiaires financiers

Les autorités de surveillance financière éditent fréquemment des listes noires d’entités opérant illégalement dans le domaine des investissements. Ces listes sont actualisées à partir des alertes du public et de la veille des institutions gouvernementales. Cependant, certaines escroqueries peuvent prendre du temps à être répertoriées sur ces listes.

Nous estimons que c’est pour cela qu’Onextrade n’a pas encore rejoint ces listes d’interdits. Mais, nous sommes convaincus que tôt ou tard, Onextrade sera inéluctablement inscrite sur ces listes noires. Le fait qu’elle n’y figure pas actuellement ne saurait être rassurant.

L’avis de Warning-Trading: Onextrade est une arnaque

Nous ne doutons point, Onextrade constitue bel et bien une supercherie et doit être reconnu comme tel.

Il est souvent difficile pour les victimes d’accepter que des individus déploient tant de ressources, d’énergie et d’ingéniosité pour les spolier. Il en est ainsi : cette adresse web a pour unique but d’extorquer de l’argent à des épargnants et cette activité profite à de nombreux collaborateurs. L’arnaque 2.0 s’est transmuée en industrie florissante.

Vous êtes victime de cette arnaque ? Obtenez justice !

Vous avez transféré des fonds ? Lancez une procédure de rappel d’urgence

Si vous avez adressé des fonds aux filous de Onextrade via un virement bancaire, vous devez solliciter un rappel de fond d’urgence ou callback.

Le transfert bancaire est une modalité de paiement offrant cette spécificité : il autorise une demande de restitution de fonds, même plusieurs semaines après, si le compte destinataire est encore provisionné et si vous justifiez que ce virement est lié à une fraude.

Mieux, une fois que votre banque prend connaissance de la fraude et que vous réclamez un rappel de fond, elle est tenue d’effectuer cette opération dans les meilleurs délais. Si elle manque à cette obligation, elle peut être tenue pour responsable. Cela ne garantit toutefois pas le succès de l’opération. C’est une obligation de moyen.

Il arrive fréquemment que des victimes parviennent à récupérer des sommes de cette façon. Cet article peut servir de preuve pour témoigner de l’escroquerie et initier un rappel de fonds.

Si les règlements par cartes Visa permettaient de telles annulations, la tâche des fraudeurs en serait grandement complexifiée…

Informations importantes pour les lésés de Onextrade

Vous êtes lésé par Onextrade ? Nous avons élaboré une page spécifique destinée à assister les victimes de malversations financières.

Si Onextrade vous a dupé, ne soyez pas surpris si vous êtes à nouveau sollicité pour souscrire à d’autres services financiers, tout aussi trompeurs. Généralement, après avoir communiqué vos informations personnelles à de telles supercheries, vos données, telles que votre adresse électronique ou votre numéro de téléphone, circulent de combine en combine. Restez donc vigilant. C’est ainsi que certains individus deviennent traqueurs d’escroqueries après avoir été floués. Lorsqu’ils sont approchés par des arnaqueurs, ils feignent l’intérêt pour découvrir les nouvelles tromperies et nous les signalent afin que nous publiions un article dans les plus brefs délais.

Si vous avez créé un compte sur Onextrade et qu’on vous a demandé des documents d’identité (passeport, carte nationale d’identité, justificatif de domicile…), il se pourrait que ces pièces officielles soient utilisées à mauvais escient ultérieurement pour usurper votre identité. C’est pourquoi il est essentiel de porter plainte.

Attention ! Des fraudeurs se font passer pour Warning-trading.com

Warning-Trading.com est fréquemment ciblé par des contrefacteurs dont nous perturbons les agissements par nos actions et nos articles. Ces usurpations prennent diverses formes afin de nous discréditer de différentes manières. Pour appréhender les risques liés à la confrontation avec les malfaiteurs, il est utile de consulter cet article.

Des malfaiteurs contactent leurs victimes en prétendant représenter Warning-Trading.com pour les convaincre que nous sommes une agence de récupération de fonds. Certains arrivent à extorquer de nouveau leurs victimes en leur promettant de pouvoir récupérer leur argent. C’est ce que l’on désigne par « revanche », l' »escroquerie à la récupération de fonds », les « chambres de compensation » ou encore la « supercherie subsidiaire ». Si quelqu’un vous aborde de cette manière, ne répondez pas. Il s’agit d’un subterfuge. Nous sommes une rédaction qui tire ses revenus essentiellement de la publicité. Lorsque nous contactons des victimes, c’est exclusivement pour rédiger des articles.

Nicolas Gaiardo

Nicolas Gaiardo

Nicolas est un journaliste engagé dans la lutte contre les escroqueries financières et passionné du monde de la finance. "Débusqueur" des dernières arnaques astucieuses dans des produits financiers dits atypiques, il se fait un point d'honneur à vous en faire profiter.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x